Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

Le TDP accueille le plus grand succès du Théâtre Le Clou :

Assoiffés de Wajdi Mouawad 

 « Comment ça se fait que plus je grandis, moins j’ai l’impression d’être vivant. » -Murdoch

Dix ans après sa création par le Théâtre Le Clou, le Théâtre Denise-Pelletier présente du 8 au 25 février 2017 Assoiffés de Wajdi Mouawad, une pièce marquante sur la quête de sens et la soif du vrai, écrite en collaboration avec Benoît Vermeulen qui signe aussi la mise en scène. De 2006 à 2012, le spectacle a été présenté près de 250 fois au Canada, en France, en Belgique, en Suisse, en Espagne, au Danemark et en Italie. Au TDP, ce seront les comédiens Rachel Graton, Francis La Haye et Philippe Thibault-Denis qui défendront les rôles de Norvège, Boon et Murdoch.

Boon, un anthropologue judiciaire, témoigne d’une  découverte qui bouscule sa réalité : au fond de l’eau, on a retrouvé deux corps enlacés depuis si longtemps qu’ils se sont mêlés l’un à l’autre. À travers l’histoire de Murdoch, adolescent volubile et mystérieusement disparu il y a quinze ans, et celle de Norvège, jeune femme transparente et vulnérable, Boon revoit sa propre adolescence et laisse rejaillir le spectre d’un rêve délaissé.

Assoiffés, c’est le mystère de nos désirs, les plus sensés comme les plus fous, les plus flamboyants comme les plus sombres, ceux abandonnés et ceux qui permettent de se lever chaque matin.  Wajdi Mouawad livre ici une œuvre littéraire onirique et vibrante. Benoît Vermeulen met en scène l’ardeur de vivre et fait disparaître la ligne entre réalité et fiction.

Pour citer Philippe Couture dans le Cahier d’hiver du TDP, à propos de Wajdi Mouawad : «  Architecte d’un théâtre au souffle narratif puissant, qui raconte les guerres et embrasse les continents à travers des personnages adolescents en quête de soi, Wajdi Mouawad est l’un des premiers auteurs dramatiques québécois à avoir su croiser l’ici et l’ailleurs, faisant entrer notre dramaturgie dans un nouveau contexte transculturel. »

Le Théâtre Le Clou, dont le metteur en scène et coauteur d’Assoiffés Benoît Vermeulen est aussi cofondateur et codirecteur artistique avec Monique Gosselin et Sylvain Scott, propose des créations qui oscillent entre exigence et plaisir, provocation et engagement, beauté et chaos. Parmi les plus marquantes : Le chant du koï, Appels entrants illimités, Éclats et autres libertés, Romances et karaoké, L’héritage de Darwin, Le garçon au visage disparu et Les Zurbains, qui ont 20 ans cette année (présentés à la Salle Fred-Barry du TDP).   

Rappelons que la pièce Assoiffés a été créée en 2006 en résidence au Théâtre Lionel-Groulx de Sainte-Thérèse avec la collaboration de la Salle Pauline-Julien à Sainte-Geneviève, avec comme distribution d’origine : Simon Boudreault, Sharon Ibgui et Benoit Landry. Le texte est publié chez Actes Sud-Papiers.

« Assoiffés est l’une de ces productions essentielles do- nt on ne sort pas indemne. »

-Michel Bélair, Le Devoir, le 21 novembre 2006 

ASSOIFFÉS

Texte de Wajdi Mouawad   

Mise en scène et collaboration au texte : Benoît Vermeulen

Avec  Rachel Graton, Francis La Haye et Philippe Thibault-Denis

Concepteurs et collaborateurs artistiques : Raymond Marius Boucher, Mathieu Marcil, Nicolas Basque, Martin Lemieux, Suzanne Trépanier et Nicolas Fortin

Une production du Théâtre Le Clou présentée en codiffusion

avec le Théâtre Denise-Pelletier

ASSOIFFÉS

Du 8 au 25 février 2017

Salle Denise-Pelletier du Théâtre Denise-Pelletier

4353, rue Ste-Catherine Est, Montréal

Billetterie : 514 253-8974 www.denise-pelletier.qc.ca  www.admission.com