Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Je vous livre un petit texte amusant de Francis Pelletier, auteur que j’ai découvert, il y a plusieurs années, au Salon du Livre de Montréal. Il publie sous le nom « les pelleteurs de nuages ».

Imaginez en toile de fond du texte, deux escaliers extérieurs, côte à côte.

LES VOISINS – UNE SIMPLE QUESTION DE POINT DE VUE.

Celui de gauche « maître » licencié de droit,
issu tout droit d’une faculté de droit renommée, spécialisé en droit civil, n’a jamais accepté de se retrouver de ce côté.

Celui de droite « chose à la merci de ses maigres doigts gauches d’auteur, endetté jusqu’à la gauche, marié de la main gauche, a maintes fois tenté de passer l’arme à gauche… Il n’a pu passer de l’autre côté, comble de malchance, il est trop gauche.

Celui de gauche, d’une plume adroite (et bien sûr à droite), branchée en droite ligne à un esprit droit, se félicite d’aller droit au but. Aussi, il se chargea habilement, de revendiquer ses droits. « A qui de droit… ».

Celui de droite , qui s’était encore levé du pied gauche et se remettait gauchement des gaucheries de la veille (il avait un peu trop levé le coude…gauche), lut distraitement la prose de l’autre, qui faisait valoir ses droits. De l’extrême gauche, il avoua se sentir plutôt mal à droite.

Dans la descente de l’escalier de leur logement respectif, celui de gauche, s’aperçut soudainement que, dos à l’édifice, il habitait à gauche, et vice versa. Alors, ils convinrent qu’il était beaucoup plus pratique pour chacun de monter l’escalier à reculons que de changer d’appartement. Ils se serrèrent la main, celui de l’ancienne gauche, la droite, celui de la nouvelle gauche, devinez…

Si ça vous a plu, voyez son site

Vous le retrouverez au Salon du livre de Montréal, du 18 au 22 novembre, au stand 329, sous la bannière Diffusion Raffin.

Bon Salon.