Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->


Auditions publiques
pour le poste d’organiste en résidence
du Grand Orgue Pierre Béique

L’Orchestre symphonique de Montréal invite le public à assister gratuitement aux auditions publiques pour le poste d’organiste en résidence qui se dérouleront le 17 mars prochain à l’église Saint-Jean-Baptiste, de 13 h 30 à 16 h 15, et à la Maison symphonique de Montréal, de 19 h à 21 h 40.

Les auditions finales sont ouvertes au grand public. Aucune réservation n’est requise!
Pour l’occasion, quatre finalistes devront interpréter différentes oeuvres dont Alléluias sereins d’une âme qui désire le Ciel tiré de l’Ascension de Messiaen, le Concerto opus 4, n° 2 en si bémol majeur de Händel, ainsi qu’Iconostasis du compositeur Serge Provost, une oeuvre commandée par l’OSM spécialement dans le cadre de cette finale.

En plus de jouer durant la saison, l’organiste en résidence devra assurer le développement et la mise en valeur du Grand Orgue Pierre Béique, notamment par la coordination de concerts et de récitals d’orgue ainsi que d’activités d’animation. Il aura également pour mandat de faire connaître ce magnifique instrument grâce à des programmes de sensibilisation auprès du grand public, des jeunes et de la relève (étudiants aux études supérieures). Il répondra aux questions d’ordre technique des organistes invités et des partenaires et sera responsable de l’entretien de l’instrument en collaboration avec Casavant Frères.

L’identité de l’organiste en résidence sera annoncée le 18 mars prochain, soit le lendemain des auditions publiques. Il est prévu que l’organiste en résidence, de citoyenneté canadienne ou résident permanent, entre en fonction en novembre 2013.

FINALISTES ET PROGRAMMES
Quatre finalistes participeront aux auditions finales visant à combler le poste d’organiste en résidence pour le Grand Orgue Pierre Béique. Ces auditions constituent la troisième et dernière étape du processus de sélection pour ce poste.

Vincent Boucher
Menant une véritable double carrière en musique et en finance, Vincent Boucher a étudié avec les clavecinistes Dom André Laberge et Luc Beauséjour, l’organiste Bernard Lagacé, et a reçu deux Premiers Prix à l’unanimité du jury en orgue et en clavecin du Conservatoire de musique de Montréal dans la classe de Mireille Lagacé. Il a également complété un doctorat en interprétation à l’Université McGill sous la direction de John Grew. Il s’est finalement perfectionné à Vienne avec Michael Gailit, puis à Paris avec Pierre Pincemaille.

Vincent Boucher a joué largement au Canada et en Europe, notamment aux cathédrales de Chartres, Bourges et Notre-Dame de Paris. Il a remporté le Prix John Robb en 2000, le Prix d’Europe en 2002 – qui n’avait pas été remis à un organiste depuis 1966 – et le Prix Opus Découverte de l’année en 2003. Il est également récipiendaire d’une quinzaine de prix et distinctions, dont les bourses du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec et du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada. Sa discographie compte déjà neuf enregistrements qui ont reçu de nombreux prix et l’éloge de la critique. Il a d’ailleurs lancé en 2007 la première intégrale des oeuvres de Charles Tournemire sous étiquette ATMA Classique, enregistrée à l’orgue de l’église Saint-Jean-Baptiste où il est organiste suppléant depuis 1993.

Vincent Boucher travaille depuis plus de 14 ans au sein de l’industrie financière et est présentement Directeur, développement de produits pour Investissements Standard Life. Diplômé de l’Université d’Oxford et de HEC-Montréal, il est également détenteur du titre de Chartered Financial Analyst (CFA).

Programme interprété à l’église Saint-Jean-Baptiste :
Nicolas De Grigny (1672-1703) : Ave Maris Stella – Dialogue sur les Grands Jeux
Charles Tournemire (1870-1939) : Choral-improvisation sur « Victimae paschali laudes »
Olivier Messiaen (1908-1992) : Alléluias sereins d’une âme qui désire le Ciel (extrait de l’Ascension)
Louis Vierne (1870-1937) : Symphonie n° 3 – Final

Jean-Willy Kunz
Jean-Willy Kunz découvre le piano et l’orgue avec Joseph Coppey au Conservatoire de Grenoble et étudie ensuite l’orgue avec Louis Robilliard au Conservatoire de Lyon. À la fin de ses études classiques, il élargit ses activités et poursuit des études de piano-jazz avec Mario Stantchev au Conservatoire de Lyon et fonde un duo de saxophones et orgue avec Frédéric Lagoutte. Il étudie ensuite l’orgue et le clavecin avec Mireille Lagacé au Conservatoire de Montréal et complète ses études doctorales en interprétation à l’orgue à l’Université McGill avec John Grew en 2011.

Jean-Willy Kunz obtient le deuxième prix au Concours international d’orgue de Chartres en 2008, ainsi que le troisième prix et le prix du public Richard-Bradshaw au Concours International d’Orgue du Canada à Montréal en 2011. Il partage maintenant son temps entre les récitals d’orgue, sa charge de cours d’analyse et d’harmonie à l’Université de Montréal, les concerts avec la Société de Musique Contemporaine du Québec, dont il est l’organiste, et avec l’ensemble Caprice dont il est le claveciniste et l’organiste.

Programme interprété à l’Église Saint-Jean-Baptiste :
Valéry Aubertin (né en 1970) : Deuxième Sonate, extrait du Deuxième Livre d’orgue – Labyrinthe
Charles-Marie Widor (1844-1937) : Symphonie n° 5 – Allegro cantabile
Olivier Messiaen (1908-1992) : Alléluias sereins d’une âme qui désire le Ciel (extrait de l’Ascension)
Louis Vierne (1870-1937) : Symphonie n° 1 – Final

Jonathan Oldengarm
Le jeu de l’organiste Jonathan Oldengarm a été qualifié par la critique de « magistral » et d’une « vigoureuse splendeur ». Lauréat de plusieurs prix internationaux, M. Oldengarm est le directeur musical de l’église St. Andrew et St. Paul de Montréal. Il se produit régulièrement en récitals en Amérique du Nord, en Asie et en Europe. Détenteur d’un doctorat en interprétation (orgue) de l’Université McGill, il a également étudié à la Hochschule für Musik, à Stuttgart, en Allemagne, de 2003 à 2005. De 2005 à 2007, il a enseigné l’orgue, le clavecin et la basse chiffrée à l’école de musique Schulich de l’Université McGill. Parmi ses concerts récents, on note la basilique Notre-Dame du Cap à Cap-de-la-Madeleine, l’Oratoire Saint-Joseph de Montréal, le Festival des couleurs de l’orgue français, les Orchestres symphoniques de Thunder Bay (Ontario) et de Winnipeg (Manitoba), les congrès nationaux du CRCO en 2008 et 2009, le Schlosskirche et le Stadtkirche à Wittenberg (Allemagne), le Houston Bach Society, et les Amis de l’orgue du Québec. Il a enregistré deux CD, le premier sur l’orgue Stumm Weimbs à Zell (Moselle), Allemagne, et le deuxième sur l’orgue Wolff à Christ Church Cathedral à Victoria, Colombie-Britannique.

Programme interprété à l’église Saint-Jean-Baptiste :
Richard Wagner (1813-1876) / arr. par Edwin H. Lemare (1865-1934) : Vorspiel (extrait de Die Meistersinger von Nürnberg)
Louis Vierne (1870-1937) : Pièces de Fantaisie – Naïades
Olivier Messiaen (1908-1992) : Alléluias sereins d’une âme qui désire le Ciel (extrait de l’Ascension)
Thierry Escaich (né en 1965) : Évocation II (1996)

François Zeitouni
Natif de Montréal, François Zeitouni mène depuis plusieurs années une brillante carrière d’organiste et de pianiste. À ces deux instruments, tant comme soliste que chambriste, il a joué pour de nombreuses sociétés de concert dont le Festival de Lanaudière, la Fondation Arte Musica, la Société du Palais Montcalm, la Société de musique de chambre de Québec, les Amis de l’orgue de Montréal et de Québec, Opus 130 et les Jeunesses Musicales du Canada pour lesquelles il a effectué une tournée de quelque trente-cinq concerts lors de la saison 2002-2003.

Dans le domaine discographique, il a gravé, pour les Disques XXI, les Noëls pour orgue de Louis-Claude d’Aquin ainsi que l’Oeuvre pour violon et piano de Gabriel Fauré, avec le violoniste Olivier Thouin. Ce dernier enregistrement s’est attiré les éloges de la critique, tant en Amérique qu’en Europe, notamment ceux du prestigieux Strad Magazine qui en a fait son disque du mois en juillet 2010.

Organiste assistant à l’Oratoire Saint-Joseph dès l’âge de 14 ans, il est depuis 2005 organiste titulaire à l’église du Gesù. De plus, il joue régulièrement à titre de surnuméraire à l’Orchestre symphonique de Montréal, dont il fut l’organiste attitré lors de la tournée Europe 2009 sous la direction de Kent Nagano. En mai prochain, à la Maison Symphonique de Montréal, il interprétera les Requiem de Fauré et Duruflé avec le choeur de chambre de l’OSM.

François Zeitouni a été formé par les maîtres Raymond Daveluy pour l’orgue, l’harmonie et l’improvisation ainsi que Lise Boucher, Antoine Reboulot et Maria Curcio pour le piano.

Programme interprété à l’Église Saint-Jean-Baptiste :
Dieterich Buxtehude (1637-1707) : Praeludium en Ut majeur BuxWV 137
Max Reger (1873-1916) : Romanze, opus 80 n° 8
Max Reger (1873-1916) : Perpetuum Mobile, opus 80 n° 9
John Bull (1562-1628) : Doctor Bull’s Good Night
Olivier Messiaen (1908-1992) : Alléluias sereins d’une âme qui désire le Ciel (extrait de l’Ascension)
Charles Tournemire (1870-1939) : Alleluia n° 5 (extrait du 33e office de l’Orgue mystique, opus 57)

Le Grand Orgue Pierre Béique
L’orgue de la Maison symphonique de Montréal, qui sera INAUGURÉ LE 28 MAI 2014, a été réalisé par la maison Casavant pour le compte de l’OSM qui en est le propriétaire, avec la collaboration des architectes Diamond Schmitt + Ædifica pour sa conception visuelle. Il s’agit d’un grand orgue à vocation symphonique, inscrit dans les registres du facteur de Saint-Hyacinthe comme opus 3900. Il comporte 109 registres, 83 jeux, 116 rangs et 6 489 tuyaux.
Il porte le nom de Grand Orgue Pierre Béique, en hommage au fondateur et premier directeur général de l’OSM (de 1939 à 1970). Ce mélomane engagé et gestionnaire avisé avait pris la relève de madame Athanase David, qui agissait depuis 1934 comme secrétaire du conseil d’administration de la Société des concerts symphoniques de Montréal, l’organisme ancêtre de l’OSM.

L’achat de cet orgue a été rendu possible par une gracieuseté de madame Jacqueline Desmarais qui en a assumé le coût total et a voulu ainsi perpétuer par son appellation le souvenir de l’irremplaçable contribution de monsieur Pierre Béique à la mission d’excellence de l’OSM.

COMITÉ DE SÉLECTION INTERNATIONAL
Créé spécifiquement avec pour mandat la sélection du prochain organiste en résidence de l’OSM, le comité de sélection est composé de spécialistes du domaine de l’orgue et de musiciens reconnus :
Kent Nagano, directeur musical de l’OSM
Pierre Grandmaison, titulaire des orgues de la basilique Notre-Dame à Montréal
John Grew*, organiste de l’Université McGill et directeur artistique de l’Académie estivale d’orgue de McGill
Olivier Latry, titulaire des grandes orgues de Notre-Dame de Paris et organiste émérite de l’OSM
Jaquelin Rochette, directeur artistique de Casavant Frères
Noël Spinelli, cofondateur du Concours international d’orgue du Canada
Patrick Wedd*, directeur musical et organiste de la Cathédrale Christ Church de Montréal
*absents le 17 mars

L’Orchestre symphonique de Montréal tient à remercier
Loto-Québec, le Conseil des Arts du Canada et le Conseil des arts de Montréal pour leur généreux soutien.

Renseignements: 514 842-9951 ou
www.osm.ca
L’Orchestre symphonique de Montréal est présenté par Hydro-Québec.

ÉPREUVES FINALES – 17 MARS 2013

Église Saint-Jean-Baptiste
309 rue Rachel Est, Montréal

13 h Ouverture des portes
13 h 15 François Zeitouni
13 h 45 Pause
13 h 55 Jonathan Oldengarm
14 h 25 Pause
14 h 35 Jean-Willy Zunk
15 h 05 Pause
15 h 15 Vincent Boucher

Maison symphonique de Montréal
1600, rue Saint-Urbain, Montréal

18 h 40 Ouverture des portes

ÉPREUVE DE DÉCHIFFRAGE
(pièce annoncée aux finalistes 10 minutes avant leur audition finale)
19 h François Zeitouni
19 h 10 Jonathan Oldengarm
19 h 20 Jean-Willy Zunk
19 h 30 Vincent Boucher

ÉPREUVE D’INTERPRÉTATION
Händel, Concerto opus 4 n° 2 en si bémol majeur
Serge Provost, Iconostasis (commande de l’OSM)
19 h 50 François Zeitouni
20 h 10 Pause
20 h 20 Jonathan Oldengarm
20 h 40 Pause
20 h 50 Jean-Willy Kunz
21 h 10 Pause
21 h 20 Vincent Boucher