Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->


AVRIL À L’OSM
TROIS CONCERTS
SOUS LA DIRECTION DE KENT NAGANO

LE DIRECTEUR MUSICAL DE L’OSM DANS
LA QUATRIÈME DE BRAHMS
ET LA SIXIÈME DE BRUCKNER
– TILL FELLNER DE RETOUR AVEC L’OSM
DANS BEETHOVEN
– SERHIY SALOV ET LE DEUXIÈME CONCERTO DE LISZT
– LE LAURÉAT DU CONCOURS OSM STANDARD LIFE DANS LE CÉLÈBRE DEUXIÈME CONCERTO POUR PIANO DE RACHMANINOV
– ALI YAZDANFAR, CONTREBASSE SOLO DE L’OSM, DANS LE RAREMENT DONNÉ CONCERTO DE TUBIN
– UNE TOURNÉE MAJEURE EN AMÉRIQUE DU SUD

Avant de s’envoler pour une tournée de sept concerts, qui le mènera du 23 avril au 3 mai dans cinq villes sud-américaines, l’Orchestre symphonique de Montréal fait une large place en avril à la musique symphonique allemande et aux concertos pour piano.

Le directeur musical de l’OSM, Kent Nagano, dirigera trois des cinq concerts à l’affiche. On le retrouvera notamment avec l’Orchestre dans un programme comprenant la Quatrième Symphoniede Brahms, l’ouverture et la musique du Venusberg de Tannhäuser de Wagner (compositeur dont on célèbre le bicentenaire de naissance en 2013) et le Concerto pour piano no 2 de Liszt, mettant en lumière Serhiy Salov, lauréat du premier grand prix du Concours Musical International de Montréal en 2004. Ce programme est d’ailleurs l’un des deux présentés lors de la tournée en Amérique du Sud de l’Orchestre, en alternance avec celui dans lequel le premier violon solo Andrew Wan agira à titre de soliste.

Le pianiste Till Fellner poursuit son intégrale des concertos de Beethoven avec l’OSM, s’attaquant cette fois au Troisième, une page que l’on peut rapprocher de la Troisième Symphonie, « Héroïque », qui redéfinit le genre. Lors du même programme, Kent Nagano dirigera de nouveau une symphonie de Bruckner, sa Sixième, concise et lumineuse. La célèbre ouverture de l’opéra Guillaume Tell de Rossini complète le programme.

Le jeune lauréat du Grand prix du Concours OSM Standard Life, Xiaoyu Liu, né à Paris mais ayant grandi à Montréal, jouera pour sa première rencontre avec l’Orchestre le très populaire Deuxième Concerto de Rachmaninov. Lors du même programme, Jean-François Rivest, ancien chef en résidence, dirigera aussi l’OSM dans L’Apprenti sorcier de Dukas et la Symphonie de Franck. Ce concert sera diffusé en direct sur les ondes d’Espace musique.

Le premier concert du mois mettra en lumière le Concerto pour contrebasse de Tubin, interprété par Ali Yazdanfar, contrebasse solo, qui fera ses débuts de soliste avec son Orchestre.

JEAN-FRANÇOIS RIVEST
ET LA SYMPHONIE DE FRANCK

Les Matins symphoniques J.A. DeSève
5 avril à 10 h 30
Maison symphonique de Montréal
Jean-François Rivest
, chef d’orchestre
Ali Yazdanfar, contrebasse solo de l’OSM
DUKAS, L’Apprenti sorcier
TUBIN, Concerto pour contrebasse (première à l’OSM)
FRANCK, Symphonie en mineur

Placé sous la direction de Jean-François Rivest, ancien chef en résidence de l’OSM, le concert s’ouvre avec L’Apprenti sorcier de Dukas, pièce faisant partie de notre imaginaire collectif, tant par sa force descriptive que par l’adaptation qu’en a tirée en 1940 Walt Disney. Ali Yazdanfar, contrebasse solo de l’OSM, interprétera ensuite le Concerto pour contrebasse du compositeur estonien (naturalisé suédois) Eduard Tubin, conçu d’un seul souffle. « Peu de concertos pour contrebasse existent et le Concerto de Tubin reste le meilleur que nous ayons selon moi. Nous connaissons peu la musique du compositeur, non pas parce qu’elle n’est pas intéressante, mais parce qu’elle est restée un peu en marge de celle de l’ex-URSS », explique-t-il.

Le programme est complété par l’unique Symphonie de César Franck, qui souhaitait renouveler un genre peu prisé jusque-là par les compositeurs français, parce qu’associé à la tradition allemande. Pour y parvenir, Franck choisit la forme cyclique, associée à l’école française, qui permet de développer une même idée tout au long d’une oeuvre. « Le finale, ainsi que dans la Neuvième [de Beethoven], rappelle tous les thèmes; mais ils n’apparaissent pas comme des citations, j’en fais quelque chose, ils jouent le rôle d’éléments nouveaux », explique-t-il d’ailleurs.

JEAN-FRANÇOIS RIVEST
ET LA SYMPHONIE DE FRANCK

Les Dimanches en musique
7 avril à 14 h 30
Maison symphonique de Montréal
Jean-François Rivest
, chef d’orchestre
Xiaoyu Liu, piano (Lauréat du Grand prix du 73e Concours OSM Standard Life)
DUKAS, L’Apprenti sorcier
RACHMANINOV, Concerto pour piano no 2
FRANCK, Symphonie en ré mineur

Le programme est une reprise partielle du programme du 5 avril. Le Concerto de Tubin est remplacé par le célèbre Concerto pour piano no 2 de Rachmaninov, sans contredit son oeuvre orchestrale la plus populaire. Certains voient dans sa lente progression de la noirceur à la lumière un tableau musical des étapes ayant mené à sa réalisation, le compositeur y revivant épisodes douloureux et réapprenant à vivre. Il faut éviter d’adopter une lecture trop sentimentale de l’oeuvre, même si elle a su inspirer plusieurs chanteurs pop et réalisateurs.

Il sera interprété ici par Xiaoyu Liu, 15 ans, lauréat du Grand prix du Concours OSM Standard Life en novembre dernier. Il s’est déjà produit comme soliste au Québec, en Italie et aux États-Unis, en compagnie de divers orchestres dont le Cleveland Orchestra sous la direction de Jahja Ling au Severance Hall. Il étudie avec Richard Raymond au Conservatoire de musique de Montréal.
Le concert du 7 avril est présenté par la Standard Life et sera diffusé en direct sur les ondes d’Espace musique.

KENT NAGANO
ET LA QUATRIÈME DE BRAHMS

Les Grands Samedis OSM
13 avril à 20 h
Maison symphonique de Montréal
Kent Nagano
, chef d’orchestre
Serhiy Salov, piano
WAGNER, Tannhäuser, ouverture et musique du Venusberg (version de Paris)
LISZT, Concerto pour piano no 2
BRAHMS, Symphonie no 4

Lauréat du premier prix du Concours Musical International de Montréal en 2004 et deuxième prix au Concours Gina Bachauer en 2010, Montréalais d’adoption, Serhiy Salov mène une carrière qui l’a conduit aussi bien en Europe qu’en Amérique du Nord. Il retrouve ici l’OSM dans le Deuxième Concerto de Liszt, une oeuvre à la forme hybride, en six sections enchaînées, qualifié de « concerto symphonique » par son auteur.

Composée en 1884-85 pour l’Orchestre de la cour de Meiningen, dirigé par son ami Hans von Bülow, la Quatrième Symphonie de Brahms reste une oeuvre maîtresse du répertoire symphonique. Sobre, sérieuse, tragique même, la symphonie se termine par une extraordinaire chaconne, érigée sur le thème de celle de la Cantate 150 de Bach.

En ouverture de ce programme présenté en tournée, Kent Nagano dirigera également l’ouverture et la musique du Venusberg de l’opéra Tannhäuser, dans sa version conçue en 1861 pour une production parisienne. Wagner y fait surgir bacchantes, naïades, nymphes, sirènes, faunes et cupidons, avant de nous mener vers un sommet d’une rare efficacité, immense vague d’émotion.
Le concert du 13 avril est présenté par Pratt & Whitney Canada.

TILL FELLNER
ET LE TROISIÈME CONCERTO DE BEETHOVEN

Les Grands Concerts du mardi Homeocan, les Grands Concerts du mercredi 1 BBA
16 et 17 avril à 20 h
Maison symphonique de Montréal
Kent Nagano
, chef d’orchestre
Till Fellner, piano
ROSSINI, Guillaume Tell, ouverture
BEETHOVEN, Concerto pour piano no 3
BRUCKNER, Symphonie no 6

Si les oeuvres au programme de ces concerts dirigés par Kent Nagano se veulent témoins de leur époque, elles n’ont pu franchir les siècles que parce qu’elles possédaient une personnalité forte et distincte. On y entendra notamment l’effervescente ouverture de Guillaume Tell de Rossini et le Troisième Concerto pour piano de Beethoven, interprété par le pianiste autrichien Till Fellner, lauréat du Concours international Clara Haskill en 1993, qui poursuit son intégrale des concertos de Beethoven, compositeur auquel il a été beaucoup associé, comme l’avait été avant lui son mentor Alfred Brendel.

Contrairement à ses autres symphonies, la Sixième Symphonie de Bruckner n’a subi aucun remaniement majeur. Oeuvre printanière plutôt que métaphysique, plus concise, visionnaire et lyrique que les autres, elle possède un charme, une vitalité et une fraîcheur qui évoquent peut-être à mi-voix l’amour fou que Bruckner, au mitan de la cinquantaine, portait alors à Marie Barth, une jeune choriste de 17 ans.

Le concert L’OSM et la Sixième Symphonie de Bruckner du 16 avril sera diffusé en direct à 20 h et disponible en ligne pendant 3 mois sur medici.tv, plateforme web internationale offrant un vaste catalogue de musique classique en ligne. De plus, le public intéressé peut obtenir davantage de renseignements à osm.ca. Cette transmission est rendue possible grâce au soutien d’Air Canada.
Le concert du 16 avril est présenté par Lavery.

TOURNÉE MAJEURE EN AMÉRIQUE DU SUD
POUR L’OSM

L’OSM visitera l’Amérique du Sud du 23 avril au 3 mai 2013 dans le cadre d’une tournée majeure qui comprend 7 concerts, présentés dans 5 villes de 4 pays différents. La tournée, sous la direction de Kent Nagano, débutera au Brésil par deux concerts à São Paulo (Sala São Paulo) les 23 et 24 avril, suivis d’un concert à Rio de Janeiro(Theatro Municipal de Rio de Janeiro) le 25 avril. L’OSM visitera ensuite l’Uruguay dans le cadre d’un concert au Teatro Solís de Montevideo le 27 avril, avant de se transporter en Argentine les 29 et 30 avril pour deux concerts à Buenos Aires (Teatro Colón). La tournée se terminera le 3 mai 2013 en Colombie avec un concert à Bogotá (Teatro Mayor). La plus récente visite de l’OSM au Brésil et en Argentine avait lieu en 1998, alors que les concerts en Colombie et en Uruguay seront les premiers de l’Orchestre dans ces pays. Le pianiste Serhiy Salov et le violon solo de l’OSM Andrew Wan agiront à titre de solistes.

De plus, l’OSM lance un blogue de tournée qui permettra au public de découvrir l’envers de cette aventure et de suivre le parcours des musiciens et artisans qui y participent : www.osm.ca/blogue.

L’Orchestre symphonique de Montréal tient à remercier le Conseil des Arts du Canada et la Ville de Montréal, Montréal-Métropole culturelle, ainsi que Saputo, Barrick Gold Corporation et Air Canada pour leur soutien dans le cadre de la tournée de l’Orchestre en Amérique du Sud.

JEANNE D’ARC AU BÛCHER :
CHANGEMENT DE COMÉDIEN

L’OSM annonce un changement de comédien pour le concert de clôture de saison qui se tiendra les 28 et 30 mai, et le 1er juin, 20 h, à la Maison symphonique de Montréal. Lambert Wilson sera remplacé par le comédien québécois Guy Nadon dans le rôle du Frère Dominique. Daniel Roussel assurera la mise en scène de cette production. Également, le Choeur des enfants de Montréal, dirigé par Andrew Gray, seront aussi du concert. Les projections seront assurées par Baillat Cardell & Fils.

Suivez l’OSM sur
www.osm.ca/blogue

L’Orchestre symphonique de Montréal tient à remercier
Loto-Québec, le Conseil des Arts du Canada et le Conseil des arts de Montréal pour leur généreux soutien.

Renseignements: 514 842-9951 ou www.osm.ca

– L’Orchestre symphonique de Montréal est présenté par
Hydro-Québec.

La saison 2012-2013 est présentée en collaboration avec Banque Nationale.