Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le lundi 29 mai 2006, 19 h 30

Anton Kuerti : Première mondiale d’un « nouveau » Concerto pour piano de Beethoven

Dernier concert de la 66e saison de l’Orchestre de chambre McGill

Boris Brott, premier chef d’orchestre et directeur artistique
Martin Foster, violon solo
Anton Kuerti, pianiste

Anton Kuerti, interprète de Beethoven renommé sur la scène internationale, effectue un retour à l’OCM dans le dernier concert de la saison de l’Ensemble, le lundi 29 mai 2006, alors qu’il jouera en première mondiale sa reconstruction d’un concerto pour piano « perdu » de Beethoven, composé alors que le célèbre compositeur n’avait que 14 ans.

Kuerti, qui titre l’œuvre « Concerto pour piano no 0 », a réinventé le matériau thématique et harmonique de la pièce composée en 1784. Kuerti précise qu’il pas tant « deviné » ce qu’un Beethoven de 14 ans aurait fait, que de faire appel à un style plus accordé aux premières œuvres de Beethoven adulte. »

Il ajoute : « Comme l’authenticité est inatteignable, j’ai plutôt tenté de rendre la pièce intéressante et attrayante, tout en respectant les paramètres du langage musical de Beethoven. »

La reconstruction de Kuerti fait appel au petit orchestre qui était la norme à l’époque de Beethoven, notamment une flûte et paires de hautbois, bassons et cors, forces identiques demandées par Beethoven pour le prochain Concerto pour piano qu’il composa. Les cadences sont de Kuerti, selon les normes utilisées par Beethoven pour ses propres Concertos pour piano nos 1 et 2, ainsi que les cadences qu’il écrivit pour les concertos de Mozart. L’œuvre, qui n’a été que très rarement jouée au fil des ans, sera présentée en première mondiale dans la version signée Kuerti.

Pastorale, Intermezzo and Fugue de Kuerti, pièce composée en 1996 pour le Mooredale Orchestra à Toronto, figure également au programme de la soirée. En outre, les auditeurs entendront en première mondiale un nouvel arrangement pour orchestre à cordes réalisé par le violon solo de l’OCM, Martin Foster, du Quatuor à cordes no 2 en la mineur de Brahms.

Fondé en 1939 par le regretté violoniste et compositeur Alexander Brott, l’OCM entamera sa 67e saison dès septembre prochain.

À la Salle Pollack
555 rue Sherbrooke ouest

Billets : 38 $, 30 $, 25 $, 15 $(étudiants)
Téléphone : 514 487-5190 ou sur le site