Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

BILAN

DE MARCEL DUBÉ

MISE EN SCÈNE BENOÎT VERMEULEN

Avec Christine Beaulieu / Joseph Bellerose / Philippe Cousineau /

Mickaël Gouin /Rachel Graton /Guy Jodoin /Sylvie Léonard /

Jonathan Morier / Jean-Philippe Perras /Mathieu Quesnel

Denis Trudel/ Rebecca Vachon

Assistance à la mise en scène Marie-Christine Martel

BILAN 

Immense auteur et défenseur de la langue française, Marcel Dubé fait partie du panthéon des écrivains québécois. Parmi ses oeuvres les plus marquantes, Bilan trace un portrait doux-amer et sans concession de la société des années 60, une époque qui fascine le metteur en scène Benoît Vermeulen. Reconnu internationalement comme un des chefs de file du théâtre pour adolescents, il a l’indicible talent d’exprimer dans ses créations une réflexion à la fois lucide et décalée.

Une équipe de jeu et de feu, autour de Guy Jodoin et de Sylvie Léonard, réunit une kyrielle de jeunes actrices et acteurs débordants de talent et d’énergie pour raconter une histoire empreinte de cynisme, certes, mais porteuse d’espoir en l’avenir.

UN TEXTE PUISSANT

William Larose est un homme qui a réussi : parti de rien, il a construit un empire financier et s’apprête à se lancer en politique, ce qui, pour lui, représente la consécration suprême. Lors d’une réception dans sa fastueuse demeure, il annonce ses intentions à sa famille. Mais la belle ascension sociale se lézarde quand il découvre que ses enfants et sa femme sont loin de partager les mêmes valeurs que lui et qu’il a, au fond, raté sa vie.

Bilan a été créé à la télévision en 1960 dans Le Téléthéâtre de Radio-Canada, réalisée par Paul Blouin. Huit ans plus tard, c’est Albert Millaire qui le met en scène au TNM, dans un texte légèrement remanié par l’auteur, à la suite des événements de Mai 68. Jean Duceppe et Janine Sutto interprétaient le couple, entourés de Monique Miller, Andrée Lachapelle, Hubert Loiselle et Benoît Girard. Puis en 2002, Radio-Canada en présente une nouvelle adaptation visuelle dans une adaptation de Lorraine Pintal, avec Vincent Bilodeau dans le rôle de William Larose.

Pour cette production, Benoît Vermeulen a travaillé sur la première version du texte, celle de 1960, afin d’ancrer son propos dans cette période historique qui, si elle a vu naître une nouvelle société fière de son identité, a aussi creusé un fossé entre les générations. Avec la dramaturge Marie-Claude Verdier, il a choisi d’évoquer cette Révolution tranquille qui a profondément bouleversé le Québec, sans l’adapter à notre époque, mais en l’analysant avec le regard d’aujourd’hui. Ainsi, cette réflexion politique trouve des résonances immédiates dans notre actualité : ce William Larose, personnage imbu de lui-même et arriviste, qui pense qu’il peut tout acheter, y compris le pouvoir, ne suggère-t-il pas un cas de figure contemporaine que l’on a vu au  moment de l’enquête que l’UPAC a menée au sujet du financement des partis politiques ? La pièce pourrait également être qualifiée de féministe avant l’heure puisque tous les personnages féminins sont en quête d’autonomie et d’indépendance.

MARCEL DUBÉ, PIONNIER DE LA DRAMATURGIE QUÉBÉCOISE

Marcel Dubé s’est fait connaître avec Zone, en 1953. Il a écrit une vingtaine de téléthéâtres (Le Monde de Marcel Dubé), des feuilletons et de nombreuses pièces de théâtre, parmi lesquelles Un simple soldat, Au retour des oies blanches, Les Beaux Dimanches… En plus de bâtir une oeuvre colossale de plus de 300 textes, il s’est engagé auprès du Conseil de la langue française et des Rencontres francophones du Québec, dont il a été président. Il a également cofondé et dirigé le Secrétariat permanent des peuples francophones. De nombreux prix ont couronné une carrière et une oeuvre exceptionnelles. Il a reçu en 2005 le Prix du Gouverneur général du Canada pour les arts de la scène.

BENOÎT VERMEULEN, UN ARTISTE HORS NORMES

Cofondateur et codirecteur artistique du Théâtre Le Clou depuis 1989, Benoît Vermeulen est un metteur en scène à la feuille de route impressionnante. Plusieurs de ses spectacles ont connu debrillantes carrières internationales, avec des tournées conséquentes au Québec, au Canada et en Europe. Depuis 30 ans, Théâtre Le Clou est devenu une référence en théâtre pour adolescents.

Artiste à la créativité débordante, Benoît Vermeulen s’est très vite distingué en accordant une large place à la vidéo, qu’il sait utiliser d’une manière inventive pour créer des univers poétiques. Récemment, il a signé la mise en scène de la production Des arbres, au Théâtre La Licorne, et celle du spectacle-hommage à Pauline Julien et Gérald Godin, Je cherche une maison qui vous ressemble, au Théâtre Denise-Pelletier.

DES COULISSES À LA SCÈNE, UNE EXPLOSION DE TALENTS

Pour cette première création au TNM, Benoît Vermeulen a rassemblé une distribution cinq étoiles, formée d’acteurs chevronnés et d’artistes émergents. Le couple des parents est interprété par Guy Jodoin et Sylvie Léonard, de grands rôles dramatiques pour deux fortes personnalités qui déploient depuis des années leur talent immense, tant à la télévision, au cinéma qu’à la scène. La jeune génération est représentée avec fougue par Christine Beaulieu, Mickaël Gouin, Rachel Graton, Rebecca Vachon, Jonathan Morier, Jean-Philippe Perras, Mathieu Quesnel qui, pour certains, foulent les planches du TNM pour la première fois.

Le scénographe Raymond Marius Boucher forme avec Benoît Vermeulen un tandem artistique dont bon nombre de créations ont été remarquées pour leur sens de l’image et de l’esthétique, une utilisation toujours pertinente et créative de la vidéo, enregistrée et en direct, en plus de leurs ingénieuses trouvailles de machineries et autres bricolages. Du grand art artisanal enrichi par la vision d’une magnifique équipe de concepteurs.

Bilan, c’est un grand metteur en scène qui porte un regard sur un grand dramaturge, en ramenant sur scène une œuvre inscrite dans la mémoire collective du peuple québécois.

Du 13 novembre au 8 décembre 2018

Au Théâtre du Nouveau Monde

Réservations 514.866.8668 ou http://www.tnm.qc.ca