Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Une collaboration spéciale de Jocelyne Tourangelle

Alexandre Vovan participait à une campagne de financement lors d’un concert-bénéfice de piano intitulé « Bis pour l’arthrite », présenté par la Société d’arthrite.

Ce jeune pianiste canadien d’origine vietnamienne et chinoise a fait ses études en piano au Conservatoire de musique du Québec, à Hull. Lauréat du Concours de musique du Canada, il a remporté le deuxième prix à l’échelle nationale en 1997 en jouant le Concerto pour la main gauche de Maurice Ravel.

Et pourquoi ce jeune artiste participait-il à une collecte de fonds pour une maladie si dévastatrice? Parce qu’il en a été lui-même gravement atteint et qu’il a dû interrompre sa carrière pendant trois ans.

Au programme, il y avait Rachmaninov, Chopin, Mozart, Schubert, Scriabine, Félix-Mendelssohn-Bartholdy.

Le spectacle a été réalisé grâce aux efforts de Mario Ciaramicoli, 26 ans, ingénieur à SNC-Lavallin-Nexacor, dont la prochaine souscription pour vaincre l’arthrite utilisera sa conquête du Kilimandjaro, en collaboration avec la Société d’arthrite. Frank Cavallaro a présenté le spectacle au Centre Leonardo da Vinci.

Un spectacle qui m’a ravie!

J’ai ressenti en l’écoutant la grande sensibilité d’Alexandre Vovan. Ses doigts touchent les notes tantôt avec douceur — comme une caresse — tantôt avec vigueur.

J’ai entendu une goutte d’eau tomber à répétition, un ruisseau cristallin dévaler une colline. Et quand il finissait avec Chopin, je voyais George Sand appuyée sur ce piano quand son amant créait une ode à l’amour en son honneur : de la douceur à la passion.

Je vous laisserai savoir quand Alexandre Vovan donnera son prochain concert à Montréal. Ne manquez pas d’y aller. Pour la sensibilité de son geste.

0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément