Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

Dernière représentation ce soir à 20 h

La chorégraphe Marie Chouinard rend hommage à Carol Prieur pour souligner ses 10 ans de carrière au sein de sa compagnie de danse.

Le spectacle est composé des cinq pièces suivantes:

L’après-midi d’un faune

Créée par Nijinski à Paris en 1912, recréée par Marie Chouinard en 1987 selon les photographies de Adolphe de Meyer.
Conception, chorégraphie et direction artistique : Marie Chouinard
Interprète : Carol Prieur
Musique, Marie Chouinard, Edward Freedman et Silvy Panet-Raymond
Lumières : Alain Lortie
Costume : Luc Courchesne, Louis Montpetit et Marie Chouinard
Maquillage : Jacques-Lee Pelletier

Carol Prieur, vêtue d’un costume quasi-magique mettant en valeur, une cuisse, un mollet ou la tête, est transformée en animal mythique. L’éclairage souligne à merveille la disproportion des membres. Chaque mouvement nous rappelle les dessins gravés sur les amphores grecques. Toute la force de la Nature s’exprime dans cette danse animale menant à l’apothéose de cet être mi-humain, mi-bête.

Cantique no 2

Film multiécran, créé à Elektra, Montréal, 2003
Scénario et réalisation : Marie Chouinard
Composition, sons et images : Louis Dufort
Interprètes : Carol Prieur et Benoît Lachambre

Un film profondément troublant par son propos. Deux visages se confrontent, nous entraînant dans un tourbillon de mimiques expressives où les aspirations d’un personnage nous laissent facilement imaginer la disparition de l’autre.

Earthquake in the Heartchakra

Crée au Holland Festival, Amsterdam en 1985
Conception et chorégraphie : Marie Chouinard
Interprète : Carol Prieur
Musique : Carlos Santos
Lumières : Marc Parent
Costume et maquillage : Marie Chouinard

Une chorégraphie originale, folle et drôle, très bien soutenue par la musique. Le chakra de mon cœur battait à l’unisson de cette danse.

Au Studio, le 10 février 2005

Vidéo d’archives où l’on voit Marie Chouinard travaillant avec Carol Prieur en studio

Une vidéo qui nous permet d’apprécier la flexibilité de Carol Prieur et la complicité qui la lie à Marie Chouinard. Un bien joli coup d’œil à l’intensité du travail de la danseuse, sa ferveur et sa réceptivité.

Mouvements, soixante-quatre dessins, un poème, une postface par Henri Michaux, éditions Gallimard 1951

Direction artistique et chorégraphie : Marie Chouinard
Interprète, Carol Prieur
Musique : Louis Dufort
Lumières et scénographie : Marie Chouinard
Costume : Vandal
Assistant à la création des lumières : Marc Tétreault
Direction de la production : Nadia Bellefeuille
Régie vidéo : David Fafard

Carol Prieur danse pour nous les dessins tirés du livre Mouvements. Chaque dessin, projeté sur l’écran en fond de scène, s’incarne dans la réalité de son corps vêtu de noir. Elle nous livre une superbe performance de souplesse, d’interprétation et de maîtrise du mouvement, de sa plus simple à sa plus complexe expression.

Un spectacle d’une heure 40 minutes, sans entracte, qui m’a paru ne durer qu’une demi-heure.

Si vous ne voulez pas être confronté à vos propres limites, oubliez ce spectacle. Si vous avez envie de soulever le voile de votre propre infini, c’est définitivement pour vous!

À la Cinquième salle de la Place des Arts

Renseignements et réservations : Billetterie de la Place des Arts 514-842-2112 ou 1-866-842-2112 ou sur le site

0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément