Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Dany Laferrière était au Salon du livre.

Voici un court extrait de son livre Chronique de la dérive douce publié chez vlb éditeur:

Quand j’étais petit,
je croyais que chaque
pays avait ses propres couleurs.
Que le ciel ailleurs
était jaune,
la mer, rouge
et les arbres,
mauves.

D’une certaine façon, ce pays
ressemble au mien.
Il y a des gens, des arbres,
un ciel, de la musique, des filles,
de l’alcool, mais quelque part, j’ai
le sentiment que c’est totalement différent
sur des points très précis: l’amour,
la mort, la maladie, la colère, la
joie, le rêve ou la luissance.
Mais tout ça n’est qu’une intuition.

Je le savais déjà
pour l’avoir lu.
Pour l’avoir vu au cinéma.
Mais c’est différent dans
la vraie vie.
Je suis noir
et tous les autres
sont blancs.
Le choc!