Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->


Concert de la Toussaint
150 ans de musique au Gesù

Dimanche 1er novembre 2015, 15 heures
Église du Gesù
1202 rue de Bleury, Montréal

25$ | Info : 514-861-4378 | www.legesu.com
Dans le cadre des festivités entourant le 150e anniversaire de l’église du Gesù, le Gesù – centre de créativité présente, en ce jour de la Toussaint, un grand concert de musique sacrée, illustrant un pan de la vie musicale qui s’est déroulée dans cette somptueuse chapelle au style baroque, ce dernier siècle et demi.

Lieu phare du paysage montréalais, l’église du Gesù est un des bâtiments religieux les plus anciens de Montréal, inauguré en 1865 et déclaré monument historique en 1975 puis immeuble patrimonial classé en 2012.

Les quatre œuvres pour orgue et Le Requiem de Fauré ont été choisis pour rendre hommage aux organistes qui ont joué sur le grand orgue Casavant du Gesù et aux différents chœurs qui ont résonné dans l’église. Installé en 1901, l’orgue aux 63 jeux répartis sur quatre claviers et pédalier, a été restauré et agrandi à deux reprises, en 1954 et 1986.

Le concert de la Toussaint pour orgue et chœur est sous la direction musicale de Patricia Abbott et met en vedettes l’organiste François Zeitouni, titulaire de l’orgue du Gesù, le chœur choral du Gesù, l’Ensemble vocal Ganymède (Chœur d’hommes), la soprano Pascale Beaudin et le baryton Pierre-Étienne Bergeron.

Œuvres au programme :

Le Prélude grave pour orgue (1925), de Arthur Letondal (1869-1956), organiste au Gesù de 1900 à 1923, est la troisième et dernière œuvre du compositeur destinée à cet instrument.

La Suite Alme Pater de Conrad Letendre (1904-1977), considéré comme le père de l’école d’orgue du Québec, a été composée sur des thèmes grégoriens, chant millénaire de l’église catholique.

Le Troisième Choral de César Franck (1822-1890), composé quelques mois avant sa mort, constitue le testament musical de celui qui a été parmi les premiers à insuffler à l’orgue les possibilités «symphoniques», occupant ainsi une place unique dans l’histoire de la musique française.

La Première sonate pour orgue, connue sous le titre Andante en mi mineur (1955-1983) de Raymond Daveluy (1926-), une des figures les plus marquantes de la vie musicale du Canada, est dédiée à la mémoire de son maître, Conrad Letendre.

Le Requiem Op. 48 (1888) de Gabriel Fauré (1845-1924), organiste à la Madeleine, où il succède à son maître Camille Saint-Saëns, est une magnifique berceuse de la mort et l’une de ses œuvres les plus connues du compositeur.

Les fêtes du 150e anniversaire de l’église du Gesù sont présentées grâce au soutien financier du Ministère de la Culture et des Communications, dans le cadre de l’entente sur le développement culturel de Montréal.

Le Gesù – centre de créativité tient à remercier l’Association des anciens élèves du Collège Sainte-Marie pour son soutien financier.