Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

L’OSM ajoutait le 20 décembre un concert de Noël à son calendrier. Le concert avait lieu à la basilique Notre-Dame.

J’arrive tôt, 7 heures moins 5, un peu trop tôt probablement.
Je m’assieds pour apprécier la beauté et le calme de la basilique avant le concert, le turquoise des plafonds parsemé d’étoiles et de fleurs de lis, symbole des rois de France, le rouge des arcs de voûtes et les dorures qui les accentuent.

Bien avant le concert, Kent Nagano arrive dans le chœur, monte sur le podium du chef d’orchestre et regarde vers l’autel. À quoi pense-t-il? Aux musiciens qu’il dirigera, aux pièces qui seront jouées, au plaisir qu’il procurera aux mélomanes qui arriveront bientôt. Une musicienne vient le saluer et sonne pour lui l’heure de rejoindre les coulisses. Il n’est resté que quelques instants dans le choeur mais j’ai eu l’impression d’assister à un moment de recueillement du maestro.

Les choristes et les musiciens prennent place, Kent Nagano les rejoint. Karina Gauvin fait son entrée dans une très jolie robe violette couverte de fleurs roses scintillantes, les épaules drapées dans un châle de satin rose.

C’est avec aisance qu’elle entonne toutes les pièces. Sa voix magnifique remplit facilement l’immense espace de la cathédrale. Le Panis Angelicus est très beau et très doux. Le Rejoice du Messie se prête à merveille à la voix de Karina Gauvin qui nous éblouit.

Kent Nagano dirige tout en délicatesse. Ses mains sont longues et élégantes et ses gestes ne semblent faits que de douceur. Il suffit parfois d’un doigt levé pour indiquer à certains musiciens d’entamer leur parties.

Le Concerto grosso d’Arcangelo Corelli joué par les musiciens est particulièrement beau et léger. Le chant Simple Song de Leonard Bernstein est très calme et superbement rendu par Karina Gauvin.

Les choeurs chantent le Stable Carol de Vaughan Meakins de façon très légère et gaie et cette pièce est très applaudie du public.

Kent Nagano serre les mains des violons solistes à plusieurs reprises durant le concert après des pièces particulièrement bien rendues. On sent qu’il aime les musiciens et ceux-ci le lui rendent bien, pour le plus grand plaisir des mélomanes.

La soirée terminée, Kent Nagano a la délicatesse de nous souhaiter un Joyeux Noël en français.

Les applaudissements sont nourris et l’OSM nous fait l’immense plaisir de deux rappels.

Karina Gauvin et l’OSM, sous la direction de Kent Nagano, nous ont offert une magnifique soirée.

0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément

Programme de la soirée

Kent Nagano, chef d’orchestre
Karina Gauvin, soprano
Chœur des Enfants de Montréal
Concerto Della Donna

Iwan Edwards, chef de chœur

Johann Sebastian Bach, «Ouverture », extrait de la Suite pour orchestre nº 3 en ré majeur, BWV 1068
Arvo Pärt, Orient and Occident
George Frideric Handel, « Pifa », extrait du Messie, HWV 56
Wolfgang Amadeus Mozart,« Laudamus Te », extrait de la Messe en do mineur, K.427
George Frideric Handel, Dank sei dir, Herr
Johann Sebastian Bach, « Air », extrait de la Suite pour orchestre nº 3 en ré majeur, BWV 1068
César Franck, Panis Angelicus
Max Reger, Mariä Wiegenlied, nº 52, opus 76
Johann Sebastian Bach, Extrait de l’Oratorio de Noël, BWV 248, « Sinfonia », extraite de la Cantate nº 2
Wolfgang Amadeus Mozart, Sérénade nº 6 en ré majeur, K. 239, « Serenata notturna »
Franz Schubert, Ave Maria
George Frideric Handel, « Rejoice greatly », extrait du Messie, HWV 56
Arcangelo Corelli, Concerto grosso nº 8, opus 6, « Per la notte di Natale »
Franz Xavier Gruber, Stille Nacht
Leonard Bernstein, Simple Song
Johann Sebastian Bach, « Badinerie », extraite de la Suite pour orchestre nº 2 en si mineur, BWV 1067