Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Orchestre du Festival de Budapest

PREMIÈRES PRÉSENCES À MONTRÉAL :
JONAS KAUFMANN DANS
LA BELLE MEUNIÈRE DE SCHUBERT
ORCHESTRE DU FESTIVAL DE BUDAPEST

L’OSM est fier de recevoir pour la première fois l’Orchestre du Festival de Budapest, véritable fleuron de la vie musicale hongroise, ainsi que le ténor allemand Jonas Kaufmann.

Sous la direction de son chef fondateur, Iván Fischer, l’Orchestre du Festival de Budapest jouera notamment la Symphonie no 2 de Rachmaninov. La violoniste hollandaise Liza Ferschtman sera également la soliste de la Sérénade (d’après Le Banquet de Platon) de Leonard Bernstein.

Le ténor allemand Jonas Kaufmann, sacré chanteur de l’année en décembre 2011 par Musical America, interprétera le mythique cycle schubertien La belle meunière avec le pianiste Helmut Deutsch dans l’intimité de la Maison symphonique.

Pour terminer le mois, des musiciens de l’OSM offriront un concert de musique de chambre au Musée des beaux-arts, articulé autour de deux quatuors avec piano, signés Mozart et Brahms.

JONAS KAUFMANN EN RÉCITAL
Les Récitals
20 janvier 20 h
La Maison symphonique de Montréal
Jonas Kaufmann
, ténor
Helmut Deutsch, piano
SCHUBERT, Die schöne Müllerin (La belle meunière)

Ténor dramatique à la voix séduisante, doté d’un physique de jeune premier romantique, Jonas Kaufmann est l’un des artistes lyriques marquants de sa génération. Premier Prix de Concours Meistersinger de Nuremberg en 1993, il est depuis 1996 invité des grandes maisons d’opéra internationales. Parallèlement à sa carrière de chanteur d’opéra, il se révèle un chanteur de lied recherché, accompagné de son complice le pianiste Helmut Deutsch.

Cycle essentiel de Schubert, La belle meunière reprend 20 poèmes de Müller et s’articule comme un récit complet, les divers registres musicaux exprimant pleinement les péripéties du personnage. Un jeune voyageur arrive chez un meunier et tombe amoureux de sa fille. La belle, d’abord bienveillante, finit par se laisser séduire par un chasseur. Le pauvre apprenti meunier en mourra de chagrin et de désespoir.
Série présentée en coproduction avec Pro Musica.

ORCHESTRE DU FESTIVAL DE BUDAPEST
L’OSM reçoit
22 janvier à 20 h
La Maison symphonique de Montréal
Orchestre du Festival de Budapest

Iván Fischer, chef d’orchestre
Liza Ferschtman, violon
CHOSTAKOVITCH, Suite pour orchestre de variété
BERNSTEIN, Sérénade (d’après Le Banquet de Platon)
RACHMANINOV, Symphonie no 2

L’OSM accueille en première montréalaise l’Orchestre du Festival de Budapest, ensemble cofondé en 1983 par le chef d’orchestre Iván Fischer et le pianiste Zoltán Kocsis. Il a, en quelques années, acquis une réputation d’excellence au niveau international et a été l’invité des salles et festivals les plus prestigieux. L’Orchestre interprètera la Suite pour orchestre de variété de Chostakovitch, qui comprend notamment la célèbre « Valse » et la Symphonie no 2 de Rachmaninov, une oeuvre à l’architecture subtile, faisant preuve d’une maîtrise et d’une maturité exemplaires, la plus jouée des symphonies de Rachmaninov.
La violoniste Janine Jansen, qui a dû se retirer de la tournée de l’Orchestre pour des raisons de santé, sera remplacée par la violoniste hollandaise Liza Ferschtman, récipiendaire en 2006 du Prix musical hollandais, plus haute distinction accordée à un musicien aux Pays-Bas.

Au cours des dernières années, on a pu l’entendre avec tous les orchestres néerlandais, dont le Royal Concertgebouw et le Philharmonique de Rotterdam, ainsi qu’avec nombre d’orchestres européens et asiatiques. Son enregistrement du concerto et des romances de Beethoven a été salué par la critique et son album consacré aux œuvres pour violon solo de Bach et Ysaÿe a été choisi par le magazine Strad comme CD du mois.

Le programme demeure inchangé et comprend la Suite pour orchestre de variété de Chostakovitch, la Sérénade de Bernstein (d’après Le Banquet de Platon, œuvre que jouera Mme Ferschtman) et la populaire Symphonie no 2 de Rachmaninov.

MOZART ET BRAHMS EN QUATUORS
Musique de chambre avec les musiciens de l’OSM / Tableaux en musique
25 janvier 18 h 30
Salle Bourgie du MBAM
Brigitte Rolland
, violon
Natalie Racine, alto
Anna Burden, violoncelle
Carmen Picard, piano
MOZART, Quatuor pour piano et cordes en sol mineur, K. 478
BRAHMS, Quatuor pour piano et cordes no 1 en sol mineur

Avec ses deux quatuors pour piano et cordes, Mozart devait mettre au monde un genre musical qui serait repris avec grand succès par les Romantiques, tout particulièrement Schumann, Brahms et Dvořák. Puisque la nature du piano lui permet de superposer autant de notes que l’interprète possède de doigts, l’écriture pour cette formation présuppose que les cordes peuvent être traitées en opposition avec le piano, que chaque instrument à cordes peut assumer tour à tour le rôle de soliste ou toute configuration intermédiaire. Le programme de ce soir juxtapose deux oeuvres maîtresses pour la formation, le Deuxième de Mozart et le Premier de Brahms. La pianiste Carmen Picard se joint ici à trois musiciens de l’OSM.

Présenté en collaboration avec le Musée des beaux-arts de Montréal et la Fondation Arte Musica.

Suivez l’OSM sur Facebook et Twitter.

L’Orchestre symphonique de Montréal tient à remercier
Loto-Québec, le Conseil des Arts du Canada et le Conseil des arts de Montréal pour leur généreux soutien.

Renseignements: (514) 842-9951 ou www.osm.ca

L’Orchestre symphonique de Montréal est présenté par Hydro-Québec.
La saison 2012-2013 est présentée en collaboration avec Banque Nationale