Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Dans le Vieux-Port, sous le chapiteau, jusqu’au 19 juin 2005.

Le spectacle s’ouvre sur un grand lit où un clown se meurt. Des anges descendent vers lui pour le réconforter.

Le grand lit sur roulettes devient bientôt trampoline où les acrobates s’en donnent à cœur joie et multiplient les prouesses.

Les clowns sont de la fête et on enchaîne avec des numéros de voltige particulièrement impressionnants. Les immenses lustres éclairant le lit du clown servent aussi de trapèzes.

Une équilibriste monte à vélo sur un fil de fer à 45°; une longue montée époustouflante.

Une mignonne lilliputienne fait son entrée en scène soutenue par d’immenses ballons. Elle est soufflée vers le public et les spectateurs la renvoient délicatement dans les airs.

Tous les numéros traditionnels du cirque sont du spectacle. La jonglerie et l’acrobatie y sont bien représentées.

Une marionnette-cheval se sépare en deux au grand désespoir de son dresseur mais à la grande joie des enfants.

La tête d’un membre de la troupe devient balle de golf sur laquelle un géant se prépare à frapper mais, à notre grand plaisir, cette balle a de la tête, et n’a pas du tout envie de se laisser frapper.

Un personnage arrive sur scène avec son échelle qu’il décide aussitôt d’escalader. Il y monte, en redescend de l’autre côté, remonte, redescend, s’arrête à mi-course, s’entortille autour des barreaux et l’échelle reste toujours debout, sans basculer et sans qu’elle soit ancrée au sol. Il se joue des lois de la gravité à sa guise. Vraiment l’équilibrisme à son meilleur!

Le maître de piste nous offre un concert de grands bols et de verres d’eau très réussi. Il nous sifflote même du Mozart à merveille.

Corteo signifie « cortège » en italien. Et c’est exactement l’esprit du spectacle. Les numéros se suivent comme au cirque traditionnel. On a l’impression que le vieux clown moribond se remémore les plus beaux instants de sa vie avant de rendre l’âme.

Le spectacle se déroule en présence presque constante des anges qui, parfois trop présents, nuisent malheureusement à la vision de l’action.

Un excellent spectacle de cirque mais qui n’a ni la magie, ni la féerie des spectacles auxquels le Cirque du Soleil nous a habitués, avec leurs numéros conçus autour d’un thème récurrent, si bien imbriqués dans le concept global.

0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément