Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

Du 31 janvier au 8 juin 2008

¡Cuba! Un voyage à travers l’art
et l’histoire de cette île, de 1868 à nos jours


Une exposition majeure au Musée des beaux-arts de Montréal

Organisée et présentée par le Musée des beaux-arts de Montréal du 31 janvier au 8 juin 2008, l’exposition ¡Cuba! Art et histoire de 1868 à nos jours , qui réunit quelque 400 œuvres, est la plus importante jamais réalisée sur l’art de cette île des Caraïbes, « la plus belle que l’œil humain ait jamais contemplée » (Christophe Colomb).Grâce à la collaboration du Museo Nacional de Bellas Artes et de la Fototeca de Cuba, et à celle de nombreux collectionneurs et de musées américains, dont le MoMA, cette exposition a permis de réunir, au-delà de toutes les frontières, un panorama complet de l’art cubain face à l’histoire. Cette exposition pluridisciplinaire, à la fois savante et vivante, rassemble plus d’une centaine de tableaux, incluant le prêt exceptionnel d’une immense murale collective de 1967 réalisée par de nombreux d’artistes, quelque deux cents photographies et documents d’archives, une centaine d’œuvres graphiques (notamment deux cabinets d’affiches avant et après la Révolution de 1959), des installations et des vidéos ainsi que des extraits de musique et de films.

Description de l’exposition

Cette exposition majeure fait découvrir l’art de Cuba, une île dont l’histoire a traversé les principaux enjeux du XXe siècle – la décolonisation, la quête identitaire d’une nation, les guerres d’indépendance et la révolution, les utopies politiques en chantier et la confrontation des idéologies. Située au carrefour de la vieille Europe et du nouveau monde, Cuba est profondément une terre de culture : la musique et la littérature bien sûr mais aussi les arts plastiques, encore largement méconnus à l’extérieur du pays.

L’exposition est divisée en cinq parties : Images de Cuba : à la recherche d’une expression nationale (1868-1927); Arte Nuevo : avant-garde et recréation d’une identité (1927-1938); Un style cubain : affirmation et rayonnement (1938-1959); Dans la révolution tout, contre la révolution rien (1959-1979); La révolution et moi : l’individu dans l’histoire (1980-2007).

La narration historique de l’exposition s’appuie sur une très importante sélection de photographies : depuis l’inédit jusqu’à l’icône, ces images illustreront la chronologie des événements tout en exposant l’œuvre de photographes particulièrement remarquables. À l’intérieur de cette trame s’insèrent les grands chapitres de l’histoire de l’art cubain, depuis les premières guerres d’indépendance au XIXe siècle jusqu’aux incertitudes de demain. Au cours du XXe siècle, les artistes ont cherché à définir une identité nationale, la cubanidad, portée par une ambition internationale dans leur
discours. Entre réévaluation du passé colonial et ouverture aux avant-gardes, ils surent inventer un art de synthèse (héritages baroque et académique, racines hispaniques et africaines, spiritualités catholique et traditionnelle) profondément original. Au cœur du siècle – et de l’exposition avec une vingtaine de peintures – l’œuvre manifeste de Wifredo Lam incarne cette synthèse et cette ambition.

Vécu tantôt comme moteur de l’action politique collective, tantôt comme expression d’individualités face à l’histoire, l’art cubain aborde des questions essentielles sur la place et le rôle de l’artiste dans une société, des questions que la brillante école contemporaine continue de poser avec pertinence.

Les conservateurs

L’exposition est organisée par le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) en partenariat avec le Museo Nacional de Bellas Artes (MNBA) et la Fototeca de Cuba, La Havane. La commissaire générale est Nathalie Bondil, directrice, MBAM, en collaboration avec Moraima Clavijo Colom, directrice, MNBA, et Lourdes Socarrás, directrice, Fototeca de Cuba. Le comité scientifique inclut également Hortensia Montero Méndez, conservatrice de l’art cubain, MNBA ; Luz Merino Acosta, directrice technique, MNBA ; Rufino del Valle Valdés, conservateur, Fototeca de Cuba ; Iliana Cepero Amador, commissaire adjointe, indépendante ; et Stéphane Aquin, conservateur de l’art contemporain, MBAM ; ainsi que l’équipe des conservateurs du MNBA.

La scénographie de l’exposition a été réalisée par Daniel Castonguay, en collaboration avec David Gour.

Le catalogue

Sous la direction de Nathalie Bondil, un catalogue a été publié par le Service des éditions scientifiques du Musée des beaux-arts de Montréal. Cet important ouvrage de 424 pages, riche de quelque 450 illustrations, est la première publication couvrant l’ensemble de l’histoire de l’art à Cuba. Il réunit des essais de divers spécialistes cubains et internationaux et environ 140 notes biographiques. Il est offert en éditions française, anglaise et espagnole distinctes.
Les commanditaires

Musée des beaux-arts de Montréal
Pavillon Jean-Noël Desmarais
1380, rue Sherbrooke Ouest
Renseignements 514-285-2000

Visitez le site du Musée www.mbam.qc.ca

L’exposition à Montréal est présentée par la Financière Sun Life, en collaboration avec METRO.

Le Musée des beaux-arts de Montréal remercie Air Canada ainsi que ses partenaires médias La Presse et The Gazette. Sa gratitude va également au ministère de la Culture et des Communications du Québec pour son appui constant.

Le Musée tient à souligner l’appui indéfectible de l’Association des bénévoles du Musée des beaux-arts de Montréal. Enfin, il remercie tous ses membres ainsi que les nombreuses personnes, entreprises et fondations pour leur soutien.

Le programme d’expositions internationales du Musée des beaux-arts de Montréal jouit de l’appui financier du fonds d’expositions de la Fondation du
Musée des beaux-arts de Montréal et du fonds Paul G. Desmarais.