Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

Les 19, 20, 21 janvier 2006 à 20 h
Et en supplémentaire le 18 janvier

Les danseurs de Coleman Lemieux & Compagnie, Daniel Taylor et le Theatre of Early Music réunis autour d’un programme triple signé James Kudelka

Impressionnant coup d’envoi pour la rentrée ! Danse Danse présente une soirée entièrement consacrée à James Kudelka ! Après plusieurs années d’absence et à l’initiative de Coleman Lemieux & Compagnie, le réputé chorégraphe est de retour à Montréal avec un programme exceptionnel !

Pièce de résistance de la soirée, la première québécoise de “it is as it was” sur la musique du Stabat Mater de Vivaldi et qui réunit sur un même plateau le brio de Kudelka, la voix divine du haute-contre Daniel Taylor accompagné de son ensemble Theatre of Early Music, le génie d’Antonio Vivaldi et une distribution de danseurs au sommet de leur art, dont Anik Bissonnette, Andrea Boardman, Bill Coleman, Andrew Giday, Sylvain Lafortune, Laurence Lemieux, Marc Boivin et Mario Radacovsky. Autre fait remarquable, Daniel Taylor se joint aux danseurs pour ses débuts comme interprète du mouvement. Difficile de commencer l’année sous de meilleurs auspices !

En plus de “it is as it was”, dont la première nord-américaine est prévue à Peterborough en Ontario le 15 janvier, le public de Danse Danse pourra aussi voir Fifteen Heterosexual Duets, créés par le Toronto Dance Theatre en 1991 et dansés sur la musique de Beethoven (Kreutzer Sonata). Couronnée d’un prix Dora Mavor Moore, la pièce « touche au sublime » The Globe and Mail. Également au programme, la reprise fort bienvenue de Soudain, l’hiver dernier, un duo bouleversant, dansé sur la musique de Gavin Bryars. Créé par Montréal Danse en 1987, celui-ci sera interprété par Sylvain Lafortune et Victor Quijada.

« Soudain, l’hiver dernier […] laisse le spectateur médusé par le drame émotionnel qui se déroule sur scène. » The Gazette

Le chorégraphe James Kudelka
Considéré comme l’un des plus importants créateurs de danse en Amérique du Nord, le Canadien James Kudelka fut soliste au sein du Ballet national du Canada et aux Grands Ballets Canadiens de Montréal (GBC) avant d’être nommé chorégraphe en résidence aux GBC de 1984 à 1990. À la tête du Ballet National du Canada de 1996 à juin 2005, Kudelka est renommé mondialement pour la qualité et la profondeur de son œuvre.

« Sa danse est tellement réjouissante, que tous ceux qui la regardent aimeraient pouvoir danser. » In Profile, Toronto

Mariant habilement la danse classique à la danse moderne, Kudelka a réalisé plus de 70 ballets, figurant au répertoire de troupes et d’artistes aussi variés et prestigieux que le Toronto Dance Theatre, le San Francisco Ballet, le Ballet National du Canada, The American Ballet Theatre, Les Grands Ballets Canadiens, Les Ballets Jazz de Montréal, Margie Gillis et Peggy Baker. Parmi ses ballets les plus célébrés, mentionnons Cinderella (2004), The Firebird (2002), une coproduction du Ballet National du Canada, American Ballet Theatre et le Houston Ballet, The Four Seasons (1997), Le Baiser de la fée (1996) pour le Birmingham Royal Ballet, The Nutcraker (1995), et enfin, Désir (1991) et In Paradisum (1983) pour les GBC.

Coleman Lemieux & Compagnie
Fondé en 2000 par Bill Coleman et Laurence Lemieux, la jeune compagnie cumule l’impressionnant bagage artistique et professionnel de ses fondateurs. Dynamique et porteuse d’une vision artistique d’envergure, Coleman Lemieux & Compagnie crée, produit et diffuse les chorégraphies de ses directeurs artistiques et d’autres chorégraphes, ainsi que le travail de collaborateurs issus du monde de la musique et des arts visuels. Active sur les plans local, national et international, la compagnie favorise par ailleurs la reprise d’œuvres canadiennes qu’elle considère particulièrement éloquentes. L’organisme se singularise aussi par l’originalité et l’audace de ses propositions. Pensons par exemple à Grasslands, un événement chorégraphique pour vingt-cinq danseurs – dont David Earle et Margie Gillis – monté à Val-Marie en Saskatchewan en 2004 et qui incluait une centaine de personnes issues de la communauté locale. Soulignons également Convoy PQ. 17, un requiem pour orchestre symphonique, chœurs et quatre danseurs. Vibrant hommage aux vétérans de la marine marchande de la deuxième guerre mondiale, Convoy PQ. 17 fut créé à St-Petersbourg en Russie en 2001 et repris au Centre Pierre-Péladeau en juin 2004.

Daniel Taylor et le Theatre of Early Music
Sollicité par les meilleurs ensembles de musique ancienne et contemporaine, Daniel Taylor fréquente les scènes les plus célèbres, qu’il partage avec des groupes aussi respectés que Les Arts Florissants, le Collegium vocale de Ghent ou The Academy of Ancient Music. Couronné en 2000 du prix Opus « Artiste de l’année », décerné par le Conseil québécois de la musique, Daniel Taylor a une cinquantaine d’enregistrements à son actif, dont plusieurs ont été primés. Le haute-contre est également le fondateur du Theatre of Early Music (TEM), constitué de musiciens unis par leur passion pour la musique ancienne.

« Considéré comme l’étoile des hautes-contre canadiens, Daniel Taylor est aussi l’un des plus en demande à travers le monde. Il pratique son art avec une conviction telle, qu’elle le range dans une catégorie à part. » Opera Canada

Avec déjà une supplémentaire le 18 janvier, cette soirée tout Kudelka, doublée de la première montréalaise de “it is as it was” avec Daniel Taylor, l’ensemble Theatre of Early Music et une formidable distribution de danseurs, sera sans doute l’un des grands moments de la rentrée culturelle. Procurez-vous vite vos billets pour cette célébration en danse et en musique en compagnie de la crème des artistes.

À la Salle Pierre-Mercure du Centre Pierre-Péladeau
300 de Maisonneuve Est

Billets disponibles à partir de 38 $ au guichet du Centre Pierre-Péladeau au (514) 987-6919 et via le réseau Admission au (514) 790-1245 ou sur le site

Coleman Lemieux et Compagnie remercie les Grands Ballets Canadiens de Montréal pour la présence de Anik Bissonnette.