Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->


Début de la saison consacrée à l’orgue à l’OSM
Pour faire suite à la récente inauguration du Grand Orgue Pierre-Béique en mai dernier, ce joyau de la Maison symphonique de Montréal sera mis en lumière au cours de la saison 2014-2015 de l’Orchestre symphonique de Montréal, grâce à une programmation riche et variée à laquelle participeront notamment l’organiste émérite de l’OSM Olivier Latry, l’organiste en résidence de l’OSM Jean-Willy Kunz, de même que les organistes invités William O’Meara, Isabelle Demers et la soprano Marianne Fiset.

Olivier Latry en récital
Jeudi 16 octobre, 20 h

Alors que le Concours international d’orgue du Canada bat son plein, la saison de l’orgue de l’OSM s’amorcera par un récital d’Olivier Latry présenté le jeudi 16 octobre à 20 h. Considéré comme l’un des organistes les plus marquants de sa génération, non seulement en France, mais aussi sur la scène internationale, Olivier Latry est titulaire des prestigieuses grandes orgues de Notre-Dame de Paris depuis 1985 et s’est produit en tant que concertiste dans plus de 50 pays. Il interprétera ici Cortège et litanie de Marcel Dupré, compositeur ayant succédé à Charles-Marie Widor au grand orgue de l’église Saint-Sulpice à Paris. On entendra également de Widor la Symphonie nº 5 en fa majeur, op. 42, qui se termine par la célèbre « Toccata », ainsi que le Prélude, fugue et variation, op. 18 de César Franck. Une transcription d’Edwin Henry Lemare du Prélude et du « Liebestod », tirés de l’opéra Tristan et Isolde de Richard Wagner, et une transcription de Max Reger de la Légende no 2, « Saint François de Paule marchant sur les flots » de Franz Liszt complètent le récital.

En prélude au récital, Georges Nicholson s’entretiendra avec Olivier Latry
lors d’une causerie débutant à 19 h à la Maison symphonique.

Le Choeur de l’OSM et le Grand Orgue Pierre-Béique
Dimanche 26 octobre, 14 h 30

Dirigé par Andrew Megill, le Choeur de l’OSM chantera Beethoven, Mozart et Haydn le dimanche 26 octobre à 14 h 30 accompagné de Patrick Wedd au Grand Orgue Pierre-Béique. Des oeuvres parmi les plus belles du répertoire vocal dramatique seront interprétées, dont l’émouvant Chant élégiaque, op. 118 de Beethoven, composé lors de la mort d’un ami, et la Messe Nelson de Haydn, connue comme étant la messe la plus populaire du compositeur.

Le Fantôme de l’opéra : projection du film muet et improvisation en direct à l’orgue
Vendredi 31 octobre et en supplémentaire le samedi 1er novembre, 20 h

L’histoire du Fantôme de l’opéra a été racontée par Gaston Leroux dans un roman fantastique publié en 1910. De nombreuses comédies musicales, des adaptations pop, un ballet et de nombreux films y ont également fait écho. Le vendredi 31 octobre à 20 h et en supplémentaire.

Le samedi 1er novembre à 20 h, le réputé organiste William O’Meara, spécialiste de l’art oublié de l’accompagnement du cinéma muet d’avant 1930, improvisera une trame sonore en direct sur Le Fantôme de l’opéra, film de Rupert Julian datant de 1925.

Le Concerto pour orgue de Jacques Hétu
Dimanche 9 novembre, 14 h 30

Un hommage québécois sera rendu à l’orgue le dimanche 9 novembre à 14 h 30. Placé sous la direction du chef slovaque Juraj Valčuha, premier chef de l’Orchestra Sinfonica Nazionale della RAI depuis 2009, le concert juxtaposera deux pages incontournables du répertoire symphonique – Une nuit sur le mont Chauve de Moussorgski et les Danses symphoniques, op. 45 de Rachmaninov – à la première à l’OSM du Concerto pour orgue, op. 68 de Jacques Hétu, interprété par Jean-Willy Kunz, qui a notamment étudié avec John Grew et Mireille Lagacé. Créée en 2002, l’oeuvre en cinq mouvements de formes variées se veut un exemple particulièrement convaincant de l’esthétique du compositeur québécois décédé en 2010.

Avant le concert, Matthieu Dugal
s’entretiendra avec Jean-Willy Kunz
lors d’une causerie débutant à 13 h 30
à la Maison symphonique.

Isabelle Demers et Marianne Fiset
Samedi 21 février, 20 h

Le samedi 21 février à 20 h, l’orgue et la voix seront à l’honneur lors d’un récital mettant en lumière Isabelle Demers, reconnue comme l’une des organistes nord-américaines les plus virtuoses, et la soprano Marianne Fiset, lauréate en 2007 du premier grand prix du Concours Musical International de Montréal et Révélation Radio-Canada Musique en 2009. Le programme juxtaposera des pièces pour orgue seul et d’autres pour voix et orgue, dont les célèbres Exsultate, jubilate de Mozart, le « Pie Jesu » tiré du Requiem de Fauré et le Prélude et fugue en la mineur, BWV 543 de Bach.

Jean-Willy Kunz et le Choeur de l’OSM
Dimanche 19 avril, 14 h 30

Jean-Willy Kunz, organiste en résidence de l’OSM, accompagnera également le Choeur de l’OSM le dimanche 19 avril à 14 h 30, dans un programme entièrement italien, comprenant Miserere d’Allegri (que Mozart avait retranscrit de mémoire alors qu’il était enfant), Jubilate Deo de Gabrieli et le plus contemporain Gloria de Scelsi. Ce concert mettra en valeur la voix, soutenue dans la plupart des pièces par l’orgue.

Finale de la saison de l’orgue : création d’une oeuvre commandée par l’OSM
Samedi 16 mai, 20 h

La saison du Grand Orgue Pierre-Béique se terminera le samedi 16 mai à 20 h par la création d’une oeuvre multidisciplinaire du compositeur Tod Machover, d’après les essais de Montaigne, pour orgue, cinq cuivres et narrateur. On pourra y entendre Jean-Willy Kunz, le comédien Gilles Renaud, les trompettistes Paul Merkelo et Christopher Smith, le corniste Denys Derome et les trombonistes Vivian Lee et Pierre Beaudry, tous musiciens de l’OSM.

Pour mieux préparer le public au concert, Matthieu Dugal s’entretiendra avec Tod Machover
lors d’une causerie débutant à 19 h à la Maison symphonique.

Deux préconcerts à l’orgue

Deux concerts de la saison régulière de l’OSM seront précédés d’un récital d’orgue d’une durée de 30 minutes. Une heure avant le début du concert Les grandes voix de Bach & de Mendelssohn (les 3 et 4 décembre à 19 h et le 7 décembre 13 h 30), le public aura l’occasion d’entendre l’organiste John Grew dans des oeuvres de Bach et Daquin.
Puis, en fin de saison, ce sera au tour de l’organiste Jonathan Oldengarm de présenter des transcriptions de Wagner, tout juste avant le concert La Valkyrie (les 27, 29 et 30 mai à 19h).

Le Grand Orgue Pierre-Béique

L’orgue de la Maison symphonique de Montréal, qui a été inauguré le 28 mai dernier, a été réalisé par la maison Casavant Frères pour le compte de l’OSM qui en est le propriétaire, avec la collaboration des architectes Diamond Schmitt + Ædifica pour sa conception visuelle. Il s’agit d’un grand orgue d’orchestre, inscrit dans les registres du facteur de Saint-Hyacinthe comme opus 3900. Il comporte 109 registres, 83 jeux, 116 rangs et 6 489 tuyaux.

Il porte le nom de Grand Orgue Pierre-Béique, en hommage au fondateur et premier directeur général de l’OSM (de 1939 à 1970). Ce mélomane engagé et gestionnaire avisé avait pris la relève de dame Antonia Nantel, épouse de monsieur Athanase David, qui agissait depuis 1934 comme secrétaire du conseil d’administration de la Société des Concerts symphoniques de Montréal, l’organisme ancêtre de l’OSM.

L’achat de cet orgue a été rendu possible par une gracieuseté de madame Jacqueline Desmarais qui en a assumé le coût total et a voulu ainsi perpétuer par son appellation le souvenir de l’irremplaçable contribution de monsieur Pierre Béique à la mission d’excellence de l’OSM.

Maison Symphonique
1600 rue Saint-Urbain

Billetterie de l’OSM