Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->


KENT NAGANO DIRIGE DEUX PROGRAMMES
L’ENFANCE DU CHRIST DE BERLIOZ
CONTES TRADITIONNELS DU TEMPS DES FÊTES (SUPPLÉMENTAIRE AJOUTÉE)

PREMIÈRE VISITE À MONTRÉAL DU
COLLEGIUM VOCALE GENT

Le mois de décembre, prélude au temps des fêtes, sera tout sauf banal à l’Orchestre symphonique de Montréal. Après le succès remporté l’année dernière par le conte La Tuque en mousse de nombril de Fred Pellerin, d’après une idée originale de Kent Nagano, l’OSM propose un nouveau conte de temps des fêtes, cette fois-ci écrit par le prolifique auteur Bryan Perro, à qui l’on doit notamment la populaire série des Amos Daragon, traduite en 22 langues. Entouré de Denis Bouchard (qui assure la mise en scène des spectacles, en plus de jouer le rôle du diable) et d’autres invités, il nous propose un voyage dans une époque révolue, alors que deux villages rivaux s’affrontaient aux abords du Saint-Maurice. Une supplémentaire a été ajoutée au programme le 15 décembre en soirée.

Afin de souligner la Nativité, l’OSM, le chœur de l’OSM et quelques-unes des plus belles voix canadiennes interpréteront, sous la direction de Kent Nagano, le magistral oratorio de Berlioz, L’Enfance du Christ . Ce grand concert de la période des Fêtes sera présenté dans le décor somptueux de la Basilique Notre-Dame.
Le Collegium Vocale Gent, sous la direction de Philippe Herreweghe, fera également une première visite à Montréal et interprètera, dans le cadre du Festival Bach de Montréal, l’Oratorio de Noël de Bach, une série de six cantates, « la plus humaine des œuvres chorales de grande envergure de Bach » selon le musicologue britannique Percy Young.

COLLEGIUM VOCALE GENT
OSM reçoit
12 et 13 décembre 20 h

La Maison symphonique de Montréal

Collegium Vocale Gent
Philippe Herreweghe
, chef d’orchestre et de chœur
Dorothée Mields, soprano
Damien Guillon, alto
Thomas Hobbs, ténor
Peter Kooij, basse

BACH, Oratorio de Noël

Avec Le Messie de Handel, l’Oratorio de Noël de Bach est l’un des exemples les mieux connus de musique chorale sacrée associée au temps de Noël. En fait, ce chef-d’œuvre magnifique, rempli de coloris musicaux subtils, demeure l’œuvre la plus longue, la plus remarquable et la plus importante du genre.

D’une durée de près de deux heures et demie dans son entier, l’Oratorio de Noël comporte six parties indépendantes mais néanmoins reliées qui célèbrent collectivement toute l’histoire de la Nativité. Bach a composé l’œuvre à Leipzig à la fin de 1734 et en a dirigé la première interprétation complète lors des six jours les plus importants de la période de Noël : le jour de Noël et les deux suivants, le Jour de l’an (la célébration de la circoncision), le dimanche suivant et le 6 janvier (fête de l’Épiphanie). Les textes sont principalement tirés des évangiles de Saint Luc (Cantates I à IV) et Saint Mathieu (Cantates V et VI).

Quand il a été fondé en 1970, le Collegium Vocale Gent était l’un des premiers à vouloir étendre les nouveaux principes d’interprétation de la musique baroque à la musique vocale, une approche authentique mettant l’accent sur le texte et la rhétorique. Il a depuis obtenu une reconnaissance internationale et a été invité à se produire dans des salles de concert et des festivals musicaux importants en Europe, en Israël, aux États-Unis, en Russie, en Amérique du Sud, au Japon, à Hong Kong et en Australie. Il est toujours placé sous la direction de Philippe Herreweghe.

Présenté en coproduction avec le Festival Bach de Montréal.

CONTES TRADITIONNELS DU TEMPS DES FÊTES
AVEC BRYAN PERRO ET L’OSM

Concerts spéciaux
14 décembre 19 h 30, 15 décembre 14 h 30 et 19 h 30
La Maison symphonique de Montréal

Kent Nagano, chef d’orchestre
Bryan Perro, auteur et conteur
Denis Bouchard, metteur en scène et acteur

Extraits d’œuvres classiques du répertoire dont le prélude de L’Or du Rhin de Wagner et un extrait de la Symphonie fantastique de Berlioz, ainsi que de la musique traditionnelle du temps des fêtes.

À l’invitation de Kent Nagano et de l’OSM, le populaire auteur jeunesse et éditeur Bryan Perro deviendra conteur lors de ce programme de Noël unique. Il partagera notamment des souvenirs de son grand-père, évoquera la naissance du Saint-Maurice, mais aussi la jalousie entre deux villages, l’un de bûcherons (St-Jean-des-Piles), l’autre de draveurs (Grandes-Piles). « Je parle de ma région, la Mauricie. J’ai intégré plusieurs éléments du conte traditionnel québécois, pour transformer le tout en hybride entre récit et légende fantastique », explique celui qui vient de lancer coup sur coup un deuxième tome des aventures du désopilant Walter et la conclusion de son étonnante trilogie du Sanctuaire des Braves, mettant en vedette son héros Amos Daragon.

Cette fois, la musique, tant classique que traditionnelle, jouera un rôle essentiel dans ce programme et lui permet de prendre un tout autre sens. De nombreux invités se grefferont à ces spectacles, mis en scène par Denis Bouchard, qui y incarnera également le diable. On y retrouvera notamment Alain Lamontagne (podorythmie – tapeur de pieds – et accordéon), Michel Bordeleau (podorythmie – tapeur de pieds – et violon), Simon Gauthier (lamiste – scie musicale), le gigueur Benoît Bourque. Des enfants prendront également place aux représentations, en collaboration avec la Fondation du Dr Julien et l’École supérieure de ballet du Québec.

Une supplémentaire a été ajoutée aux deux spectacles d’abord annoncés. Elle se tiendra le samedi 15 décembre à 19 h 30.

Concerts du temps des fêtes présentés par la Financière Sun Life.

BERLIOZ : L’ENFANCE DU CHRIST
Concerts spéciaux
19 et 20 décembre 20 h

Basilique Notre-Dame

Kent Nagano, chef d’orchestre
Pascal Charbonneau, récitant
Michèle Losier, mezzo-soprano (La Vierge Marie)
Tyler Duncan, baryton (Joseph)
Gino Quilico, baryton (Hérode)
Alexandre Silvestre, basse (le père de famille)
Philip Kalmanovitch, baryton (Polydorus)
Isaiah Bell, ténor (Centurion)
Chœur de l’OSM
Andrew Megill
, chef de chœur de l’OSM

BERLIOZ, L’Enfance du Christ

Berlioz est aujourd’hui surtout réputé pour sa légende dramatique La Damnation de Faust et la célèbre Symphonie fantastique. On lui doit également l’un des plus puissants oratorios de la période romantique, L’Enfance du Christ, une brillante page qui remporta un succès immédiat auprès du public et de la critique.

« Il me revient de toutes parts que vous venez de cueillir une gerbe des fleurs mélodiques les plus suaves, et que dans son ensemble votre oratorio est un chef-d’œuvre de naïveté », écrivait le poète allemand Heinrich Heine à son sujet. Si Berlioz n’était pas religieux, il s’est senti interpellé par l’histoire du massacre des innocents par Hérode et de la fuite de la sainte famille en Égypte. Le compositeur comparait lui-même sa « trilogie sacrée » aux enluminures des missels médiévaux, et espérait que le public la considère une aide à la méditation contemplative et religieuse.

Kent Nagano dirige ici l’OSM et son chœur, ainsi que certaines des voix canadiennes les plus inspirantes.

Concerts de Noël présentés par Power Corporation du Canada.

Suivez l’OSM sur Facebook et Twitter.

L’Orchestre symphonique de Montréal tient à remercier
Loto-Québec, le Conseil des Arts du Canada et le Conseil des arts de Montréal pour leur généreux soutien.

Renseignements: (514) 842-9951 ou www.osm.ca

L’Orchestre symphonique de Montréal est présenté par Hydro-Québec.

La saison 2012-2013 est présentée en collaboration avec Banque Nationale.