Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

DUNES (É)MOUVANTES

Ce n’est pas un mirage : le Musée des beaux-arts de Montréal (MBAM) transforme l’avenue du Musée pour une 7e année consécutive en rue piétonne en y accueillant Dunes [é]mouvantes. Cette installation est inspirée de l’exposition D’Afrique aux Amériques : Picasso en face-à-face, d’hier à aujourd’hui présentée au MBAM. Jusqu’au 29 octobre 2018, la nouvelle installation éphémère transportera les visiteurs au cœur d’un paysage géométrique, abstrait et déstabilisant.

Cette installation a été conçue par NÓS Architectes et réalisée en collaboration avec MU. Elle a été rendue possible grâce au généreux soutien de la Ville de Montréal – Arrondissement de Ville-Marie.

Dunes [é]mouvantes
Par la présence des dunes, motifs déformés par trompe-l’œil anamorphique, l’avenue du Musée s’anime et acquiert une dimension expressive. « Par anamorphose, on cherche à donner une amplitude virtuelle à l’avenue du Musée. Cet effet optique déstabilise et contribue ainsi à établir une nouvelle relation entre l’observateur et son environnement, une référence à l’approche des peintres cubistes inspirée des arts extra occidentaux », explique Charles Laurence Proulx, architecte chez NÓS Architectes. Au fil du parcours, les sphères reflètent les différents pavillons du Musée, tous uniques par leur architecture et leur histoire. Grâce à cet habile trompe-l’œil, NÓS questionne le point de vue unique des clichés contemporains souvent figés et génériques. Là, le réel et le virtuel se font face, s’entremêlent et éveillent les sens. Dunes [é]mouvantes se veut ainsi un mirage expérientiel en plein cœur du centre-ville de Montréal.

Cette zone piétonne bordée du Jardin de sculptures du MBAM – devenue un incontournable tant pour les citoyens de notre métropole que pour les touristes – sera animée par le MBAM pendant la période estivale.

Un Jardin de sculptures permanent
Le Jardin de sculptures du MBAM s’étend au nord de la rue Sherbrooke sur l’avenue du Musée (portion bordant le Musée) et maintenant au sud, sur la rue Bishop, dans la nouvelle Zone Éducation-Culture, grâce au soutien de l’Université Concordia et de la Ville de Montréal.

Par son Jardin de sculptures qui réunit 25 œuvres, le Musée renforce la présence de l’art public au cœur de la métropole et propose un récit de la sculpture, de l’époque moderne à nos jours. Le Jardin compte des œuvres signées David Altmejd, Valérie Blass, César, Lynn Chadwick, Charles Joseph, Dale Chihuly, Aaron Curry, Jim Dine, Kosso Eloul, Sorel Etrog, Joe Fafard, Barry Flanagan, Elisabeth Frink, Antony Gormley, Henry Moore, Mimmo Paladino, Jaume Plensa, Jean‐Paul Riopelle, Auguste Rodin, Armand Vaillancourt et Colleen Wolstenholme. Bordant le pavillon Claire et Marc Bourgie, le Jardin de sculptures CGI complète le Jardin Max et Iris Stern inauguré en 2004 autour du pavillon Michal et Renata Hornstein. Ce lieu est l’un des plus importants ensembles d’art public de la métropole. C’est d’ailleurs pour cette raison que le Jardin de sculptures du MBAM fait partie des cinq trajets de la carte d’art public lancée par Tourisme Montréal, qui raconte l’histoire de Montréal et révèle la richesse culturelle et la créativité qui animent la ville.

Image : NÓS Architectes, Dunes [é]mouvantes, 2018, sphères tronquées en acier poli miroir, peinture acrylique. Réalisation en collaboration avec MU.

À propos de NÓS Architectes
Fondée en 2016 par Gil Hardy et Charles Laurence Proulx, NÓS s’est constituée autour de créateurs dotés d’expertises diversifiées et complémentaires, pour qui chaque projet est l’occasion d’inventer un milieu de vie unique et à la mesure de ses usagers. Toute demande, peu importe l’échelle, est abordée comme un nouveau défi qui se voit résolu par une proposition audacieuse, réaliste et intégrative des particularités de l’environnement donné. NÓS incarne l’esprit de la génération d’aujourd’hui, elle matérialise de manière sensible, à la fois par l’art et l’architecture, des lieux et des espaces à l’image de son identité plurielle. Ainsi, un an après son lancement, NÓS présente un portfolio envieux. L’équipe mène des projets d’envergure tels que les tours d’habitation « Union sur le Parc » à Montréal, et de nombreux projets d’installations artistiques et évènementielles telles que la grande scène de la « Station FMR », à Montréal.
n-o-s.ca

À propos du Musée des beaux-arts de Montréal
Le MBAM est l’un des musées les plus visités au Canada avec 1,3 million de visiteurs. Il figure au 8e rang des musées les plus fréquentés en Amérique du Nord. Avec leurs scénographies originales, ses expositions temporaires croisent les disciplines artistiques (beaux-arts, musique, cinéma, mode, design) et sont exportées à travers le monde. Sa riche collection encyclopédique, répartie dans cinq édifices, inclut l’art international, les cultures du monde, l’art contemporain, les arts décoratifs et le design ainsi que l’art québécois et canadien. Le Musée a connu une croissance exceptionnelle au cours des dernières années avec l’inauguration de deux nouveaux pavillons : le pavillon Claire et Marc Bourgie, en 2011, et le Pavillon pour la paix Michal et Renata Hornstein, en 2016. Le complexe du MBAM est par ailleurs doté d’une salle de concert de 460 places, la salle Bourgie. Le MBAM est en outre l’un des plus importants éditeurs canadiens de livres d’art en français et en anglais diffusés à l’international. Enfin, le musée abrite l’Atelier international d’éducation et d’art-thérapie Michel de la Chenelière, le plus grand complexe éducatif dans un musée d’art en Amérique du Nord, qui lui permet de mettre en œuvre des projets innovants en éducation, en mieux-être et en art-thérapie. mbam.qc.ca