Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Du 15 au 24 août 2008

L’Orchestre symphonique de Montréal annonce la tenue d’un festival international dédié au bel canto à Knowlton

En partenariat avec l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia de Rome

L’Orchestre symphonique de Montréal et son directeur musical Kent Nagano annoncent la tenue d’un festival dédié au bel canto (« le beau chant ») qui se tiendra dans le village historique de Knowlton du 15 au 24 août 2008. Ce festival est une présentation de l’OSM et de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia de Rome en collaboration avec Bombardier. L’OSM a voulu bonifier sa programmation estivale – qui existe depuis de nombreuses années – en repositionnant, entre autres, la période, le lieu de diffusion et le répertoire de son festival d’été et ainsi accroître le développement de son auditoire. Cette édition du festival se déroulera sous le distingué patronage de la soprano italienne Renata Scotto. Madame Scotto, une des grandes cantatrices de la seconde moitié du 20e siècle, se consacre aujourd’hui à l’enseignement, entre autres, comme maître de chant à l’Accademia.

« Parmi l’ensemble des instruments de musique, la voix humaine occupe une place toute spéciale. Elle est considérée par plusieurs comme un des plus beaux instruments, capable de traduire les passions et tourments de l’âme humaine de la plus éloquente manière. », de dire le directeur musical de l’OSM, Kent Nagano. « Pour mes collègues de l’OSM et moi il est important d’honorer, de partager et de faire vivre la grande tradition du bel canto italien aujourd’hui. Ainsi, nous souhaitons donner à un plus vaste public la possibilité de découvrir et d’apprécier cette forme d’art lyrique. De cette manière, nous innovons et enrichissons notre mission éducative ».

Deux week-ends avec l’OSM et des événements gratuits :

Six concerts sous chapiteau

Aux abords du Lac Brome, dans un cadre champêtre et intime, six concerts répartis sur deux week-ends seront présentés sous un chapiteau pouvant accueillir 600 spectateurs. Deux représentations en version concert de l’opéra Norma, le chef-d’œuvre de Vincenzo Bellini, seront présentées les dimanches 17 et 24 août à 15h. La mezzo-soprano Jennifer Larmore et le pianiste Antoine Palloc donneront le coup d’envoi du Festival le 15 août à 20h lors d’un grand récital avec piano. Le 16 août à 20h, la soprano June Anderson et quatre jeunes chanteurs de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia monteront sur scène avec l’OSM et Kent Nagano pour interpréter les plus beaux airs et ensembles de Rossini et Donizetti. La soprano colorature Sumi Jo sera quant à elle la vedette d’une soirée consacrée à Mozart, Rossini, Donizetti et Bellini sous la direction de Kent Nagano le 22 août à 20h. Ce concert sera également présenté à Montréal le 20 août dans le cadre de la série Mozart Plus sous la direction de Kent Nagano. Sur une note plus populaire, le chanteur bien connu Gino Vannelli donnera un spectacle de chansons italiennes inspiré de son plus récent album intitulé « Canto » avec l’Orchestre symphonique de Sherbrooke sous la direction de Stéphane Laforest.

15-16-17 août
Récital d’ouverture avec Jennifer Larmore
June Anderson et la relève de l’Accademia sous la direction de Kent Nagano
Norma de Bellini, opéra en version concert avec l’OSM et Kent Nagano

22-23-24 août
Sumi Jo chante Mozart, Donizetti et Bellini avec l’OSM et Kent Nagano
Gino Vannelli en concert dans des extraits de son plus récent disque « Canto »
Norma de Bellini , opéra en version concert avec l’OSM et Kent Nagano

Et six événements gratuits

La programmation comprend des événements gratuits durant la journée les week-ends : un concert de jeunes chanteurs de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, un concert du Chœur classique de l’Estrie dirigé par François Panneton qui mettra les artistes de la région à l’honneur, ainsi qu’un concert de musique de chambre avec des musiciens de l’OSM et la soprano Marianne Fiset. De plus, des classes de maître seront offertes par la mezzo-soprano Jennifer Larmore et le chef de chant de l’Accademia, Massimiliano Murrali.

Partenariat avec l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia

Ce partenariat avec l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia a vu le jour à l’initiative de Maestro Kent Nagano, directeur musical de l’OSM, et du Professeur Bruno Cagli, président de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia et qui sera présent à Knowlton. Fondée en 1585, l’Accademia est l’une des institutions musicales les plus réputées au monde, tant pour son rôle pédagogique de premier plan que pour la qualité de son orchestre et de son chœur. Renata Scotto, patronne du Festival, est actuellement maître de chant à l’Accademia. Le festival bel canto de Rome se tiendra du 12 au 29 septembre 2008.

Comme l’explique le professeur Cagli, l’Accademia a été fondée à l’ère des grands polyphonistes (Palestrina, Vittoria, Gesualdo, Marenzio), juste avant la naissance de l’opéra : « Nous travaillons régulièrement avec Renata Scotto et d’autres musiciens pour maintenir la grande tradition du bel canto, une part essentielle de l’histoire de la musique. Nous sommes convaincus de la nécessité d’offrir une représentation exacte du grand répertoire lyrique mais aussi de la nécessité d’encadrer les jeunes chanteurs dans leur apprentissage professionnel. Nous espérons que la collaboration entre Santa Cecilia et l’OSM, entre ces deux mondes, saura générer l’intérêt de ceux qui apprécient la bonne musique et nous mènera à d’autres initiatives futures. »

De nombreuses collaborations artistiques et pédagogiques sont nées de ce partenariat entre l’OSM et l’Accademia. Les Festivals bel canto de Knowlton et Rome présenteront le même opéra : Norma de Vincenzo Bellini dirigé par maestro Kent Nagano avec Micaela Carosi et John Relyea. Des chanteurs de l’Accademia di Santa Cecilia seront invités à Knowlton pour partager la scène aux côtés de la soprano June Anderson. De plus, l’enseignement est au cœur du partenariat avec des classes de maître, des bourses d’études offertes par l’Accademia pour un perfectionnement à Rome ainsi qu’un programme de formation pour les jeunes chanteurs. En outre, le violoniste Riccardo Minasi, spécialiste des instruments anciens (style et pratique) de l’Accademia, agira comme conseiller pour les représentations de Norma.

Norma de Vincenzo Bellini

S’il est au répertoire un titre qui soit l’incarnation même du bel canto, un opéra auquel se sont mesurées les légendes du chant depuis sa création, c’est bien la Norma de Vincenzo Bellini. Terre d’élection des plus grandes cantatrices, le rôle-titre réunit tous les attributs de la prima donna assoluta : pureté diaphane de la ligne et du phrasé, aigus aériens, maîtrise parfaite du souffle et de la dynamique, virtuosité et élégance du style, appuyées sur un instinct dramatique digne des plus grandes tragédiennes.

La décision de chanter Norma représente assurément un point tournant, un jalon majeur d’une carrière lyrique. La soprano italienne Micaela Carosi franchira ce cap alors qu’elle abordera le rôle pour la toute première fois à Knowlton sous la direction de Kent Nagano et entourée d’une distribution de haut calibre, avant de le reprendre à Rome le mois suivant avec l’Orchestre de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia et Kent Nagano.

Le bel canto : quelques repères

Les origines du bel canto sont pratiquement indissociables de celles de l’opéra en Italie. De l’Euridice de Jacopo Peri (1600) à la Norma de Bellini (1831) en passant par les oeuvres de Cavalieri, Caccini, Monteverdi, Rossini, Donizetti et nombre de compositeurs moins connus, l’art et la science du « beau chant » se sont développés selon des principes et des techniques transmis par les plus grands interprètes à une poignée d’élèves triés sur le volet, dépositaires d’un trésor inestimable à travers les siècles. La prédominance du bel canto en Italie (et son influence à travers toute l’Europe) eut évidemment des répercussions importantes sur la musique vocale écrite après 1845 – on pense au premier chef à celle de Verdi.

Le bel canto connaît, durant le premier tiers du 19e siècle, un nouvel âge d’or alors que pétris des idéaux classiques, Rossini (1792-1868), Donizetti (1797-1848) et Bellini (1801-1835) prêtent leurs incomparables dons mélodiques aux plus belles voix de leur temps, privilégiant une virtuosité qui se veut toujours au service de l’expression. Cantilènes envoûtantes, cascades de colorature, roulades, trilles et autres feux d’artifices vocaux, les chanteurs les plus doués voient leurs prouesses glorifiées sous la plume de ces compositeurs de génie. Inspirés par le magnétisme et la personnalité de leurs interprètes, instaurant un véritable culte de la « diva » ou du « divo » par excellence – au sens noble du terme – ils vouent leur talent créateurs à ce que d’aucun considère comme le plus beau des instruments, celui traduisant avec le plus d’éloquence les passions et les tourments de l’âme : la voix humaine.

Plus près de nous, le terme même de bel canto évoque pour les amateurs d’art lyrique une sorte d’éden retrouvé. Maria Callas, Joan Sutherland, Montserrat Caballé, Pavarotti, Marilyn Horne et Renata Scotto surent redonner, dans la seconde moitié du 20e siècle, ses lettres de noblesse à un art perdu, alors qu’à notre époque June Anderson, Sumi Jo, Jennifer Larmore comptent parmi les héritières de cette grande tradition.

Des partenaires importants

L’Orchestre symphonique de Montréal tient à remercier Bombardier pour son importante collaboration dans la réalisation de ce Festival. Comme le souligne monsieur Laurent Beaudoin, président du conseil d’administration et chef de la direction de Bombardier Inc., « Bombardier est très heureuse de commanditer le Festival international Bel Canto, qui se tiendra cet été dans le cadre enchanteur de Knowlton. Nous sommes fiers de promouvoir cet événement qui, de concert avec l’OSM, célèbre l’art lyrique, synonyme de discipline et de passion, des valeurs chères à Bombardier. J’invite le grand public à s’y rendre en grand nombre ».

L’OSM remercie également le ministère des Affaires municipales et des Régions du Québec et le ministère du Tourisme du Québec. Le Festival Bel Canto n’aurait pu voir le jour sans le généreux soutien de madame Constance Pathy et monsieur Jean-Marc Eustache, sans l’appui des élus du village de Knowlton et de Lac Brome et sans la mobilisation de nombreux citoyens et gens d’affaire bénévoles de la région de Brome-Missisquoi.

Pour le président d’honneur du Festival, Monsieur Marco Genoni, président de la chambre de commerce de Knowlton: « La beauté extraordinaire de la nature, la gastronomie réputée et le riche caractère historique du village sont donc des éléments qui ont mené au choix de Knowlton comme ville du Festival. Un élément déterminant a été la communauté elle-même, celle de Knowlton et de la région : une communauté qui a répondu à l’appel avec enthousiasme et générosité, une communauté riche en tradition. Je remercie la Ville de Lac Brome, qui sera un partenaire majeur dans l’organisation du festival ».

Un été bien rempli pour l’OSM

Le Festival Bel Canto s’inscrit au cœur d’une programmation estivale qui comprend également :

la série Mozart Plus, quatre concerts présentés les mercredis soirs du 30 juillet au 20 août à la Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts
les Concerts OSM / Loto-Québec dans les parcs les 7, 9 et 12 août
un concert au Festival de Lanaudière, le 2 août

PROGRAMMATION DÉTAILLÉE

RÉCITAL D’OUVERTURE AVEC JENNIFER LARMORE

Le vendredi 15 août à 20 h
Chapiteau Tibbits Hill

Pour inaugurer le Festival, la mezzo-soprano Jennifer Larmore propose un récital intime et raffiné, un bouquet exquis de mélodies avec piano. Son nom est intimement associé à la musique de Rossini : on ne compte plus de par le monde ses triomphes dans les grands rôles virtuoses que le compositeur écrivit pour cet oiseau rare qu’est la voix de mezzo-soprano colorature.

Jennifer Larmore, mezzo-soprano
Antoine Palloc, piano

Au programme : Mélodies et airs de bel canto

JUNE ANDERSON ET LA RELÈVE DE L’ACCADEMIA AVEC L’OSM ET KENT NAGANO

Le samedi 16 août à 20 h
Chapiteau Tibbits Hill

June Anderson se joint à l’OSM et Kent Nagano pour interpréter les plus beaux airs et ensembles de Rossini et Donizetti aux côtés de quatre jeunes chanteurs de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia. Acclamée sur les plus grandes scènes depuis maintenant plus de deux décennies, elle est une des interprètes de bel canto les plus reconnues aujourd’hui. Elle a notamment chanté Lucia di Lammermoor à Covent Garden, Semiramide au Metropolitan, et Norma à Chicago.

Kent Nagano, chef d’orchestre
June Anderson, soprano

Avec quatre jeunes chanteurs de l’Accademia Nazionale di Santa Cecilia :

Serena Malfi, mezzo-soprano
Juan Noval Moro, ténor
Simone Alberti Scatarzi,baryton
Slavov Delyan, basse

Ouvertures, airs et ensembles de Rossini et Donizetti

NORMA DE BELLINI
Opéra version concert avec l’OSM et Kent Nagano

Les dimanches 17 et 24 août à 15 h
Chapiteau Tibbits Hill

Kent Nagano, chef d’orchestre

Vincenzo Bellini, Norma, opéra en deux actes (version concert)

Micaela Carosi,Norma
À confirmer, Pollione
Kate Aldrich, Adalgisa
John Relyea, Oroveso
Layla Claire, Clotilde
Antonio Figueroa, Flavio

SUMI JO CHANTE MOZART, DONIZETTI ET BELLINI AVEC L’OSM ET KENT NAGANO

Le vendredi 22 août à 20 h
Chapiteau Tibbits Hill

La soprano colorature coréenne Sumi Jo est l’une des grandes divas de la scène lyrique internationale, avec près de 50 enregistrements au sommet des palmarès, dont l’un fut récompensé par un Grammy. Elle retrouve l’OSM et Kent Nagano dans quelques-unes des pages les plus brillantes de Mozart, Donizetti et Bellini. Également au programme, la spirituelle et vive Symphonie nº 101 « L’Horloge » de Haydn.

Kent Nagano, chef d’orchestre
Sumi Jo, soprano

Joseph Haydn, Symphonie nº 101, « L’horloge »
Wolfgang Amadeus Mozart, Exultate, jubilate
Gioacchino Rossini
, La scala di seta, ouverture
Gaetano Donizetti, O luce di quest’anima</i, extrait de Linda di Chamounix
Vincenzo Bellini, O quante volte, extrait de I Capuleti e i Montecchi

Concert également présenté le 20 août à la Salle Wilfrid-Pelletier dans le cadre de la série Mozart Plus.

GINO VANNELLI EN CONCERT
Dans des extraits de son plus récent disque « Canto », avec Stéphane Laforest et l’Orchestre symphonique de Sherbrooke

Le samedi 23 août à 20 h
Chapiteau Tibbits Hill

Si l’on chante l’opéra en Italie depuis plus de 400 ans, on chante aussi dans la rue, dans les cafés, au clair de lune et en gondole. Gino Vannelli offre une sélection d’irrésistibles chansons napolitaines et de chants populaires traditionnels italiens, en plus d’extraits de son plus récent album, « Canto ».

Gino Vannelli, chanteur
Orchestre symphonique de Sherbrooke
Stéphane Laforest, chef d’orchestre

Chants populaires italiens et extraits de l’album « Canto »

Billets en vente dès maintenant au 514-842-9951 ou (sans frais) 1-888-842-9951 ou ou sur www.festivalbelcanto.com
ou sur www.osm.ca

L’Orchestre symphonique de Montréal est présenté par Hydro-Québec.