Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le Festival international du blues de Tremblant
fait voyager

Plus de 130 spectacles exquis
offerts gratuitement
aux vacanciers du 4 au 13 juillet

Tremblant présente la 21e édition du Festival international du blues de Tremblant (FIBT). L’événement s’annonce comme un des plus riches et des plus variés de son histoire. « Je suis très emballé de la nature de la programmation, notamment de son caractère international, explique Pierre Bertrand, directeur général de l’Association de villégiature Tremblant. Les festivaliers auront l’impression de voyager grâce à l’étendue des talents – de par leur provenance et leur style, qui s’étend du blues à l’état brut… au blues « métissé » inspiré de différentes influences et époques de partout. »
La magie du FIBT agit aussi grâce à son format unique et à son site enchanteur :spectacles sur des scènes extérieures au cœur d’un village où tout se fait à pied; ateliers avec les artistes; jams improvisés mémorables dans des lieux intimistes en fin de soirée.

La chanteuse Angel Forrest, artiste féminine de l’année au concours Maple Blues, participe au FIBT depuis plusieurs années. « Nulle part ailleurs les musiciens de la grande famille du blues ne sont aussi près du public. Cela contribue à générer une ambiance spéciale et une communion entre artistes et spectateurs. En plus, c’est un festival pro-familles. C’est un des rares endroits où l’on peut présenter un spectacle et avoir ses enfants à ses côtés pendant 10 jours. »

Au-delà d’une programmation musicale d’envergure, les festivaliers peuvent profiter d’une foule d’activités de plein air et de détente en montagne, à la plage, au golf et au cœur du village piétonnier. Autant d’excellentes raisons de prolonger son séjour à Tremblant et de faire ainsi durer l’été.

Programmation
L’événement commence en force, le vendredi 4 juillet, avec le concert de la reine de la guitare slide, la Finlandaise Erja Lyytinen. Elle maîtrise avec brio tous les aspects de cette technique rendue célèbre par Blind Willie McTell, Robert Johnson et Elmore James.
Le guitariste de blues rock corrosif floridien vétéran et expert de la guitare à résonateur métallique Eric Sardinas occupe ensuite la scène avec son trio Big Motor.

Le samedi 5 juillet, l’un des meilleurs groupes de blues canadien, Downchild, retourne au FIBT. La formation torontoise, gagnante d’un prix Juno en 2014 pour l’album blues de l’année, a été fondée il y a 40 ans par le guitariste Donnie Walsh, alias « Mr. Downchild ». Ensuite, Shemekia Copeland, fille du légendaire Johnny Copeland et en nomination pour un prix Grammy l’an dernier, vient démontrer pourquoi on la surnomme « la vraie blues mama».

Le dimanche 6 juillet, c’est au tour du très attendu JJ Grey & Mofro, qui présente son récent disque This River. Le chanteur et guitariste JJ Grey a publié huit albums de blues-soul depuis 2001. Celui qui a partagé la scène avec B.B. King, The Allman Brothers, Jeff Beck et The Black Crowes, en plus de prêter ses chansons aux séries télévisées House, Crash et The Deadliest Catch, promet du cœur et des tripes! Complétant le week-end d’ouverture : Markus James, en primeur! Ce guitariste américain mélange le blues avec la musique de l’Afrique de l’Ouest. Le résultat est fascinant. Il ouvre le spectacle de Steve Strongman, gagnant d’un prix Juno et chouchou du FIBT, et son invité Guy Bélanger.
Un bijou à voir le mardi 8 juillet : le quatuor californien Vintage Trouble présente les pièces de son disque The Bomb Shelter Sessions, qui met en évidence la voix soul irrésistible de Ty Taylor. Elle a capté beaucoup d’attention sur la scène internationale, à la télé notamment, où l’on a vu le chanteur dans des talk-shows comme ceux de David Letterman, Jay Leno et Jimmy Kimmel.

Le mercredi 9 juillet, la soirée débute avec le Paul Deslauriers Band, qu’on peut aussi voir en concert intime dans différents bars de Tremblant. Ensuite, Tommy Castro,qui a conquis le public de Tremblant il y a deux ans, revient en force avec son groupe The Pain Killers. Party garanti sur fond de blues-swing et de funk, entre autres avec les pièces du disque The Devil You Know. Toujours le 9 juillet, l’incandescent guitariste texan Smokin’ Joe Kubek déploie ses notes brûlantes pour allumer le brasier sur la Place St-Bernard avec son complice Bnois King. Ils y livrent leurs meilleures chansons des 25 dernières années.

La dernière fin de semaine du FIBT commence le jeudi 10 juillet avec Jordan Officer, gagnant d’une statuette Félix en 2010. Ce guitariste montréalais au son rétro propre à l’âge d’or du blues propose les chansons d’I’m Free son deuxième disque solo enregistré lors de sa résidence de six mois à New York. Le même jour, on doit découvrir LE nouveau visage du blues selon les magazines spécialisés : Jarekus Singleton, guitariste de 29 ans du Mississippi qui allie blues traditionnel et moderne en ajoutant sa touche hip-hop, soul et rock. Son premier disque, Refuse to Lose (Alligator Records), est encensé partout. Rendez-vous obligatoire. La soirée se termine avec deux spectacles qui déplacent : Bad Boyz Boogie and Friends, une formation de véritables ambassadeurs du blues rock au Québec depuis 1995, avec comme invités l’ex d’Offenbach Breen Leboeuf et la sublime Lulu Hughes aux puissantes cordes vocales. Ce spectacle sera suivi de The Mannish Boys, avec le charismatique chanteur Sugar Ray Rayford aux commandes, et l’infatigable Kirk Fletcher à la guitare. Le plus récent disque du groupe, Double Dynamite, s’est mérité l’honneur du « meilleur album blues traditionnel » aux Blues Music Awards de Memphis.

Le vendredi 11 juillet, Doyle Bramhall ll occupe la scène. Celui qu’on surnomme « le musicien des musiciens » a accompagné de grands noms comme Eric Clapton, Sheryl Crow et Roger Waters (ce dernier dans sa tournée In The Flesh). Réputé comme un des plus talentueux guitaristes de l’histoire, il entend proposer des extraits de ses albums Jellycream, Welcome et Arc Angels. Enfin, le samedi 12 juillet, place au duo Frank Bey & Anthony Paule, gagnant du prix du meilleur album soul-blues pour Soul For Your Blues et consacré meilleur chanteur soul lors de la dernière édition du prestigieux concours Blues Awards. Accompagnés de six musiciens rompus au soul-blues, ils présentent un spectacle de soul classique rempli de cuivres et d’émotions.

Pour (re)découvrir une voix…

Pour tous les détails de la programmation du FIBT : tremblant.ca/blues

La 21e édition du Festival International du Blues de Tremblant est présentée en collaboration avec le Casino de Mont-Tremblant et bénéficie du soutien de Ville de Mont-Tremblant.

À propos de Tremblant
Tremblant est un véritable chef de file des destinations de villégiature grâce à l’expérience qu’elle propose en montagne et dans son village piétonnier. Sa vue sur les Laurentides, la diversité de son offre quatre saisons et la renommée de ses événements d’envergure – dont IRONMAN Mont-Tremblant, Wanderlust, les 24 h de Tremblant et le Festival international du blues de Tremblant – lui ont valu d’être reconnu parmi les 10 centres de ski les plus pittoresques au monde par USA Today en 2014. En famille, en couple ou entre amis, Tremblant accueille les villégiateurs avec 1900 unités d’hébergement réparties dans 13 hôtels, plus de 75 restaurants et boutiques ainsi qu’un casino en pleine nature.