Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

FÉVRIER À L’OSM

Nagano et Repin : rencontre au sommet
Le concert-événement « Mystères du Japon »
Till Fellner joue Beethoven sur disque et en concert

Kent Nagano dirigera tous les concerts du mois de février, à l’Orchestre symphonique de Montréal. Il accompagnera notamment le plus parfait violoniste que Yehudi Menuhin n’ait jamais entendu : le grand virtuose russe Vadim Repin, dans un programme unissant le Concerto pour violon de Beethoven et l’intense Symphonie no 1 de Brahms. Il dirigera également plusieurs artistes, dont un interprète de taiko, dans un programme inusité réunissant des œuvres de diverses époques et contrées sous le thème du Japon. Finalement, il dirigera la magnifique Symphonie no 2 de Brahms et accompagnera le pianiste Till Fellner dans le Concerto no 1 de Beethoven, ainsi que la mezzo-soprano Michèle Losier dans la première mondiale d’une œuvre de Gilles Tremblay.

Nagano et Repin : rencontre au sommet
Le mardi 23 février 2010, 20 h
Le mecredi 24 février 2010, 20 h
Salle Wilfrid-Pelletier

Kent Nagano, chef d’orchestre
Vadim Repin, violon

Ludwig Van Beethoven, Concerto pour violon
Johannes Brahms, Symphonie no 1

Auréolé de par le monde, le violoniste Vadim Repin revient devant le public de l’OSM à l’occasion de l’un de ses rares passages à Montréal, interprétant, aux côtés de Kent Nagano, le sublime Concerto pour violon de Beethoven. La Symphonie no 1 de Brahms fait également partie de ce programme romantique qui saura charmer le public. Détails

Mystères du Japon
Le lundi 15 février 2010, 20 h
Le mardi 16 février 2010, 20 h
Salle Wilfrid-Pelletier

Kent Nagago, chef d’orchestre
Till Fellner, piano, entrevue
Michèle Losier, mezzo-soprano

Gilles Tremblay, L’Origine, première mondiale (commande de Radio France)
Ludwig Van Beethoven, Concerto pour piano no 1
Johannes Brahms, Symphonie no 2

La création de Gilles Tremblay est également présentée dans le cadre de : SMCQ / Série Hommage à Gilles Tremblay.

La beauté mystérieuse et irrésistible de l’Asie se décline en quatre temps dans ce programme inusité explorant autant de facettes de l’art et de l’histoire du Japon et du Canada. On y entendra les Onna-no-ko no uta de Beintus, une adaptation de chants traditionnels japonais pour jeunes filles empreints de poésie et de profondeur dramatique, mettant en lumière la soprano Suzie Leblanc et le Chœur des enfants de Montréal. Kent Nagano dirigera également une œuvre du Japonais Isao Matsushita pour tambours taiko et orchestre, dont le soliste est l’interprète de taiko Eitetsu Hayashi. Des extraits de l’opéra Madama Butterfly de Puccini (Un bel di vedremo, Che tua madre dovrà prenderti in braccio et Con onor muore), un sommet du répertoire lyrique italien se déroulant au Japon, seront chantés par Ermonela Jaho, une soprano albanaise vivant en Italie depuis l’âge de 19 ans. Une création de Harman basée sur l’histoire des Nippo-Canadiens durant la Deuxième Guerre mondiale fera également partie du programme.

Causerie pré-concert, 19 h, Mario Paquet, animateur à Espace Musique, reçoit Kent Nagano, directeur musical de l’OSM, et le compositeur Gilles Tremblay.

Disciple d’Alfred Brendel et partenaire de l’OSM pour l’enregistrement d’une intégrale des Concertos pour piano de Beethoven, Till Fellner retrouve cette fois l’Orchestre et Kent Nagano dans le Premier Concerto pour piano, chef-d’oeuvre classique rempli d’humour juvénile. La fougueuse Deuxième Symphonie de Brahms propose quant à elle une vision sublimée de la nature, rappelant l’humeur joyeuse de la Symphonie Pastorale de Beethoven.

Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts

Renseignements et réservations : 514 842-9951 ou www.osm.ca

L’Orchestre symphonique de Montréal est présenté par Hydro-Québec
en collaboration avec la Banque Nationale Groupe financier.