Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Concert-bénéfice
MAISON SYMPHONIQUE DE MONTRÉAL
Le dimanche 2 décembre 2012 à 14 h


Le Gala sera précédé de l’intronisation
au Panthéon canadien de l’art lyrique
du baryton BERNARD TURGEON

LES VOIX NOUVELLES DE L’OPÉRA
L’Opéra de Montréal présente la 17e édition de son Gala. Cette édition mettra en vedette quinze chanteurs canadiens, le Chœur de l’Opéra de Montréal et l’Orchestre Métropolitain sous la direction de Paul Nadler. Le baryton Bernard Turgeon sera intronisé au Panthéon canadien de l’art lyrique en reconnaissance de son apport inestimable à la vie lyrique canadienne. Événement toujours très attendu du public, le Gala se tiendra cette année encore dans la nouvelle salle – la Maison symphonique de Montréal – le dimanche 2 décembre 2012 à 14 h.

Le Gala fait place cette année aux voix nouvelles de l’opéra, ces chanteurs qui représentent la nouvelle génération d’artistes lyriques. Certains foulent déjà nos planches et mènent une carrière bien amorcée, d’autres seront entendus pour la première fois. Le programme propose quelques-uns des grands airs d’opéra, duos et ensembles choisis du répertoire lyrique parmi les favoris du public, de même que des airs qui constitueront des nouveautés pour la maison montréalaise. Les compositeurs au programme sont Bellini, Bizet, Donizetti, Handel, Lehar, Leoncavallo, Meyerbeer, Mozart, Puccini, Rossini, Strauss, Tchaikovski, Verdi et Wagner. Les artistes sont Antoine Bélanger, Gordon Bintner*, Julie Boulianne, Jeremy Bowes*, Etienne Dupuis, Marianne Fiset, Wallis Giunta*, Hélène Guilmette, Miriam Khalil*, Marianne Lambert, Kurt Lehmann, Allyson McHardy, Kimy Mc Laren*, David Pomeroy, Philippe Sly*.
*Débuts à la compagnie

Chef d’orchestre
PAUL NADLER (ÉTATS-UNIS)

Paul Nadler dirige autant au concert qu’à l’opéra. Il est étroitement associé au Metropolitan Opera où il a dirigé déjà plus d’une soixantaine d’opéras depuis ses débuts en 1989. Il est chef émérite du Southwest Florida Symphony Orchestra, qu’il a dirigé pendant seize ans, chef invité principal de la Filarmonica de Stat « Moldova » Iasi (Roumanie), a dirigé à l’opéra et au concert partout aux États-Unis, au Canada, en Europe, en Asie et au Moyen-Orient. Au cours de la présente saison, il dirige au Metropolitan Opera les productions d’Otello et de Don Carlo, à Pékin le NCPA Orchestra et à Naples (Floride) la Tosca. Récemment : Three Decembers (Music and Vocal Arts Festival, Virginia); Dialogues des Carmélites (International Vocal Arts Institute, Tel Aviv); Les Mamelles de Tirésias (Institut canadien d’art vocal, Montréal). Dernière présence à la compagnie: Le nozze di Figaro (2011).

BERNARD TURGEON, INTRONISÉ 2012
AU PANTHÉON CANADIEN DE L’ART LYRIQUE

Le Gala rend hommage à une personnalité lyrique qui a marqué le monde de l’opéra au Canada. Cette année, les honneurs reviendront au baryton Bernard Turgeon. Son nom s’ajoute aux 53 membres intronisés à ce jour.

Bernard Turgeon est né à Edmonton en 1931. Ayant chanté plus de 150 rôles sur les scènes de par le monde au fil d’une carrière qui s’étend sur six décennies, il fait partie des barytons les plus célèbres du Canada.

Reconnu pour ses interprétations nuancées et sa capacité à communiquer des émotions d’une grande profondeur, les prestations qu’il a livrées ont été tour à tour qualifiées de radieuses et somptueuses, de merveilleusement riches, de remarquables au chapitre des nuances et de la subtilité, mais aussi d’authentiquement comiques, de délicieuses et d’exaltantes.

Bernard Turgeon débute sa formation musicale avec sa mère, elle-même diplômée du Conservatoire de musique de Québec, et poursuit ses études avec le ténor Jean Létourneau. En 1951, il reçoit une bourse pour étudier au Royal Conservatory of Music de Toronto.

Véritable pionnier de l’art lyrique au Canada, Bernard Turgeon fait partie de la distribution des premières productions de la Compagnie d’opéra canadienne (COC), en 1952. On l’entend aussi dans la première télédiffusion d’opéra de la CBC, Carmen, en 1953-54, dans The Rape of Lucretia, en 1956, dans le cadre du Stratford Festival, puis dans Don Giovanni, en 1958, lors du Vancouver International Festival. Au cours des années 1960, 1970 et 1980, Bernard Turgeon chante dans de nombreuses productions, d’un océan à l’autre, et devient un des barytons les plus convaincants du Canada.

Au-delà de nos frontières, on entend Bernard Turgeon chanter sur les scènes du Royaume-Uni, de l’Europe, de la Russie et des États-Unis. Il est le premier Canadien à obtenir un contrat de chanteur principal auprès du Sadler’s Wells Opera de Londres. Par ailleurs, il apparaît dans des opéras télévisés de la BBC et chante dans le cadre d’un concert à la demande de la famille royale britannique. Pendant les années 1970, il est invité à participer à trois tournées nationales en Union Soviétique. La réaction est alors si favorable qu’on l’invite à revenir chanter les rôles qu’il souhaite, où il le souhaite et à sa convenance.

La réalisation la plus importante de Bernard Turgeon est fort probablement sa création du rôle-titre dans l’opéra canadien avant-gardiste Louis Riel de la COC, en 1967, prestation qualifiée de tour de force. On lui demande d’ailleurs de recréer le rôle pour la production télévisée de l’opéra, en 1969, à l’antenne de la CBC, et dans le cadre d’un concert gala au Lincoln Centre, en 1975.

Le réputé baryton s’est aussi distingué à titre de professeur, de mentor et d’administrateur. De 1969 à 1975, on le retrouve à la tête du département de chant et d’opéra de l’University of Alberta. Il élabore ensuite un programme international chant/opéra à la Banff Centre School of Fine Arts, où il crée aussi The Vocal Academy, de 1970 à 1978. En 1978, il met sur pied la division chant et opéra de l’école de musique de l’University of Victoria. En 1989, Bernard Turgeon est invité à créer et à élaborer les programmes d’opéra de l’Université McGill, à titre de directeur d’Opéra McGill.

Aujourd’hui, Bernard Turgeon continue les classes d’interprétation, donne des conférences, enseigne et agit à titre de conseiller sur des sujets tels l’anxiété de performance, la voix, la préparation aux rôles et le perfectionnement professionnel, auprès de personnes dans les domaines de l’éducation, des sports, de la santé et du bien-être. Avec son épouse Teresa, il est cofondateur de la ferme Star Hill, sur l’île de Vancouver, où ils cultivent des fruits et légumes obtenus par des méthodes durables.

Opéra de Montréal
Gala – 17e édition
Dimanche 2 décembre 2012 à 14 h
MAISON SYMPHONIQUE DE MONTRÉAL
15 chanteurs, Chœur de l’Opéra de Montréal, Orchestre Métropolitain
direction : Paul Nadler
Intronisation de Bernard Turgeon

Billetterie de la Place des Arts 514-842-2112 ou 1-866-842-2112 ou
www.laplacedesarts.com

Spectacle à venir : La chauve-souris de Strauss
Le 26.29.31 janvier + 2 février 2013 à 19 h 30
Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts.
Avec Marc Hervieux et Caroline Bleau