Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Place des Arts, mercreci dernier, j’assistais à la soirée du Studio littéraire qui recevait pour l’occasion Kim Yaroshevskaya, accompagnée au piano par Esfir Diachkof et au violoncelle par Yuli Turovski.

Née à Moscou, Kim Yaroshevskaya arrive à Montréal à l’âge de 10 ans. Comédienne tendre et attachante, elle a touché et émerveillé des générations d’enfants avec le personnage de la poupée Fanfreluche, vedette de l’émission du même nom, dont elle a écrit la majorité des textes et qui a été diffusée à la télévision de Radio-Canada durant près de 20 ans. Depuis toujours fascinée par le merveilleux monde des contes, elle écrit, collectionne et raconte des histoires qui s’adressent aux enfants de 7 à 87 ans.

De sa voix unique, reconnaissable entre toutes, Madame Yaroshevskaya nous a raconté, comme si elle ne le faisait que pour nous seul, quatorze contes remplis d’humour et de sagesse universelle, contes soufis, hassidiques, africains et russes, tous plus suaves les uns que les autres.

Après chaque conte, le virtuose du violoncelle, Yuli Turovsky et l’impressionnante pianiste Esfir Diachkov ont joué des pièces de Joseph Haydn, Manuel de Falla, Luigi Boccherini, Igor Stravinski, Camille Saint-Saëns, Ernest Bloch et Carl Maria von Weber.

Je me souviens du conte du Mille-pattes qui, pauvre de lui, devient incapable de faire un seul pas parce qu’on lui a demandé quel pied il avançait en premier. Il en a été paralysé!

Et aussi du conte du Lampadaire dans lequel un homme cherche ses clefs. Son ami l’aide à chercher et ils ne trouvent rien. Son ami lui demande s’il est bien certain d’avoir perdu ses clefs à cet endroit-là. « Bien non », lui répond-il. Son ami essayant de comprendre lui demande pourquoi il les cherche sous le lampadaire s’il les a perdues près de sa porte. « Mais c’est que près de ma porte, il fait noir! »

Je n’ai pas préféré un conte à un autre, ils étaient tous très savoureux, avec chacun sa couleur particulière. Soirée de parfait enchantement qui m’a bien agréablement ramenée à mon enfance quand je n’aurais pour rien au monde manqué l’émission de Fanfreluche.


0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément