Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

Les mercredis, 21 et 28 février 2007

Justice en Nouvelle-France et l’esclave Angélique

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) présente deux événements en collaboration avec le Centre d’histoire de Montréal, le Laboratoire d’histoire et de patrimoine de Montréal (UQAM) et le Musée du Château Ramezay :

Le mercredi 21 février, de 19 h 30 à 21 h

La justice en Nouvelle-France et sous le Régime britannique : mythes et réalités (conférence)

La conférence La justice en Nouvelle-France et sous le Régime britannique : mythes et réalités permettra de mieux comprendre comment fonctionnait le système de justice en place lors du procès de Marie-Josèphe-Angélique en 1734, quels étaient les droits des colons français sur les plans civil, administratif et criminel et quels châtiments pouvaient être imposés aux accusés à cette époque. L’impact de la Conquête britannique sur le droit dans la colonie sera aussi abordé.

Les conférenciers invités sont : Jean-Philippe Garneau, professeur d’histoire à l’UQAM, et Donald Fyson, professeur d’histoire à l’Université Laval. Le président de séance sera
l’honorable J. J. Michel Robert, juge en chef du Québec.

Le mercredi 28 février, de 19 h 30 à 21 h 30

L’esclave Angélique : entre l’histoire et la fiction (rencontre-débat)

Marie-Josèphe-Angélique, une esclave noire, a été accusée de crime à la suite du terrible incendie qui détruisit l’Hôtel-Dieu et une quarantaine de maisons à Montréal le 10 avril 1734. Même si elle clamait son innocence, elle fut condamnée et exécutée.

Les panélistes invités pour débattre de la question du personnage de
Marie-Josèphe Angélique sont : Denyse Beaugrand-Champagne, historienne et archiviste de référence au Centre d’archives de Montréal, auteure du Procès de Marie-Josèphe-Angélique, paru en 2004; Micheline Bail, auteure du roman L’Esclave paru en 1999; Marquise Lepage,
scénariste et réalisatrice du documentaire Le Rouge et le Noir… au service du Blanc portant sur l’esclavage en Nouvelle-France; et Paul Fehmiu Brown, historien et auteur de Marie-Josèphe-Angélique, Montréal, Québec, 21 juin 1734

La séance sera présidée par Jean-François Leclerc,
directeur du Centre d’histoire de Montréal.

Les deux activités auront lieu

À l’Auditorium du Centre d’archives de Montréal,
535, avenue Viger Est, Montréal

Renseignements : 514 873-1100.

Entrée libre dans la limite des places disponibles (120)

Ces deux événements se tiennent dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs. BAnQ et ses partenaires, le Musée du Château Ramezay et le Centre d’histoire de Montréal, présentent tous une exposition reliée à ce thème. À partir du 19 février, le public pourra observer au Centre d’archives de Montréal de BAnQ une sélection de documents et de textes portant sur l’esclavage en Nouvelle-France.

Au sujet du Centre d’archives de Montréal et de BAnQ
Le Centre d’archives de Montréal conserve de multiples fonds d’archives publics et privés qu’il
met à la disposition de la population dans une salle de consultation pouvant accueillir plus de 200 personnes. Situé avenue Viger, dans un complexe comprenant l’édifice de l’ancienne École des Hautes Études commerciales, il fait partie du réseau des neuf centres d’archives de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), répartis sur tout le territoire du Québec.

BAnQ a pour mission d’acquérir, de conserver et de diffuser le patrimoine documentaire publié, archivistique et filmique du Québec ou relatif au Québec. BAnQ offre aussi à tous les Québécois — sur place, par Internet ou par prêt entre bibliothèques — un accès gratuit à de vastes collections universelles et aux services d’une bibliothèque publique d’envergure.
En plus des neuf centres d’archives situés à Gatineau, Montréal, Québec, Rimouski, Rouyn-Noranda, Saguenay, Sept-Îles, Sherbrooke et Trois-Rivières, BAnQ regroupe le Centre de conservation et la Grande Bibliothèque à Montréal.