Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->


KREMERATA BALTICA / GIDON KREMER,
violoniste et chef d’orchestre
dans le cadre de la série classique de la Place des Arts
saison 2010-2011

CRITIQUE

Kremerata Baltica, orchestre composé d’une trentaine de musiciens fondé par Gidon Kremer, le réputé violoniste, donnait le coup d’envoi de la toute nouvelle série classique de la Place des Arts de Montréal, jeudi dernier avec ce concert unique.

Programme:

Lera Auerbach: Sogno di Stabat Mater, pour violon, alto, vibraphone et cordes
Geya Kancheli : Silent Prayer, pour violon, violoncelle, vibraphone, guitare basse, cordes et bande sonore
Beethoven: Quatuor à cordes en do dièse mineur, opus 131, arrangement pour orchestre à cordes de Kremerata Baltica

La première partie du programme se voulait résolument moderne. La pièce, Sogno di Stabat Mater de Lera Auerbach, était déconcertante. Elle alterne entre cacophonie et harmonie. Plusieurs parties de cette pièce m’ont rappelé Stockhausen dont la musique m’agresse toujours.

La deuxième pièce, Silent Prayer, de Geya Kancheli, était beaucoup plus agréable à entendre. Elle est mélodieuse et jouée très, très, très lentement. De nombreux passages sont joués sur des notes très aiguës, probablement les notes les plus élevées que puisse produire un violon. Les sons étaient ténus mais très fins et justes. J’ai particulièrement apprécié la tecnique de Gidon Kremer lors de l’exécution de cette œuvre qui nous amenait presque à un état de méditation, comme lorsqu’on entend à répétition le son lancinant des cithares indiennes. La superposition d’une voix d’enfant sur bande sonore, ajoutait encore à l’hyptnotisme de cette pièce.

Le concert se terminait par le Quatuor à cordes en do dièse mineur, opus 131, de Beethoven, arrangement pour orchestre à cordes de Kremerata Baltica, qui nous ramenait dans un monde plus conservateur.

Gidon Kremer, adepte de Piazzolla, a choyé les auditeurs en présentant deux de ses pièces: Melodia et Michelangelo, dans une adaptation pour vibraphone, lors des deux rappels.

0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément

Vous trouverez la date des prochains concerts de la série classique de la Place des Arts sur le site www.laplacedesarts.com