Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le vendredi 1er mars 2013 à 20 h


LA BELLE DANSE
avec l’ensemble Les Boréades

L’ensemble Les Boréades, sous la direction artistique de Francis Colpron, présente le troisième concert de sa dix-septième saison, en collaboration avec l’ensemble L’Harmonie des Saisons, dirigé par Eric Milnes. Le vendredi 1er mars 2013 à 20 heures, les musiciens, en compagnie de leur invitée, Marie-Nathalie Lacoursière, interpréteront et danseront la musique du Grand Siècle français.

L’ensemble Les Boréades sera formé pour l’occasion de Francis Colpron à la traversière baroque, Matthew Jennejohn au hautbois, Chloe Meyers et Tanya LaPerrière au violon. L’ensemble L’Harmonie des Saisons comprendra Isabeau Corriveau à la flûte à bec, Mélisande Corriveau au violoncelle et à la viole de gambe, Pierre Cartier à la contrebasse et Eric Milnes au continuo et à la direction. Dans une mise en scène de Marie-Nathalie Lacoursière, danseront et joueront Marie-Nathalie Lacoursière et Isabeau Proulx Lemire.

Programme de la soirée

Jean-Baptiste Lully (1632-1687) – Du Bourgeois gentilhomme (1670) : Marche pour la cérémonie des Turcs – Air – Canarie – Air des Espagnols – Ritournelle italienne – Chaconne – De l’opéra Atys (1676) : Menuet – Sarabande* – Gavotte* – Gigue – Courante – Chaconne / François Couperin (1668-1733) Sonate La Steinquerque (1692) / Michel-Richard Delalande (1657-1726) – Du divertissement Les Fontaines de Versailles (1683) : Ouverture – Air- Chaconne / Antoine Forqueray (1672-1745) Pièce de viole de gambe Chaconne La Buisson (1747) / Marin Marais (1656-1728) Pièce de viole de gambe Tableau de l’opération de la taille (1725) / Theobaldo de Gatti (1650-1727) – De l’opéra Scylla (1701) : Loure* – Gigue* / Jean-Féry Rebel (1666-1747) Ballet Les Plaisirs champêtres (1734) : Musette – Gavotte – Musette – Chaconne – Passepied – Bourrée – Rigaudon – Bourrée / Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) – De La Comtesse d’Escarbagnas (1672) : Ouverture / Jean-Fery Rebel Ballet Les Caractères de la danse (1715) / Louis-Antoine Dornel (1685-v.1765) Troisième suite en trio (1713) : Prélude – Allemande L’Angélique – La Gratieuse / Marc-Antoine Charpentier Entracte du Malade imaginaire (1673) : scène de Polichinelle et des violons / Marin Marais – De l’opéra Sémélé (1709) : Chaconne.

Les chorégraphies sont de Marie-Nathalie Lacoursière et de *Louis-Guillaume Pécour.

LA BELLE DANSE
DANSE ET BALLET DANS LA FRANCE BAROQUE

Qu’il soit danse ou opéra, la musique a toujours été intimement liée au spectacle. Plus encore, on a souvent transposé en sons des phénomènes naturels ou des activités humaines, conférant à la musique elle-même une dimension proprement théâtrale. Quant à la danse, elle faisait partie, au XVIIe siècle, de l’éducation de tout gentilhomme, avec l’équitation et le maniement des armes. Alors qu’elle n’est durant la Renaissance qu’une récréation et un exercice du corps, la danse devient à partir de 1580 environ une métaphore tant de l’harmonie cosmique que de l’ordre politique. Bien danser la courante, la chaconne ou le menuet ne dispense pas que le délassement, mais démontre la maîtrise d’une sorte de diplomatie sociale qui permet de « faire bonne figure » et d’éviter les « faux pas »…

Invitée
Marie-Nathalie Lacoursière
À la mise en scène et à la danse

Depuis une quinzaine d’années, Marie-Nathalie Lacoursière a collaboré en tant que danseuse, chorégraphe, comédienne et metteur en scène avec plusieurs ensembles et participé à plusieurs festivals au Canada, aux États-Unis et en Europe. Pour le Festival Montréal Baroque, elle a conçu, chorégraphié et mis en scène : Le Ballet de l’Impatience (Lully) en première mondiale, The Fairy Queen (Purcell), en nomination pour un prix Opus en 2009, Versailles-Vaudou, Mozart à Milano, en nomination pour un prix Opus en 2006, Le Vieglie di Sienna (Vecchi) et Versailles au Nouveau-Monde. Invitée par l’Académie Desprez, elle a joué Arlequin dans l’opéra Tigrane de Scarlatti à l’Opéra de Nice. Elle a effectué deux tournées canadiennes dans le cadre des Jeunesses musicales du Canada avec l’Ensemble Caprice. Pour le Toronto Masque Theater, elle a chorégraphié tous les opéras de Purcell et mis en scène La Descente d’Orphée aux Enfers de Charpentier et Il Ballo dell Ingrate de Monteverdi. À l’opéra, elle signe les mises en scène suivante : Rossini et ses muses, le grand dîner pour l’Atelier lyrique de l’opéra de Montréal, Carmen (Bizet) pour l’Opéra théâtre de Rimouski, Les Contes d’Hoffmann (Offenbach) et L’Elisire d’Amore (Donizetti) pour les Jeunesses musicales du Canada, Dido and AEneas (Purcell) pour Appolo’s Fire de Cleveland, Il Combatimento di Tancrede e Clorinda (Monteverdi), Visibilia, La Belle Danse et Pygmalion (Rameau) pour le Nouvel Opéra, et Musique et danse en Nouvelle-France pour Les Idées heureuses. Elle a monté pour l’Université de Montréal : Giulio Cesare (Haendel), Der Zigeunerbaron et Fledermaus (Strauss), L’incoronazione di Poppea (Monteverdi) et The Fairy Queen (Purcell). Enfin, pour l’université McGill : Il Ritorno d’Ulisse in Patria (Monteverdi) et Les Jeux de l’Amour (Molière-Lully).

L’ENSEMBLE LES BORÉADES

Spécialisé dans le répertoire baroque, l’ensemble Les Boréades a été fondé en 1991 par Francis Colpron. Il a choisi comme approche une interprétation fidèle, tant par le respect des règles de la pratique ancienne que par l’emploi d’instruments d’époque. La critique et le public au Canada et à l’étranger ont unanimement salué la verve, la spontanéité ainsi que le jeu théâtral, expressif et élégant de l’ensemble, qualités qui témoignent d’une compréhension intime de l’esprit du Baroque. L’ensemble a déjà à son actif une solide discographie de vingt-trois enregistrements distribués à travers le monde.

Dernier né discographique (automne 2011) : Musiques pour le théâtre de Tabarin DANSES ET CHANSONS FRANÇAISES AUX INSTRUMENTS — 1550-1650. Avec ce nouvel album sous étiquette ATMA Classique, l’ensemble Les Boréades offre un programme varié de musiques « théâtrales » entendues à Paris au début du XVIIe siècle.

Les Boréades reçoivent l’appui du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des Arts du Canada et du Conseil des arts de Montréal.

Salle de concert du Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec
4750, avenue Henri-Julien
Montréal

Billets: 32$ / aîné 25$ / étudiant 10$

Billetterie des Boréades- www.boreades.com
/Réseau Admission – 514 790-1245 www.admission.com