Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Les 21, 25, 28 et 30 mai,
et 2 et 4 (14 h) juin 2011 à 20 h


La bohème
de Giacomo Puccini

CRITIQUE

La Bohème est un des opéras les plus aimés, probablement parce que nous y retrouvons un peu de nous-mêmes.

Décor très réussi pour cette nouvelle production de l’Opéra de Montréal. En fond de scène, une immense verrière sur laquelle se découpent, en silhouette, les toits de Paris. Le ciel passe du bleu au rouge selon que le décor représente l’atelier des artistes où l’écrivain Rodolfo et le peintre Marcello travaillent ou le café Momus, lieu de rendez-vous de la bande, là où les amis refont le monde. Les costumes, fin 19e siècle, sont sobres, à la hauteur de ce que ces artistes peuvent se permettre. Les robes de Mimi, qui gagne sa vie à broder des fleurs, sont toute simples. Seule Musetta qui profite des largesses de son riche amoureux porte des robes rouges plus seyantes.

C’est à vingt ans qu’on veut changer le monde. La distribution entièrement canadienne de l’opéra colle entièrement à la réalité de La Bohème. Les chanteurs, tous diplômés de l’Atelier lyrique, ont l’âge des personnages qu’ils interprètent et on a l’impression qu’ils s’amusent autant qu’eux. On sent leur jeunesse et leur fraîcheur dans la vitalité qu’ils insufflent à leurs personnages. Les moments où les amis se retrouvent sont gais et ils chantent la joie de vivre malgré leur indigence qu’ils croient passagère.

La musique de Puccini est mélodieuse, romantique et émouvante. On entend dans le premier acte un échange touchant entre Rodolfo et Mimi. Les belles voix de Marianne Fiset (Mimi) et Antoine Bélanger (Rodolfo) se mariaient parfaitement. La voix chaude de Lara Ciekiewicz rendait Musetta tour à tour coquine et sensuelle. On entend de beaux échanges entre Marcello fort bien interprété par Étienne Dupuis et Rodolfo.

Dans cet opéra romantique, pas de suicide ou d’assassinat. Oui Mimi meurt mais c’est de tuberculose et elle est entourée de l’amour de ses amis de la bohème.

La Bohème, des airs connus qu’on a plaisir à ré-entendre.

1/1

0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément

PréOpéra
Conférence sur l’œuvre, donnée par le musicologue Pierre Vachon avant chaque représentation, à 18 h 45 (soirée) ou 12 h 45 (matinée) au Piano Nobile de la PDA.

Salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts

Billetterie de la Place des Arts 514-842-2112 ou 1-866-842-2112 ou
www.laplacedesarts.com

INFORMATION TRAVAUX

Arrivez tôt au spectacle et consultez les sites suivants pour vous informer sur les travaux avant de vous rendre à votre soirée :
Section Info-travaux de la Place des Arts

Plan des entraves et des détours dans le Quartier des spectacles