Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Mot du jour ->

Une passion pour la compassion

Au fur et à mesure que vous progressez dans la pratique, la compassion grandit en vous. Tout cela est très bien. Hélas, rien n’est simple avec le bouddhisme! Même la compassion peut devenir un attachement. Et si, à force de vous mettre en quatre pour sauver le monde, vous n’aviez plus le temps de pratiquer? Le bouddhisme n’est pas en charge des réformes sociales ou de la politique. Le bouddhisme est en charge de l’Éveil.

Tiré du livre 365 Conseils du Bouddha, Robert Allen, Éditions Albin Michel

Tentez de sauver quelqu’un et il s’en prendra à vous.