Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

La Détresse et l’Enchantement

Depuis le 27 février, le TNM vous convie à une rencontre inspirante : celle d’une écrivaine majeure de notre littérature, Gabrielle Roy, et d’une grande femme de théâtre, Marie-Thérèse Fortin. Avec la complicité du metteur en scène Oliver Kemeid, la comédienne porte avec force et conviction les mots de La Détresse et l’Enchantement, autobiographie d’une femme qui interroge la nature même de l’existence et dont la parole est d’autant plus précieuse qu’il est rare de l’entendre publiquement.
Un moment de théâtre essentiel et vibrant, à l’image de ce que furent la carrière et la vie de Gabrielle Roy.

Deux supplémentaires ont déjà été
ajoutées : le dimanche 4 mars
à 14 h et le samedi 10 mars à 20 h.

GABRIELLE ROY, LA NAISSANCE D’UNE GRANDE ÉCRIVAINE

Gabrielle Roy commence l’écriture de La Détresse et l’Enchantement à la fin des années 1970, une autobiographie inachevée qui paraîtra un an après sa mort, survenue en 1983. Cette oeuvre magistrale retrace le chemin qui va mener Gabrielle Roy à l’écriture. Née à Saint-Boniface en 1909, Gabrielle Roy est l’une des auteures les plus importantes de la littérature francophone canadienne. D’abord institutrice, elle pratique le théâtre avec la troupe du Cercle Molière et celle du Winnipeg Little Theatre. Elle part en Europe en 1937 pour étudier l’art dramatique et, au cours de ce voyage, elle découvre sa véritable vocation : l’écriture. De retour au Québec en 1939, elle gagne sa vie comme journaliste et écrit son premier roman, Bonheur d’occasion. Un immense succès, traduit en plusieurs langues, qui remporte de nombreux prix, dont le prestigieux Femina à Paris et le Prix du Gouverneur Général du Canada en 1947.

Gabrielle Roy sera la première femme à être reçue à la Société royale du Canada. En 1950, Gabrielle Roy fait paraître La Petite Poule d’Eau, puis Alexandre Chenevert en 1954, et Rue Deschambault l’année suivante, dont la traduction en anglais obtient le Prix du Gouverneur Général. Elle achète une maison à Petite-Rivière-Saint-François, qui deviendra sa résidence estivale, où elle écrit la majeure partie de son oeuvre dont La Montagne secrète (1960), La Route d’Altamont (1966), La Rivière sans repos (1970) et Ces enfants de ma vie (1977)… Son oeuvre a été maintes fois récompensée, notamment par le prix Athanase-David, la plus haute distinction littéraire au Québec.

FAIRE ENTENDRE LA PAROLE DE GABRIELLE ROY

Seule en scène, Marie-Thérèse Fortin relate le départ de Gabrielle Roy du Manitoba, son premier voyage en Europe et son retour à Montréal en 1939, quand elle décide de se consacrer à l’écriture, d’abord comme journaliste, puis comme romancière. La Détresse et l’Enchantement est l’histoire d’une quête de l’affranchissement d’une femme qui répond à un appel plus grand qu’elle, qui va décider de toute sa vie. Marie-Thérèse Fortin porte ce projet autour de Gabrielle Roy depuis longtemps. Elle a découvert le livre au moment de sa sortie et, une dizaine d’années plus tard, elle en fait un premier montage qu’elle livre au Carrefour international de théâtre de Québec. En 2009, année où l’on souligne la centenaire de la naissance de Gabrielle Roy, Marie-Thérèse Fortin propose une mise en lecture de ce même texte, orchestrée par Oliver Kemeid, au Festival international de littérature (FIL), dans quelques Maisons de la culture et au Théâtre du Trident, à Québec. Restant hantée par ce récit, elle décide, toujours avec la complicité d’Oliver Kemeid, d’en faire un spectacle qui marque son retour au TNM après son rôle inoubliable dans Le Balcon de Jean Genet en 2013, et sa prestation remarquée dans Belles-soeurs, l’adaptation musicale de la pièce de Michel Tremblay. Passant de la scène au petit écran avec talent et élégance, elle a conquis le grand public avec son personnage de
Claire dans Mémoires vives.

Auteur et metteur en scène, directeur artistique de la compagnie Trois Tristes Tigres, Olivier Kemeid est directeur du Théâtre de Quat’Sous depuis 2016. Grand lecteur, son regard sur l’oeuvre de Gabrielle Roy, tout comme sa capacité à créer des images fortes et signifiantes, ont séduit  Marie-Thérèse Fortin. Le voyage, l’exil, le déracinement sont des thèmes chers au metteur en scène, qu’il retrouve chez Gabrielle Roy, et qu’il veut magnifier par la grâce de son interprète.

La Détresse et l’Enchantement propose un rendez-vous unique avec notre littérature, avec une écrivaine et une actrice plus grandes que nature. Coproduction du TNM, du Théâtre du Trident et de la compagnie Trois Tristes Tigres, elle sera créée au TNM du 27 février au 10 mars pour 12 représentations seulement. Le spectacle prendra l’affiche du Théâtre du Trident à Québec au cours de sa saison 2018–2019.

LA DÉTRESSE ET L’ENCHANTEMENT
Du 27 février au 10 mars
Mardi 19 h 30
Mercredi au vendredi 20 h
Samedi 15 h et 20 h
Dimanche 14 h

Au Théâtre du Nouveau Monde
84 rue Sainte-Catherine Ouest
(métro Place des Arts)

Réservations 514.866.8668 ou http://www.tnm.qc.ca