Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

La Face cachée de la Lune

Du 3 avril au 11 mai 2019

texte et mise en scène Robert Lepage
interprétation Yves Jacques
conception Laurie Anderson / Peder Bjurman / Jacques Collin / Jean-Sébastien Côté / Sylvie Courbron /
Véronique Couturier / Carl Fillion / Adam Nashman / Marie-Claude Pelletier / Pierre Robitaille /
Marie Chantale Vaillancourt / Bernard White
assistance mise en scène Pierre-Philippe Guay

production EX MACHINA

Résumé
Fin des années 50 : Soviétiques et Américains sont lancés dans une course folle pour la conquête de la Lune. Quarante ans plus tard, Philippe et André, deux frères à des années-lumière l’un de l’autre, sont forcés de reprendre contact à la suite du décès de leur mère. Doctorant de 42 ans, passionné par l’espace et ses héros, Philippe vit seul, modestement, la tête dans les étoiles. Son frère cadet, « insouciant, riche et chanceux », est annonceur vedette au Canal Météo. Le deuil ravivera de vieilles blessures et, dans un va-et-vient incessant de réminiscences personnelles et de souvenirs historiques, une question fondamentale émerge : « Sommes-nous seuls ? »
Robert Lepage est né en 1957, année où l’URSS envoie le tout premier satellite en orbite. Largement autobiographique, remplie d’humour, de poésie et d’ingéniosité, La Face cachée de la Lune aborde des enjeux infiniment grands par le biais de souvenirs intimes. Récit épique à la fois personnel et historique, porté en solo par Yves Jacques, acteur virtuose, La Face cachée de la Lune déploie tout le génie théâtral de Lepage. Cette œuvre culte, primée ici et ailleurs, a fait le tour de la planète bleue depuis sa création à Québec en 2000.

ROBERT LEPAGE, auteur et metteur en scène
Artiste multidisciplinaire, Robert Lepage exerce avec une égale maîtrise les métiers d’auteur dramatique, de metteur en scène, d’acteur et de réalisateur. Salué par la critique internationale, il crée et porte à la scène des oeuvres originales qui bouleversent les standards en matière d’écriture scénique, notamment par l’utilisation de nouvelles technologies.

Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Québec, il se perfectionne à Paris en 1978. En 1984, il crée la pièce Circulations, présentée partout au Canada. Suivent La Trilogie des dragons (1985), Vinci (1986), Le Polygraphe (1987) et Les Plaques tectoniques (1988).

De 1989 à 1993, il occupe le poste de directeur artistique du Théâtre français du Centre national des Arts à Ottawa. En parallèle, il poursuit sa démarche artistique avec Les Aiguilles et l’opium (1991), Coriolan, Macbeth et La Tempête (1992) ainsi que A Midsummer Night’s Dream (1992), pièce qui lui permet de devenir le premier Nord-Américain à diriger une pièce de Shakespeare au Royal National Theatre de Londres. En 1994, il fonde Ex Machina, puis scénarise et réalise pour le cinéma Le Confessionnal.

Parmi ses autres oeuvres les plus marquantes, mentionnons au théâtre, La Face cachée de la Lune, Le Projet Andersen, Lipsynch et 887; ses oeuvres multimédias Le Moulin à images et La bibliothèque, la nuit; à l’opéra Le Rossignol et autres fables, le cycle Der Ring des Nibelungen de Wagner et L’Amour de loin; les spectacles The Secret World Tour et The Growing Up Tour de Peter Gabriel; et avec le Cirque du Soleil, KÀ et TOTEM.

À l’invitation d’Ariane Mnouchkine, Robert Lepage a tout récemment travaillé sur Kanata, une nouvelle création théâtrale avec le Théâtre du Soleil.

Parmi les prix décernés à Robert Lepage, mentionnons la Légion d’honneur, le prix Stanislavski, le Prix Europe, le Prix du Gouverneur général du Canada, le prix Eugene-McDermott du MIT, le prix Glenn-Gould et il a été fait Compagnon des arts et des lettres du Québec.

Au Théâtre Jean-Duceppe de la Place des Arts

http://www.duceppe.com
ou billetterie de la Place des Arts 514-842-2112 ou 1-866-842-2112 ou http://www.laplacedesarts.com