Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le 23 janvier 2009, 20h – Salle Claude-Champagne
Le 28 janvier 2009 , 20h – Salle Redpath

La grande invasione
Arion orchestre baroque

Avec Matthew White, alto masculin

La grande invasion italienne? Assolutamente, absolument! Il faut d’abord se rappeler que le baroque est né en Italie : à Rome pour l’architecture et, bien sûr, à Venise, pour la peinture et la musique. Plus qu’une évolution, c’est une révolution qui va se répandre largement en Europe et s’y développer pendant des décennies. Vienne, Munich, Amsterdam, Londres, Madrid, Paris, toutes ces capitales tombent sous l’influence de cette musique venue d’Italie.

Par la grande invasione, Arion, nous fait revivre le déferlement de cette musique baroque sur toute l’Europe, avec des compositions de musiciens italiens que nous pourrons découvrir ou redécouvrir.

Giuseppe Valentini (1681-1753) est originaire de Florence. Violoniste, peintre, poète et compositeur, il est principalement connu comme compositeur de musique instrumentale. De Valentini, nous entendrons les cinq mouvements du Concerto op.7 no 3 en ré mineur pour cordes et continuo.

Né à Bologne vers 1690, Guiseppe Antonio Brescianello a vécu en Allemagne, chez le Duc de Würtember, jusqu’à sa mort, en 1758. De ce compositeur, Arion a choisi d’interpréter les trois mouvements du Concerto en sib majeur pour violon, basson, cordes et continuo (op.1)

Pietro Antonio Locatelli est né à Bergame en 1695. Élève de Corelli à Rome, il est surtout reconnu comme un virtuose du violon. Certains le voient, aujourd’hui comme le précurseur de Paganini. Après avoir parcouru l’Europe, de Venise à Berlin, il s’établit à Amsterdam, y fonde une école pour instruments à cordes et se consacre à la composition, principalement pour le violon. De Locatelli, nous entendrons le Concerto a cinque (op.1 no 8)

Antonio Lucio Vivaldi (Venise 1678 – Vienne 1741) est un compositeur reconnu et un violoniste virtuose des plus admirés de son temps. Le « prêtre roux » est, aujourd’hui, considéré comme l’un des plus importants compositeurs de la période baroque. Au programme de ce concert, le Concerto en ré mineur pour flûte, violon, basson et continuo RV 96. Puis nous entendrons Cessate Omai Cessate ainsi qu’une des œuvres les plus célèbres de Vivaldi, le Stabat Mater pour alto, cordes et continuo, deux œuvres interprétées par Matthew White, alto masculin.

Soliste invité : Matthew White, alto masculin

La carrière d’artiste lyrique du montréalais Matthew White l’a déjà mené partout en Amérique du Nord, en Europe, ainsi qu’en Asie et en Nouvelle-Zélande. On l’a vu à l’œuvre dans des productions d’opéra avec le Glyndebourne Festival Opera, le Glyndebourne Touring Opera, le Houston Grand Opera, le Cleveland Opera, Opera Atelier et Pacific Opera Victoria. En concert, il a travaillé avec des ensembles tels que le Bach Collegium du Japon, Tafelmusik, Les Violons du Roy, l’orchestre baroque Arion, Le Concert Spirituel de Paris, le Nederlands Bach Vereniging, Capella Brugensis, le festival Bach d’Oregon, Arte dei Suonatori de Pologne, l’Ensemble Aradia, Le Parlement de Musique, le Carmel California Bach Festival, la Camerata d’Israël, le Pacific Baroque Orchestra et le Portland Baroque Orchestra.

En 2003, Matthew White a enregistré avec l’orchestre baroque Arion le disque `Maria, Madre di Dio qui a obtenu le prix Opus, d’enregistrement de l’année en musique ancienne et où l’on retrouve notamment le Stabat Mater de Vivaldi.

Arion, orchestre baroque

Arion est un orchestre de musique ancienne sur instruments d’époque. Véritable porte-drapeau québécois, l’orchestre baroque Arion se place, aujourd’hui, parmi les meilleures formations de musique baroque au plan international. Son parcours compte plus de 1000 concerts à travers le monde, près de 25 disques enregistrés et des invités prestigieux, solistes ou chefs d’orchestre de renom, qui rejoignent toujours Arion avec le plus grand plaisir.

Sous la direction artistique de Claire Guimond depuis ses débuts, l’orchestre a la volonté de partager sa passion et de faire vivre l’expérience de la musique baroque, tel qu’écrite par les compositeurs de cette époque.

23 janvier 2009, 20h
Salle Claude-Champagne de l’Université de Montréal
220 avenue Vincent-d’Indy, Montréal
Billets : 29$ – 52$

28 janvier 2009, 20h
Salle Redpath de l’Université McGill
3461 rue McTavish, Montréal
Billets : 21$ – 42$

Renseignements et billetterie : 514-355-1825 ou www.early-music.com/arion.html

Programme

Concerto op.7 no 3 en ré mineur pour cordes et continuo
G. Valentini

Concerto en sib majeur pour violon, basson, cordes et continuo(op.1)
G.A. Brescianello

Concerto no 5 opus 10 pour flûte, cordes et continuo fa majeur
A. Vivaldi

Cessate Omai Cessate pour alto, cordes et continuo
A. Vivaldi

Pause

Concerto op.1 no 5 en ré majeur
P. A. Locatelli

Stabat Mater pour alto, cordes et continuo R.V. 621
A. Vivaldi

Soliste invité: Matthew White, alto masculin

Arion orchestre baroque

Violons
Chantal Rémillard
Chloe Meyers

Alto
Stéphanie Bozzini

Violoncelle

Contrebasse
Nicolas Lessard

Flûte
Claire Guimond

Basson
Mathieu Lussier

Luth
Sylvain Bergeron

Clavecin
Hank Knox

Isabelle Bozzini