Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

Le samedi 4 août de 16 h 30 à 21 h 30

Dans les pas des conteurs de
LA GRANDE PARLOTTE des Pays-d’en-Haut

La fête du conte de la Grande Parlotte des Pays-d’en-haut qui se tiendra le samedi 4 août de 16 h 30 à 21 h 30, à Sainte-Adèle, nous dévoilera les multiples talents de conteurs laurentiens. Pour mieux les connaître et les apprécier, voici leur parcours respectif.

Nicole Filiatrault Après une vie active en tant que femme de théâtre, Nicole a bifurqué vers le conte en 1995. Elle a d’abord conté pour un public enfant et en mai 2000, elle s’est mise aussi à conter pour un public adulte (spectacle en solo, en duo, collectifs, Mardis-Gras, Sergent-Recruteur, Festivals au Québec et en France.

Depuis, elle conte aussi bien pour l’un ou l’autre de ces publics. Dans son répertoire pour enfant, Nicole privilégie les contes traditionnels (Anderson, Grimm), les contes merveilleux (de fée, d’animaux à pouvoir, ceux de la culture amérindienne et ceux qu’elle écrit. Quant à son répertoire pour adultes, en plus de ces écrits, elle plonge dans les contes du terroir, les légendes d’ici et d’ailleurs, les contes philosophiques ou érotiques, et dans la culture des gens de la route qu’elle affectionne particulièrement. Actuellement, elle fait partie du conseil d’administration de l’Association des auteurs des Laurentides et agit en tant que directrice artistique de la Grande Parlotte.

Isabelle Crépeau a conté, entre autres au Festival Bouche à Oreille, Mémoire et Racines, Métropolis Bleu, Festival de contes des Pays d’en haut, Dimanches du conte (Sergent Recruteur), Centre culturel Henri-Lemieux, Arbraconte (L’Esquisse) ainsi que dans plusieurs soirées de contes à Montréal et en région. Elle incarne le personnage de Zò, dans le spectacle danse et conte « Zò », texte original Renée Robitaille, Zogma Danse, Chorégraphie F.-A. Robitaille. Animations, spectacles et contes dans les bibliothèques depuis 1995. Comité de rédaction de Lurelu depuis 1992. Secrétaire du Regroupement du conte au Québec (2006-2007) Formation : Bac en études littéraires, (spécialisation création) UQAM, 1990. Attestation en jeu théâtral, Cégep Lionel-Groulx.

Yvon Boutin Originaire de l’Abitibi, cette terre au ventre d’or et au dos hérissé d’épinettes, il habite les Laurentides depuis 12 ans. Il nous raconte le père LaSouche, un personnage ayant le don de communiquer avec les arbres… parfois il plonge aussi dans ses propres racines. Quoi qu’il en soit, l’entendre donne le goût de s’enraciner dans le moment. »enraciner dans le moment. » Gagnant de la Poule Noire (conteur de la relève) au Festival de conte de Bouche à oreille de Montréal, en avril 2005. Yvon Boutin a conté dans divers festivals à travers le Québec, en solo et avec d’autres conteurs.

André Morin Conteur à l’âme barbare… il conte pour les jeunes et pour les adultes. Ses histoires, souvent drôles, parfois touchantes, ne laissent personne indifférent. Il sait captiver son public par son style vrai, sans détour et sa facilité à endosser des personnages aussi colorés que variés. Il conte régulièrement dans les écoles et les bibliothèques. Attestation en théâtre, Cégep Lionel-Groulx. Formations suivies : « Mille et un contes à l’école » avec Renée Robitaille, « Le conteur au coeur de l’enfant » avec François Lavallée, « Praticonte » avec Claudette L’Heureux, « Le plaisir des contes » Avec Anne-Marie Aubin, « Le fil rouge » avec Dan Yashinsky.

Josée Ouellet, Placidienne de coeur, elle enseigne le français depuis bientôt 17 ans dans les écoles secondaires. Paradoxal, puisque ce qu’elle aime le plus, c’est apprendre. Elle s’empresse alors de partager ce qu’elle a appris pour le plaisir de communiquer, sa grande passion. Un jour où elle en a eu marre de s’empêtrer dans les idées préconçues, ce sont les contes qui sont revenus frapper à sa porte et lui donner le fil conducteur pour sortir du labyrinthe des concepts monstrueux. À l’instar d’Ariane qui a trouvé son bonheur sur l’île de Naxxos auprès de Dyonisos, c’est dans la possible rencontre des imaginaires qu’elle a trouvé le sien. L’imaginaire de celui qui écrit, de celui qui raconte et de celui qui écoute l’histoire est, pour elle, une véritable valse à 3 temps. Communiquer par les contes, voilà son souhait. Alors, place aux Souleveurs de Mémoire, aux Faiseurs de Magie, aux Découvreurs de Racines, aux Rapporteurs de Culture, aux Passeurs d’Histoires et aux Injecteurs d’Imaginaire !

Eve Doyon Depuis que je suis toute petite j’aime raconter et me faire raconter des histoires. J’ai passé mes années à faire du théâtre et à écrire, puis mes étés à animer et à raconter des histoires autour d’un feu de camp. Le conte est venu à moi naturellement, avec bonheur et entrain. Au détour, j’ai fait un livre pour enfant et des études en psychoéducation. Et je poursuis comme ça mes contes au gré de mon imaginaire et de mes folies…

Anne-Marie Kelly Commencement Enseignante de formation ou de déformation, Anne-Marie Kelly rêve depuis longtemps de raconter ou plutôt conter l’histoire à ses élèves pour voir les étoiles pétiller dans leurs yeux comme autour d’un feu de camp lors des bivouacs. En janvier 2006, un ami lui a lancé le défi de s’inscrire à l’atelier de conte de Claudette ‘Heureux et elle a adoré… Conter pour les petits ou les grands, c’est passionnant ! Assez pour récidiver surtout depuis qu’elle est mémé ! Anne-Marie. Fin

Pour connaître le détail de leur programmation, visitez le site de L’Association des Auteurs de Laurentides