Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Dès le 25 juin 2010
et déjà de nouvelles supplémentaires du 16 au 24 juillet !

Des grandes voix, des grands airs
et un grand succès en perspective pour
LA MÉLODIE DU BONHEUR

Dès le 25 juin, une des comédies musicales les plus populaires du répertoire américain prendra l’affiche à Montréal, en français, dans le cadre du 28e Festival Juste pour rire présenté par Vidéotron en collaboration avec Loto-Québec. Attendue avec impatience par les inconditionnels de Julie Andrews, de Petula Clark, de Christopher Plummer et de la féerie « à l’américaine », cette Mélodie du bonheur s’enligne d’ailleurs pour être l’événement culturel de l’été : face à la demande du public, Juste pour rire annonce d’ores et déjà une 2e série de représentations supplémentaires, du 16 au 24 juillet 2010.

Pour relever ce défi historique et mettre en scène ce spectacle à grand déploiement – plus de 30 chanteurs et comédiens engagés, dont 13 enfants –, les producteurs ont très naturellement fait appel à Denise Filiatrault, qui, avec My Fair Lady, Sweet Charity, Neuf et Un violon sur le toit l’an passé, a prouvé qu’elle savait comme personne faire vibrer le Québec au rythme de Broadway. « Tout le monde ou presque connaît les airs de La Mélodie du bonheur et dans la salle, les gens vont retenir leur souffle aux premières notes de Edelweiss, My favourite Things, Do-Ré-Mi ou Chanson des collines », explique la grande dame de théâtre. « Cela rajoute un peu de pression mais avec les voix qui ont été choisies, je vous promets qu’ils ne seront pas déçus ».

Parmi ces voix, on reconnaîtra celle de Robert Marien (le Capitaine von Trapp), qui a déjà illuminé les comédies musicales Napoléon, Notre-Dame de Paris, Don Juan et Les Misérables. On découvrira celle de Florie Gauthier-Valiquette (Maria), soprano lauréate des Jeunes Ambassadeurs Lyriques 2009 qui a suscité l’émerveillement à chacune de ses performances, que ce soit à l’Atelier d’opéra de l’Université de Montréal ou à l’Opéra-bouffe du Québec. Et on se laissera séduire par celle de Noëlla Huet (la Mère supérieure), qui a déjà incarné le rôle dans la production Torontoise « The Sound of Music » et qui se produit régulièrement avec l’Opéra de Montréal.

Inspirée d’une histoire vraie, La Mélodie du bonheur nous transporte en Autriche à l’aube de la Seconde Guerre mondiale. Maria, une jeune femme pleine d’esprit, quitte le couvent pour devenir la gouvernante des sept enfants du Capitaine von Trapp. Ce veuf autoritaire dirige la maison d’une main de fer et dès son arrivée, Maria se heurte à l’hostilité des enfants. Peu à peu, en leur enseignant le chant, elle réussit à les apprivoiser. Et à se faire aimer, non seulement des petits, mais aussi du capitaine, qui lui déclare son amour et l’épouse. La guerre qui gronde et l’avènement du nazisme viendront perturber cette douce harmonie : juste après un concert à Salzbourg, toute la famille sera forcée de se cacher dans une abbaye puis de s’enfuir vers la Suisse.

Avec un sujet sérieux et un message optimiste, avec son univers féerique et ses airs mythiques transposés en français, La mélodie du bonheur de Juste pour rire apportera une délicieuse bouffée de nostalgie à tous les fans de
The Sound of Music
… et du bonheur plein d’humour à leurs enfants. Bref, un chef-d’œuvre à découvrir et à redécouvrir, entre amis ou en famille.

Dans le cadre du 28e Festival Juste pour rire
présenté par Vidéotron en collaboration avec Loto-Québec.

LA MÉLODIE DU BONHEUR
dans une mise en scène de Denise Filiatrault,

Musique : Richard Rodgers
Lyrics : Richard Rodgers et Oscar Hammerstein II
Paroles : Howard Lindsay et Russel Crouse
Inspiré du livre The Story Of the Trapp Family Singers

Adaptation : Yves Morin
Direction musicale : Pierre Benoît

Avec
Florie Gauthier-Valiquette (Maria)
Robert Marien (Capitaine Von Trapp)
Noëlla Huet (Mère supérieure)
Marie-Pierre de Brienne (Liesl)
Hugo Lapierre (Ralf)
Normand Carrière (Max Detweiler)
Isabelle Lemme (Elsa Schraeder)
Thiery Dubé (Herr Zeller)
Jean-François Blanchard (Admiral Von Schreiber)
Daniel Delisle (ensemble/gars)
Marie-Claude Michaud (Sœur Berthe)
Claudine Paquette (Sœur Marguerite)
Élisabeth Lenormand (Sœur Sophia)
Dorothéa Ventura (ensemble/sœur)
Stéphane Jacques (Franz le majordome)
Marie-Christine Perreault (Frau Schmidt, la gouvernante / une sœur)

Et les enfants:
Jérémie Boivin-Côté et Ludovic Rolland-Marcotte (Friedrich, 14 ans)
Frédérique Cyr-Deschênes et Anne-Justine Guestier (Louisa, 13 ans)
Marco Bocchichio et Jean-Christophe Melançon (Kurt, 11 ans)
Frédérique Mousseau et Arianne Poirier (Brigitta, 9 ans)
Audrey-Louise Beauséjour et Alison Carrier (Marta, 7 ans)
Éloise Bisson et Alexandra Sicard (Gretl, 5 ans)

À la Salle Pierre-Mercure
300 boul. De Maisonneuve Est à Montréal

Les billets sont en vente dès maintenant à partir de 80 $, (taxes et frais de service inclus)
à la Billetterie Juste pour rire au 514-845-2322
ou www.hahaha.com
ou à la billetterie de la salle Pierre-Mercure
514 987-6919.

À propos du Groupe Juste pour rire

Fondé en 1983, le Groupe Juste pour rire assure son développement selon quatre axes majeurs : les festivals (Montréal, Toronto, Chicago et Paris); les productions télévisuelles (notamment les Gags, vus dans 135 pays et sur 95 lignes aériennes); les spectacles vivants (pensons notamment à Arturo Brachetti, Gregory Charles, Fabrice Luchini, André Sauvé, Rachid Badouri et les Parlementeries); et enfin le management d’artistes. En 27 ans, le Festival Juste pour rire de Montréal est devenu le plus grand festival d’humour au monde attirant 2 millions de visiteurs chaque été. Le Groupe Juste pour rire possède des bureaux à Montréal, Paris, Los Angeles, Toronto et Londres.