Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

Présentée en première mondiale sur la scène du TNM

La nuit où Laurier Gaudreault s’est réveillé

Une pièce de Michel Marc Bouchard
Mise en scène par Serge Denoncourt

Avec Éric Bruneau / Kim Despatis / Patrick Hivon / Julie Le Breton / Magalie Lépine-Blondeau / Mathieu Richard

L’ARGUMENT
Quand elle était enfant, Mireille Larouche faisait des insomnies, et la nuit, elle se promenait de maison en maison pour regarder les gens dormir. Mais un soir, Laurier Gaudreault, son voisin, se réveille… La pièce commence trente ans plus tard : Mireille est devenue une célèbre thanatologue, internationalement reconnue. Pour la première fois depuis plus de dix ans, elle revient chez elle, au Lac-Saint-Jean, pour embaumer le corps de sa mère. Elle y retrouve ses trois frères et sa belle-soeur qui, eux, sont restés au village.

CRITIQUE
Le rideau s’ouvre sur l’ombre d’une forêt d’épinettes se découpant sur un ciel de nuit. S’ajoutent bientôt au décor, les murs gris d’une chambre réfrigérée où Mireille embaumera sa mère qui git nue sur une civière. La thanatologue vit avec des tics et elle entend des sons à chacun de ses soubresauts, mais lorsqu’il s’agit de son travail, elle devient totalement calme. Elle approche la mort de façon révérencieuse, imprégnée des savoir-faire anciens qui permettent de rendre hommage à la personne décédée.

C’est dans cette salle réfrigérée qu’elle rencontrera sa famille et que les échanges avec ses frères auront lieu. Toutefois, ce n’est que vers la toute fin qu’on découvre ce qui est arrivé lorsque Laurier Gaudreault s’est réveillé et les chamboulements que son réveil ont provoqués. Je ne vous en dis pas plus, ça serait vendre la mèche mais les émotions sont intenses.

Julie Le Breton est superbement efficace dans ce rôle de passeuse vers l’au-delà et géniale dans sa façon de rendre les tics de la thanatologue. Patrick Hivon, est parfait dans son rôle de frère aîné et le rôle du benjamin sortant de thérapie colle parfaitement à la peau de Mathieu Richard. Une histoire qui semblait toute simple au début devient tragique au fur et à mesure que les vérités se disent. Heureusement qu’il y a quelques moments drôles pour détendre l’atmosphère. La mise en scène de Serge Denoncourt rend parfaitement justice à l’écriture de Michel Marc Bouchard.

****
0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément

LA NUIT OÙ LAURIER GAUDREAULT S’EST RÉVEILLÉ
Du 14 mai au 8 juin
Mardi 19 h 30 – Du jeudi au vendredi 20 h – Samedi 15 h et 20 h
SUPPLÉMENTAIRES : Dimanche 9 juin à 14 h – Mardi 11 juin à 19 h 30

AU THÉÂTRE DU NOUVEAU MONDE 84 rue Sainte-Catherine Ouest
Réservations 514.866.8668 ou http://www.tnm.qc.ca