Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Depuis le Salon du livre, je lis L’homme rapaillé de Gaston Miron publié aux Éditions Typo.

Voici un de ses poèmes, tiré du chapitre Poèmes de l’amour en sursis:

SEUL ET SEULE

Si tant que dure l’amour
j’ai eu noir
j’ai eu froid
tellement souvent
tellement longtemps
si tant que femme s’en va
il fait encore
encore plus noir
encore plus froid
tellement toujours
toujours tellement