Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Mot du jour ->

Notre plus cher désir est de nous libérer de nos désirs. Plus nous nous rendons compte que nous n’avons pas à nous soumettre docilement à quoi que ce soit que nous n’avons pas choisi, plus nous serons en mesure de répondre à ce désir supérieur.

Tiré du livre Lâcher prise, un pas à la fois, Guy Finley, Éditions AdA Inc.

En prendre conscience, c’est déjà un bon début.