Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

« LE BIBLIOTHÉCAIRE SE POSE EN AMBASSADEUR DE LA LECTURE,

DONT LES BIENFAITS NE SONT PLUS À DÉMONTRER. » — Culture MHM

Qui a dit que lire, c’est du sérieux ?

LE BIBLIOTHÉCAIRE DÉPLOIE SES RAYONS GARNIS ET TOUTE SA FOLIE À LA TOHU POUR LE WEEK-END DE PÂQUES !

LES 20 et 22 AVRIL 2019

◌ Pour le grand week-end de Pâques, les 20 et 22 avril 2019, la TOHU accueille l’artiste aux mille talents Hippolyte et son spectacle pour les 5 à 12 ans : LE BIBLIOTHÉCAIRE. Dans une mise en scène de Marie-Hélène D’Amours en collaboration avec Hippolyte, ce rendez-vous pour les enfants (et leurs parents) entremêle le jeu clownesque, le théâtre physique et le cirque, sur le thème de la passion, de la lecture et de la puissance de l’imaginaire. Qui a dit que lire, c’est du sérieux ?

« La lecture a toujours représenté pour moi une activité des plus stimulante et accessible, et qui de surcroît favorise le développement du langage, l’intérêt pour l’écrit et l’imaginaire de façon remarquable chez les enfants. La bibliothèque, quant à elle, est un lieu de tous les possibles, au fil des rayons, du roman au livre documentaire, un lieu si calme et pourtant si bruyant de ces mots enfermés derrière les couvertures, ces mots qui n’attendent que d’être lus pour prendre vie et emporter le lecteur dans une aventure, un pays lointain, une fiction ou une histoire d’amour. Le spectacle Le bibliothécaire donne la parole aux livres, par le biais de Paul-Émile Dumoulin, interprété par Hippolyte, artiste multidisciplinaire qui a largement contribué à la création. »

Marie-Hélène D’Amours, metteuse en scène, directrice artistique de la compagnie Le Gros Orteil

À première vue, Paul-Émile Dumoulin est un bibliothécaire comme les autres. Sérieux, fier et soucieux de l’ordre : rayons impeccables et chaque bouquin à sa place. Le hic, dès qu’il met le nez dans un livre, il se transforme et s’emballe ! Au gré des diverses aventures qu’il dévore et des personnages qu’il incarne, il enchaîne acrobaties, équilibres, jonglerie, break dance et beat box. Jusqu’où la lecture le mènera-t-il ? Interprété avec brio par Hippolyte, ce bibliothécaire a tout pour faire rire et donner envie de lire ! 

« Destiné à un jeune auditoire de 5 à 12 ans, Le Bibliothécaire s’inscrit dans notre volonté de proposer des spectacles qui rejoignent divers segments de public en cours de saison. La compagnie Le Gros orteil produit des créations de grande qualité mêlant les disciplines du jeu clownesque, du théâtre physique et du cirque. Il nous fait plaisir de présenter l’une d’elles. » Stéphane Lavoie, directeur général et de la programmation de la TOHU

Le Bibliothécaire par LE GROS ORTEIL

SAMEDI 20 AVRIL 2019 (11 H ET 15 H) ET LUNDI 22 AVRIL 2019 (11 H)

DURÉE : 50 MINUTES SANS ENTRACTE, POUR UN PUBLIC DE 5 À 12 ANS

LES BILLETS SONT EN VENTE DÈS MAINTENANT : EN LIGNE SUR HTTP://WWWTOHU.CA EN PERSONNE À LA BILLETTERIE DE LA TOHU, AU 2345, RUE JARRY EST À MONTRÉAL PAR TÉLÉPHONE AU 514 376-TOHU (8648) OU 1 888 376-TOHU (8648). LA BILLETTERIE EST OUVERTE TOUS LES JOURS DE MIDI À 17 H. TOUS LES DÉTAILS SUR LE SITE WEB : HTTP://WWW.TOHU.CA

LES BIBLIOTHÈQUES DE MONTRÉAL S’ASSOCIENT À LA TOHU

Les abonnés des bibliothèques auront la chance de gagner des laissez-passer pour assister au spectacle Le Bibliothécaire. Soyez attentifs, le samedi 23 mars, certaines bibliothèques cacheront une surprise à trouver. Tous les détails sur la page Facebook des Bibliothèques de Montréal (@bibliomontreal) et dans les bibliothèques.

À PROPOS DE LA COMPAGNIE LE GROS ORTEIL

Le Gros Orteil a pour mission la création de spectacles jeune public de grande qualité, mêlant les disciplines du jeu clownesque, du théâtre physique et du cirque. La compagnie préconise l’improvisation comme départ à la naissance d’un spectacle, la vérité dans les émotions et l’interaction avec le public. Parce que les enfants sont des pépites de spontanéité et d’une imagination débordante, Le Gros Orteil fait une large place à l’imaginaire, au voyage et au rêve. Sans quatrième mur, les artistes embarquent les plus jeunes dans leurs histoires, leur sensibilité, leurs réflexions. Fondée en 2014, la compagnie s’est vite démarquée auprès des diffuseurs québécois. Applaudies dans l’immense majorité des festivals du Québec, ses productions ont ensuite fait rapidement leur entrée dans les théâtres et les maisons de la culture. Son premier spectacle intitulé Hisse et Ho (2015) a d’abord été créé et joué lors d’un véritable voyage en voilier de deux ans autour du monde ! Il sera suivi des plus intimistes Petit Voilier et Félie. La réponse très positive du public et des diffuseurs a suscité une autre production spécifiquement pour les salles qui a vu le jour en 2016 : Le Bibliothécaire. Le dernier spectacle de la compagnie, Bouge !, est actuellement en processus de création.

LA TOHU, AU CŒUR DE LA CITÉ DES ARTS DU CIRQUE, SE VEUT LE LIEU PAR EXCELLENCE DE DIFFUSION, DE CRÉATION, D’EXPÉRIMENTATION ET DE CONVERGENCE ENTRE CULTURE, ENVIRONNEMENT ET ENGAGEMENT COMMUNAUTAIRE EN AMÉRIQUE DU NORD. LA TOHU APPORTE SA CONTRIBUTION À L’ACCESSION DE MONTRÉAL AU RANG DE CAPITALE INTERNATIONALE DES ARTS DU CIRQUE TOUT EN SE POSITIONNANT COMME LA RÉFÉRENCE EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE PAR LA CULTURE.

LA TOHU EST FINANCÉE EN PARTIE PAR LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC, LA VILLE DE MONTRÉAL, LE GOUVERNEMENT DU CANADA, LE CONSEIL DES ARTS DU CANADA AINSI QUE LE CONSEIL DES ARTS DE MONTRÉAL. LA TOHU BÉNÉFICIE ÉGALEMENT DE LA PRÉCIEUSE COLLABORATION DU GROUPE CIRQUE DU SOLEIL, PARTENAIRE MAJEUR ENGAGÉ DANS SA COMMUNAUTÉ, ET DU TRANSPORTEUR OFFICIEL AIR FRANCE. NOUS TENONS À REMERCIER NOS PARTENAIRES ANNUELS ; LE CABINET DE RELATIONS PUBLIQUES NATIONAL, LA CAISSE DE DÉPÔT ET PLACEMENT DU QUÉBEC, CASCADES, LE CN, LA FONDATION TD DES AMIS DE L’ENVIRONNEMENT, LE FONDS DE SOLIDARITÉ FTQ, ÉNERGIR ET KEURIG DR PEPPER CANADA. MERCI AUSSI À NOS PARTENAIRES MÉDIAS & PRIVILÉGIÉS ; INFOPRESSE, LA PRESSE, TÉLÉ-QUÉBEC, BCF S.E.N.C.R.L, BRASSEUR DE MONTRÉAL, ESKA, SERVICES DE CAFÉ VAN HOUTTE, UNIVINS ET SPIRITUEUX ET VIA RAIL.

CRÉDIT PHOTOS : SYLVAIN GUITZ