Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

Du 20 au 31 décembre

Cirkus Inferno /
Une fin d’année folle, festive, voire explosive

La Daredevil Opera Company débarque à Montréal pour les fêtes. Du cirque explosif qui plaira à toute la famille.

Après avoir semé la bonne humeur de l’Écosse à l’Australie et de Taïwan aux États-Unis, en passant par Macau, la Colombie et 14 villes de notre grand pays, la Daredevil Opera Company de Toronto arrive en ville ! Du 20 au 31 décembre, Lucky – de loin le clown le plus dangereux au monde ! – et sa comparse Lady prennent d’assaut la TOHU.
Pour bien finir l’année, la Cité des arts du cirque accueille cette troupe de choc pour un show qui fera des étincelles ! La Daredevil Opera Company nous présente ses clowns complètement fous — et même un peu casse-cou ! — qui nous font voir leur métier sous un angle tout à fait nouveau. Qu’on se le dise : Cirkus Inferno nous mènera aux portes de 2006 dans le rire et la bonne humeur.

Dans une esthétique aux allures de BD, les colorés personnages de Cirkus Inferno s’inspirent du cirque, du vaudeville et de la mythologie pour nous entraîner dans une aventure complètement folle. Ukulélé extrême, patin à roulettes de haute fantaisie, effets pyrotechniques et explosions en tout genre donnent à l’ensemble un souffle (d)étonnant !

Les rires fusent et explosent de partout. Oubliez les clowns tristes. Avec la complicité de leur directeur musical, Paul Weir, Jonah Logan (Lucky) et Amy Gordon (Lady) sont les descendants directs de Lucille Ball, Buster Keaton et Laurel & Hardy quand vient le temps d’exercer leur art. Résultat ? Du cirque qui explose ! Qui grince et qui pétarade ! Des numéros qui s’enchaînent à vitesse grand V dans la version revisitée de Cirkus Inferno.

Jonah Logan a fait crouler de rire les foules de Broadway et exercé son art au Cirque du Soleil et dans plusieurs productions aux quatre coins du monde avant de fonder la Daredevil Opera Company. Amy Gordon se joint à lui en 2001 après avoir, elle aussi, foulé les planches de Broadway et la piste de nombreux cirques.

La Daredevil Opera Company a bourlingué pendant quatre ans sur les routes du monde avec ce « cirque infernal », mais cette année, pour les représentations à la TOHU, la compagnie a choisi de donner un coup de jeune au spectacle. C’est à René Bazinet qu’on a confié cette tâche. Artiste de renommée internationale, ce dernier a été clown, metteur en scène et mime, et ce, au cirque (Cirque du Soleil et autres), au cinéma, au théâtre, au cabaret et à l’opéra, aux quatre coins du monde.

Depuis le début de sa courte existence, la TOHU relève le défi de nous présenter des gens de partout, fous de cirque et prêts à tout pour nous faire passer une soirée du tonnerre. La Daredevil Opera Company ne fait pas exception. Les membres de cette troupe torontoise le disent tout de go : rien ne les rend plus heureux que de rigoler un bon coup avec des gens de tous âges et de partout. Le rire, c’est comme un chant sacré, connu de tous, qui fait du bien à l’âme, au corps et à l’esprit.

Allez ! Laissez vos idées noires au vestiaire et retombez en enfance. Cirkus Inferno sera présenté du mardi 20 au vendredi 23 décembre puis du lundi 26 au vendredi 30 décembre à 19 h 30, et le samedi 31 décembre en après-midi, à 15 h. Finir l’année en riant, c’est quand même un beau projet, non ?

Un spectacle à voir absolument! Cliquez sur le
site… de Dare Devil Company pour un extrait visuel.

Billets : 21 $ ou 25 $ – adultes; 12,75 $ ou 20 $ – enfants (moins de 12 ans).

En vente maintenant à la billetterie de la TOHU au (514) 376-TOHU (8648) ou encore via le réseau Admission au (514) 790-1245 ou 1-800-361-4595 sur le site

Information sur le site

À la TOHU
2345, rue Jarry Est (angle d’Iberville)

Pour s’y rendre :
Métro Jarry (autobus 193 – Est) – Métro D’Iberville (autobus 94 – Nord)

La TOHU reçoit un soutien financier du Ministère de la Culture et des Communications du Québec, du Fonds de développement de la métropole du Ministère des Affaires municipales et des Régions du Québec, de la Ville de Montréal et de SSQ Groupe financier, partenaire principal. Elle bénéficie également du soutien du Gouvernement du Canada et du programme des Fonds municipaux verts de la Fédération canadienne des municipalités.