Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

29e Saison – du 8 juillet au 6 août 2006

De formidables escapades musicales
vous attendent, dans les églises et en plein air, à Lanaudière !

Avec deux ou trois grands solistes en un même soir et des collaborations absolument uniques, la direction artistique du Festival a, l’an dernier, proposé au public des formules de concert originales et audacieuses. De toute évidence, les mélomanes ont été conquis. En 2006, le Festival revient à la charge… avec la même fougue ! Du 8 juillet au 6 août, laissez-vous séduire : le Festival de Lanaudière vous propose les plus belles escapades de votre été.

L’AMPHITHÉÂTRE : LA SCÈNE PRINCIPALE DU FESTIVAL

Les prestations symphoniques
La saison sera inaugurée de manière spectaculaire, le samedi 8 juillet, avec la présentation de deux célèbres œuvres romantiques pour piano et orchestre de Liszt, interprétées par deux immenses poètes de leur instrument : le pianiste Nicholas Angelich dans le Concerto pour piano no. 1 et Gabriela Montero dans le Concerto no 2. Les deux musiciens seront accompagnés de l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal, sous la direction de Yannick Nézet-Séguin. Les chœurs du Festival et de l’Orchestre seront mis en valeur dans la Missa solemnis de Mozart, sans oublier la présence de Karina Gauvin, soprano ; le Psaume XIII pour ténor, chœur et orchestre de Liszt mettra en vedette Frédéric Antoun.

L’Orchestre symphonique de Montréal est également de retour cette année avec pas moins de trois soirées musicales de prestige. Le samedi 15 juillet, le Festival vous propose une soirée ludique, pleine de fantaisie. Dirigé par Gregory Vajda, l’OSM accompagnera Corey Cerovsek, au violon, dans la Fantaisie écossaise de Bruch, et le pianiste Marc-André Hamelin dans la Fantaisie « Wanderer » de Schubert, orchestrée par Liszt. La semaine suivante, samedi 22 juillet, la soirée s’annonce électrisante : dirigé par James Judd, l’OSM nous livrera, en la présence de la violoniste Jennifer Koh, la Chaconne tirée de la trame sonore du film Le violon rouge alors que Tracy Silverman, au violon électrique, nous réserve des surprises dans The Dharma at Big Sur de John Adams, d’après l’œuvre de Jack Kerouac. Directeur artistique de l’OSM de 1967 à 1975, Franz-Paul Decker a procuré aux mélomanes des moments de musique intenses. Un concert hommage au maestro, le samedi 5 août, nous offrira un florilège d’œuvres allemandes de Bach, Beethoven, Brahms et Wagner.

Le samedi 29 juillet, ne boudons surtout pas notre plaisir car les Violons du Roy, sous la direction de Jean-François Rivest, nous proposent un Gala Mozart grandiose. Dans cet univers riche de plaisirs et de découvertes, Alain Lefèvre nous charmera avec l’extraordinaire Concerto pour piano no 23. La soirée sera complétée par La Symphonie Prague, des airs de concerts, des extraits d’opéra, l’adagio du Concerto pour clarinette et par le magnifique chant choral du Vancouver Chamber Choir. Le vendredi 14 juillet, dans un grand concert romantique où Chopin, Schumann et Mendelssohn seront à l’honneur, la pianiste Katherine Chi, accompagnée par l’Orchestre symphonique de Québec sous la direction de Yoav Talmi, nous offrira plusieurs joyaux musicaux à l’éclat saisissant.

Les rendez-vous d’art lyrique
Pour les amateurs d’art lyrique, le Festival reçoit le 28 juillet une étoile de la nouvelle génération scandinave, Randi Stene qui, avec l’Orchestre Métropolitain du Grand Montréal, dirigé par Yannick Nézet-Séguin, saura toucher les cœurs avec des mélodies tendres et mélancoliques des pays nordiques. De plus, l’Orchestre du Festival nous revient cette année, le vendredi 21 juillet, avec le célébrissime et très touchant Requiem de Fauré, sous la direction de Jean-Marie Zeitouni. Pour terminer, le ténor Frédéric Antoun a maintes fois révélé son immense talent à l’opéra. Voici enfin la chance d’entendre ce talent unique dans le cadre intime du récital.

De grands ensembles étrangers
Cette année, le Festival invite non seulement de grands artistes étrangers, mais également, événement rare au Québec mais tradition au Festival, des ensembles d’importance venus d’outre-mer. Trois ensembles étrangers se produiront au Festival en 2006. Le vendredi 4 août, la scène de l’Amphithéâtre accueillera le légendaire violoniste Gidon Kremer et son Kremerata Baltica dans un programme proposant trois concertos pour violon de Mozart. Par ailleurs, les 1er et 3 août, le Quatuor Zemlinsky de la République Tchèque nous convie à deux soirées mémorables en compagnie de Beethoven, Suk et Dvorák. Grâce à la participation du clarinettiste Martin Carpentier, le Zemlinsky se transformera en quintette pour nous offrir le divin Quintette pour clarinette de Mozart. Finalement, le 23 juillet, par un beau dimanche après-midi, le Festival recevra la titanesque Landwehr de Fribourg. Comptant parmi les plus prestigieuses harmonies d’Europe, cet ensemble suisse à la tradition déjà bicentenaire est composé de 100 musiciens, dont une formidable batterie de marche de 20 percussionnistes.

DANS LES ÉGLISES : RENCONTRES INTIMES ET DÉCOUVERTRES ASSURÉES
Les églises de Lanaudière, c’est bien connu, sont des lieux privilégiés où les artistes se révèlent dans leur plus grande intimité. Cette année ne fera pas exception à la règle. Plusieurs des artistes invités à l’Amphithéâtre — Nicholas Angelich, Gabriela Montero, Marc-André Hamelin et Jennifer Koh — se produiront également en récital, pour le plus grand plaisir des mélomanes. Une première au Festival, la venue du poète de la viole de gambe, Paolo Pandolfo, dans un récital regroupant des œuvres de Bach, Marais et Hume. Pour sa part, le Vancouver Chamber Choir convie les amateurs de chant choral a cappella à l’église de Lanoraie. Le Festival souligne également la présence du Quintette de Montréal, au sein duquel figure le violoniste Alexandre Da Costa. Les mimes du Théâtre Omnibus, accompagnés par l’Ensemble Pentaèdre, offriront leur interprétation de Cosi fan tutte de Mozart, assaisonné d’une touche théâtrale tout à fait surprenante. Pour terminer, un récital à inscrire à l’agenda, celui de la gagnante du Prix d’Europe 2004, Anne-Julie Caron, un véritable phénomène de la percussion et du marimba !

LES CONCERTS DU DIMANCHE : UNE MOSAÏQUE ÉCLECTIQUE
Les concerts Desjardins du dimanche après-midi représentent un moment idéal pour respirer l’air de fête qui règne sur le site du Festival au cœur de l’été. Le 9 juillet, Quartango, dans une nouvelle mouture de ses expérimentations avec la danse argentine, nous entraîne du baroque au tango alors que ses cinq instrumentistes et quatre chanteurs nous proposent Bach en tango. Pour se mettre au rythme du gospel, le Nathaniel Dett Choral dirigé par Brainerd Blyden-Taylor nous invite, l’après-midi du 16 juillet, à chanter notre joie de vivre dans un mélange de spirituals, de gospel et de folk. Le 30 juillet, Marc David, à la tête de l’Orchestre symphonique de Longueuil, nous convie à un après-midi de musiques de films. Et pour compléter cette 29e saison, quoi de mieux qu’un hommage à Ray Charles sous les auspices du Montréal Jazz Big Band. Philippe Hudondirige la bande et le chanteur Jeff Simons nous interprète les grands classiques du maître du soul, tels que Georgia on my mind et Let the Good Times Roll.

LES MERCREDIS DE CINÉMA EN PLEIN AIR
En collaboration avec la Place des Arts et les municipalités de Joliette, St-Charles-Borromée et de Notre-Dame-des-Prairies, le Festival a mis sur pied, tous les mercredis soirs de la saison du Festival, une série cinématographique gratuite, en plein air. Bien à l’abri, sous le toit de l’amphithéâtre, les cinéphiles seront conviés à visionner Les choristes, Amadeus, Le Violon rouge et L’opus de M. Holland.

LA TERRASSE SAQ VITA BELLA
La Société des alcools du Québec et le Conseil de développement bioalimentaire de Lanaudière s’associent au Festival pour offrir aux mélomanes, la nouvelle Terrasse Vita Bella, un lieu convivial où pourront être dégustés des repas légers aux saveurs du terroir.

Daniel Komarnicki, le chef « sceau rouge » du restaurant le Canard Noir à Joliette, a élaboré d’attrayantes assiettes aux accents régionaux, mettant notamment en vedette, la truite fumée de l’Artisan Fumeur de Mandeville, la salade mesclun biologique et le melon Cavaillon de la Ferme Bionicale, la bière de la Microbrasserie lanaudoise l’Alchimiste et bien sûr, quelques vins sélectionnés de la SAQ. La Vita sera décidément plus Bella après un détour par la Terrasse SAQ du Festival. Au plaisir de vous servir.

DÉTAILS SUR LA PROGRAMMATION

Le public est invité à se procurer la brochure de saison ou à consulter le site du Festival pour connaître le programme et les détails de chacun des concerts. À compter du 5 mai 2006, les billets peuvent être achetés à la billetterie de la Place des Arts au (514) 842-2112 ou 1 866 842-2112, à compter du 15 mai, en ligne, à l’adresse du Festival : www.lanaudiere.org, ou cliquez sur le site
ou en contactant la billetterie du Festival au 1 800 561-4343 ou au (450) 759-4343.

Les vendredis et samedis, le Festival Express fera la navette entre Montréal et l’Amphithéâtre.

Le Festival de Lanaudière est présenté par Hydro-Québec en collaboration avec La Presse.