Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Du 26 juin au 6 juillet 2014


Le Festival commence demain !
La 35e édition du Festival International de Jazz de Montréal, présenté par TD en collaboration avec Rio Tinto Alcan, donnera son coup d’envoi demain! Le Quartier des spectacles se prépare d’ores et déjà à accueillir le plus gros festival de jazz du monde, qui se tiendra du jeudi 26 juin au dimanche 6 juillet 2014.

Le Festival prend le virage mobile
Grande nouveauté pour cette 35e édition : la programmation complète est maintenant disponible avec le nouveau site mobile du Festival (mobile.montrealjazzfest.com). Les internautes y trouveront l’horaire détaillé, les spectacles par série ou par scène, un moteur de recherche, des photos, les descriptions des concerts et des extraits audio. Et pour mieux s’y retrouver, ils pourront créer leur horaire personnalisé et s’assurer ainsi de ne rien rater du Festival ! Le nouveau site mobile s’ajoute aux outils préexistants conçus pour vivre les festivités 24 heures sur 24 : le site web du Festival (montrealjazzfest.com),Facebook (facebook.com/montrealjazzfest), Twitter (@festivaljazzmtl), Instagram(@FestivalJazzMtl) et YouTube (youtube.com/user/montjazzfest) ainsi que par l’application mobile du Festival International de Jazz de Montréal, maintenant offerte en version IOS (iPhone et iPad) et Android (montrealjazzfest.com/mobile). Les festivaliers peuvent aussi consulter des centaines d’extraits audio et vidéo sur leMontrealJazzFest.TV.

3e édition du concours J’aime le Festival de Jazz :
des prix à faire saliver

En témoignant de leur affection pour le Festival — tout simplement en « aimant » la page Facebook officielle de l’événement (facebook.com/montrealjazzfest) —, les internautes pourront participer chaque jour au grand concours J’aime le Festival de Jazz. Au total, près de 30 000 $ en prix seront décernés. 1er prix : grand prix de10 000 $ en argent offert par TD ; 2e prix : un MacBook Pro 13 pouces en aluminium avec écran Retina, d’une valeur de 3160 $, offert par Rio Tinto Alcan ;3e prix : une machine à espresso automatique d’une valeur de 3100 $ offerte parJura ; 4e prix : une collection de 50 CD de blues d’une valeur de 1000 $ offerte parLoto-Québec ; 5e prix : une radio XM avec un abonnement d’un an d’une valeur maximale de 500 $ offerts par SiriusXM. Il suffit de cliquer sur l’onglet Concours, puis de remplir le formulaire en ligne avant le 6 juillet, minuit. Le tirage aura lieu le8 juillet 2014 à midi. Des dizaines de prix instantanés d’une valeur totalisant 10 000 $ seront aussi offerts par TD et La Presse+ sur le site extérieur du Festival.

Galerie Lounge TD : Jimi Hendrix à l’affiche !
La Galerie Lounge TD, située pendant le Festival à la salle d’exposition de l’Espace culturel Georges-Émile-Lapalme de la Place des Arts, nous réserve une mine d’œuvres d’art d’artistes qui ont le jazz comme passion commune. Pour marquer le 35e anniversaire du Festival, les organisateurs de l’événement et la Galerie Lounge TD sont fiers de présenter, pour toute la durée du Festival, Drifter’s Escape, une sérigraphie tirée d’une œuvre d’un des musiciens les plus marquants du 20e siècle, Jimi Hendrix, tirée à 125 exemplaires seulement. De plus, on pourra se procurer la sérigraphie en tirage limité de Saxophoenix, la plus récente création de notre artiste en résidence depuis plus de 25 ans, Yves Archambault.

Circulation sur le site
Dès vendredi 27 juin, le site du Festival sera fermé à la circulation automobile, chaque jour de 18 h à 3 h, jusqu’au matin du 7 juillet à 6 h. Il est délimité par la rue De Bleury à l’ouest, par le boulevard Saint-Laurent à l’est, par le boulevard De Maisonneuve au nord et par la rue Sainte-Catherine au sud. Une partie du Quartier des spectacles restera fermée à la circulation automobile 24 heures sur 24 jusqu’au 5 septembre : la rue Sainte-Catherine entre les rues De Bleury et Saint-Laurent, la rue Jeanne-Mance entre Sainte-Catherine et De Maisonneuve, de même que les rues Balmoral et Mayor. Le boulevard De Maisonneuve entre les rues Jeanne-Mance et De Bleury sera fermé 24 heures sur 24 jusqu’au 9 juillet.
Pour planifier sa venue aux Festival et tout connaître sur l’accès pour personnes à mobilité réduite ou l’accès au site en voiture, à vélo ou à pied : montrealjazzfest.com, onglet Accès au site.

Concert en préouverture
Beck
avec The Ghost of a Sabre Tooth Tiger
(Sean Lennon et Charlotte Kemp Muhl)
25 juin, 20 h, Salle Wilfrid-Pelletier, PdA

Que l’icône de la scène alternative s’amène avec un nouvel album — le très attendu Morning Phase, 6 ans après Modern Guilt —, il y a de quoi se réjouir. Qu’il le fasse en débarquant pour la toute première fois au Festival, c’est le bonheur à son comble ! Celui qui incarne l’âme d’une génération depuis le succès fracassant de Loser en 1994 nous y attend avec son univers folk-planant, son blues velouté et sa touche inimitable qui l’ont hissé au rang d’ovni génial.
L’Événement d’ouverture Bell
Woodkid
26 juin, 21 h 30, scène TD

À l’origine d’un buzz qui ne se dément pas depuis la parution, il y a trois ans, d’un clip superbe pour la pièce Iron (vu plus de 27 millions de fois sur YouTube !), ce polyvalent artiste français confectionne une pop cinématographique qui transporte et émeut. Après avoir livré des prestations phénoménales au Festival et à Jazz à l’année l’an dernier, il revient compléter son tour du chapeau avec rien de moins que le concert d’ouverture extérieur de la 35e édition ! Magnifique cadeau…

Concert d’ouverture en salle
Alain Lefèvre et l’OSM, L’héritage de Gershwin
26, 20 h, et 27 juin, 19 h
Maison symphonique de Montréal

Non seulement ces deux grandes soirées souligneront-t-elles les 35 ans du Festival, mais elles célèbreront aussi la 80e saison de l’OSM et les 90 ans de la création de Rhapsody in Blue de George Gershwin, première œuvre à faire entrer le jazz dans les salles de concert du monde entier. Un événement qui s’annonce aussi marquant pour l’histoire du Festival que pour la carrière du grand pianiste-compositeur québécois Alain Lefèvre, entouré pour l’occasion de vieux complices de toujours : le contrebassiste Michel Donato et le batteur Paul Brochu.

Concerts à guichets fermés
Les concerts suivants affichent déjà complet :
Alain Lefèvre (26 juin, 20 h, Maison symphonique de Montréal)
Cécile McLorin Salvant (26 et 27 juin, 21 h, L’Astral)
Jordan Officer (27, 28 et 29 juin, 19 h, Savoy)
Rufus Wainwright (27, 28 et 29 juin, 20 h, Théâtre du Nouveau Monde)
Beth Hart (28 juin, 19 h, Club Soda)
Keith Jarrett (28 juin, 20 h, Maison symphonique de Montréal)
Stacey Kent. Première partie : Emie R Roussel trio (28 juin, 20 h, Théâtre Maisonneuve de la PdA)
Earth, Wind & Fire (30 juin, 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier de la PdA)
Bobby McFerrin (30 juin, 20 h, Maison symphonique de Montréal)
Tigran et Brad Meldhau (2 juillet, 18 h, Gesù — Centre de créativité)
Aretha Franklin (2 juillet 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier de la PdA)
Diana Ross (3 juillet, 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier de la PdA)

Spectacles en salle :
encore d’excellentes places disponibles

Si plusieurs concerts affichent complet, des billets sont toujours en vente notamment pour les concerts suivants :
Daniel Lanois et invitées spéciales Emmylou Harris et Trixie Whitley — 26 juin, 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier
— Enfin de retour à Montréal, le musicien explorateur, artiste inspiré et réalisateur reconnu Daniel Lanois s’empare de la Salle Wilfrid-Pelletier en compagnie de son groupe composé, entre autres, de l’incroyable batteur Brian Blade et deux invitées de marque : la sublime Trixie Whitley, dont la voix étonnante nous laisse bouche bée à chacune de ses prestations, et la chanteuse et musicienne reconnue Emmylou Harris, dont le dernier passage à Montréal remonte à 2006, 12 fois gagnante d’un Grammy, dont celui du Meilleur album Folk contemporain en 1996 pour l’album Wrecking Ball, produit par nul autre que…Daniel Lanois.

Cassandra Wilson. Première partie : Andreas Varady — 26 juin, 20 h, Théâtre Maisonneuve, PdA — La chanteuse Cassandra Wilson nous revient 4 ans après avoir partagé l’affiche du concert d’ouverture du Festival avec Lionel Richie. Avec sa voix unique, sa sensibilité blues et son goût pour l’inédit, la lauréate du Prix Miles-Davis 1999 nous propose un grand rendez-vous marquant le 20e anniversaire de son célèbre album Blue Light ‘Til Dawn. On entendra d’abord le jeune prodige slovaque de 16 ans, Andreas Varady, nouvelle sensation de la guitare jazz et protégé de Quincy Jones.

Angélique Kidjo. Première partie : Karim Diouf— 26 juin, 20 h 30, Métropolis —C’est toujours avec un immense plaisir qu’on reçoit la plus funky des divas africaines, Angélique Kidjo, qui nous revient avec son 13e et dernier album Eve, composé en hommage aux femmes africaines. On y retrouve les compositions funk-soul gorgées de traditions africaines qui font sa renommée et la passion sincère et authentique de cette militante au grand cœur. En 1re partie, place à l’ex-Colocs Karim Diouf qui a lancé sa carrière solo l’an dernier avec son 1er album de pop universelle mâtinée de reggae et de rythmes africains, Adouna.

Gogh Van Go — 27 juin, 23 h, Club Soda — Pour célébrer le 20e anniversaire de la sortie de son 1er album, l’ex-duo alt-pop le plus cool de Montréal, composé de la chanteuse Sandra Luciantonio et du guitariste-chanteur Daniel Tierney, décide de nous faire revivre nos plus beaux moments des années 90. Après leurs retrouvailles émouvantes et très concluantes en décembre dernier au cabaret du Mile End, voilà qu’ils font durer le plaisir… En plus de leurs succès, des surprises sont prévues avec en prime quelques nouveaux morceaux.

Katie Melua, The Acoustic Tour — 27 juin, 19 h 30, Salle Wilfrid-Pelletier, PdA — À 19 ans, elle lançait un 1er album couronné d’un succès phénoménal au Royaume-Uni. Son 2e a fait d’elle une star internationale. La jeune et talentueuse Katie Melua séduit le public partout où elle passe avec sa simplicité élégante, sa voix remarquable, ses chansons jazz aux accents blues, sa présence intense et sobre à la fois, incarnant à la perfection fraîcheur et naturel. Celle qui a livré le concert d’ouverture du Festival en 2008 revient après 5 ans d’absence, pour nous offrir son dernier bestseller, Ketevan, en exclusivité pour le 35e anniversaire du Festival et pour son seul concert en Amérique. Absolument ir-ré-sis-ti-ble !

Dianne Reeves. Première partie : Nico Sarbanes — 27 juin, 20 h, Théâtre Maisonneuve, PdA — série Les Grands Concerts Rio Tinto Alcan — Récipiendaire du Prix Ella-Fitzgerald 2002 et de 4 Grammy, Dianne Reeves a conquis sa place au panthéon des chanteuses de jazz. Interprète flamboyante sur scène, appréciée des critiques comme du public, elle nous présente son nouvel album, Beautiful Life, qui marie joliment R&B, musique latine, pop et jazz dans des nouvelles compositions et des relectures des Bob Marley, Fleetwood Mac ou Marvin Gaye. Un opus produit par Terri Lyne Carrington où se croisent les talents d’Esperanza Spalding, de Gregory Porter et du regretté George Duke. En première partie, on accueillera le jeune trompettiste et chanteur montréalais Nico Sarbanes.

Nikki Yanofsky. Première partie : Jon Batiste and Stay Human — 27 juin, 20 h 30, Métropolis — Découverte au Festival en 2006 alors qu’elle avait seulement 12 ans, la fille chérie du jazz montréalais est devenue une chanteuse de calibre international. Applaudie à l’Olympia de Paris, au Blue Note Jazz Club de New York, et, au dernier Festival, trois soirs au TNM, la jeune artiste parrainée par le grand producteur Quincy Jones vient présenter un nouvel album, Little Secret, à la hauteur des attentes suscitées ! En 1re partie, le sensationnel jeune jazzman néo-orléanais Jon Batiste et son groupe Stay Human.

Rudresh Mahanthappa’s Gamak — 27 juin, 22 h 30, Gesù — Centre de Créativité — Celui que l’International Critics Poll 2010 de Downbeat avait fait sa Rising Star évolue aujourd’hui avec l’assurance d’un vieux pro. Compositeur inspiré et instrumentiste doué, Rudresh Mahanthappa multiplie les projets fusionnels impliquant musique indienne, classique, avant-jazz, etc. Le saxo alto aux vues artistiques révolutionnaires vient partager son plus récent projet, Gamak, entouré des musiciens Rez Abbasi (guitare), François Moutin (basse) et Dan Weiss (batterie). Grand.

Hercules & Love Affair + Andy Butler (dj set) — 27 juin, 23 h, Club Soda — Piloté par le DJ new-yorkais Andy Butler, le projet Hercules & Love Affair est une odyssée en territoire disco-house des origines. Avec John Grant, Rouge Mary, Krystle Warren et Gustaph pour compléter la distribution, le groupe a récemment fait paraître l’album The Feast of the Broken Heart, conçu dans le meilleur intérêt des oiseaux de nuit. Avec un peu de techno et de pop pour rendre le tout hyperaccessible et dansant à souhait, le résultat est à la fois rétro et futuriste, mélodique et pulsé.

Changements à la programmation
Psychology assurera la 1re partie de Snoop Dogg au Métropolis le 4 juillet à 23 h(série les Rythmes).
Gypsy Kumbia Orchestra a annulé sa représentation du 4 juillet dans les cadre des Rencontres festives. Roma Carnivale les remplacera.

Le spectacle de Farruquito prévu le mercredi 2 juillet à 18 h au Théâtre Maisonneuve est annulé.

Des réponses à toutes vos questions : Info-Jazz La Presse+
514 871-1881
Ou sans frais : 1 85JAZZFEST

www.montrealjazzfest.com/