Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Du 19 juin au 5 septembre 2010

LE FESTIVAL INTERNATIONAL
DU DOMAINE FORGET
DEVOILE SA SAISON 2010

67 événements présentés du 19 juin au 5 septembre
Guy Carmichael, directeur artistique du Festival International et de l’Académie de musique et de danse du Domaine Forget, dévoilait aujourd’hui la saison 2010, qui se déroulera du 19 juin au 5 septembre. Le Festival s’est à nouveau donné comme mission de faire revivre de grands compositeurs en faisant résonner leurs oeuvres dans la salle Françoys-Bernier, lieu toujours aussi exceptionnel qui ravit tant le public que les artistes qui s’y produisent. Cette année, d’incontournables anniversaires seront célébrés, notamment le 200e anniversaire de la naissance de Chopin et de Schumann. Ainsi, les mélomanes pourront faire une incursion dans l’univers de ces deux compositeurs romantiques avec des invités prestigieux, notamment les pianistes Éric Le Sage, Edna Stern, Alexandre Tharaud, Menahem Pressler et Andreas Haefliger, l’exceptionnel baryton Matthias Goerne, la mezzo-soprano Susan Platts et le Quatuor Pacifica.

Au total, 67 événements composent la saison 2010, soit 23 concerts classiques, 2 soirées de danse et 5 de jazz, 1 concert gratuit pour la famille, 13 brunches-musique, auxquels s’ajoutent de nombreuses activités gratuites tels 12 cours de maître et 11 concerts des stagiaires de l’Académie Internationale de musique et de danse. Le chef d’orchestre Jean-Philippe Tremblay, considéré comme l’un des
jeunes chefs canadiens les plus prometteurs, et ancien stagiaire de l’Académie de musique et de danse, est le nouveau porte-parole de l’événement.

LES GRANDS CONCERTS
Emmanuel Pahud : un artiste au sommet de son art

La saison 2010 sera marquée par le retour attendu, après quatre ans d’absence, de l’extraordinaire flûtiste Emmanuel Pahud. Les mélomanes le retrouveront au concert d’ouverture (19 juin) alors qu’il se joindra à l’Orchestre symphonique de Québec, sous la direction d’Emmanuel Villaume, pour interpréter le Concerto pour violon de Khatchaturian, dans un arrangement pour flûte de Jean-Pierre Rampal, soulignant ainsi le 10e anniversaire de la mort du légendaire flûtiste. La partie orchestrale sera très relevée avec des oeuvres phares du répertoire russe: l’Ouverture-Fantaisie Roméo et Juliette de Tchaïkovski et la suite tirée du ballet L’Oiseau de feu (version de 1919) de Stravinski.

La semaine suivante (26 juin), en compagnie de Bernard Labadie et des Violons du Roy, Emmanuel Pahud révélera une autre facette de sa personnalité musicale et de son instrument dans un concert consacré au répertoire baroque. Le programme réunit le célèbre Concerto pour flûte en sol mineur, RV 439, « La notte » de Vivaldi, deux concertos de Telemann, le Concerto pour flûte en sol majeur TWV 51 : G2 et le Concerto pour flûte, violon et violoncelle en la majeur, TWV 53 : A2 le quatrième et
dixième concerto grosso de l’opus 6 de Handel et le Concerto pour 2 violoncelles en sol mineur RV 531 de
Vivaldi, qui mettra en vedette Benoît Loiselle et Raphaël Dubé.

À l’occasion du deuxième concert de l’Orchestre symphonique de Québec (23 juillet), le jeune chef Airat Ichmouratov insufflera sa passion et sa fougue aux musiciens pour interpréter une sélection de danses symphoniques. Après un début remarqué au Festival en 2009, le Quatuor Pacifica sera de retour à la salle Françoys-Bernier (30 juillet) en compagnie d’un prestigieux
partenaire, le pianiste Menahem Pressler, pour offrir un chef-d’oeuvre de Schumann, le Quintette avec piano en mi bémol majeur. Pour clore la série, Les Violons du Roy, sous la direction de Jean-Marie Zeitouni, proposeront une soirée Mozart (21 août). Placé sous le signe du divertissement et de la galanterie, le programme réunit la Sérénade nocturne, K. 239, la Plaisanterie musicale, K. 522 et le Divertimento no17 en ré majeur, K. 334.

200E ANNIVERSAIRE DE NAISSANCE
DE SCHUMANN ET DE CHOPIN
Éric Le Sage célèbre Robert Schumann

Le pianiste Éric Le Sage, qui vient tout juste de terminer son intégrale des oeuvres pour piano et de
musique de chambre de Schumann, sera le maître d’oeuvre d’une journée (17 juillet) en l’honneur du compositeur, véritable poète musicien à l’imaginaire foisonnant. Toute la famille est conviée au premier concert (14 h 30) au cours duquel pièces musicales alterneront avec des lectures de contes.
Par la suite se succéderont un entretien avec Éric Le Sage (16 h) et deux concerts (17 h et 20 h 30), qui rassembleront de nombreux musiciens : le pianiste Éric Le Sage, le Quatuor Arthur-LeBlanc, le clarinettiste Jean-François Normand, le violoniste Mark Fewer, l’altiste Paul Silverthorne et le violoncelliste Philippe Muller.

Le chef Jean-Philippe Tremblay et l’Orchestre de la Francophonie (7 août) proposeront une incursion dans l’oeuvre symphonique du compositeur avec la Symphonie no4 en ré mineur et le Concerto pour piano en la mineur. Le soliste invité pour l’occasion sera l‘ukrainien Serhiy Salov, gagnant du Concours Musical International de Montréal (2004), un pianiste doté d’une technique pratiquement
infaillible et de remarquables qualités d’interprète.

Le lied schumannien
selon Matthias Goerne et Susan Platts

Le Festival est fier et honoré d’accueillir le baryton allemand Matthias Goerne (24 juillet), reconnu
dans le monde entier pour sa voix chaude et souple et sa remarquable présence en scène. En compagnie du pianiste Andreas Haefliger, il offrira un programme consacré à Schumann et à Brahms, qui comprend le recueil Liederkreis, opus 24, composé en 1840, alors que Schumann vit des
moments d’immense bonheur à l’approche de son mariage tant attendu avec sa muse et bien-aimée Clara Wieck. Les Trois Intermezzi pour piano, opus 117 et les Lieder und Gesang, opus 32 de Brahms complètent le programme.

L’hommage à Robert Schumann prendra fin avec le récital de la mezzosoprano Susan Platts et de la pianiste Esther Gonthier (14 août). Pour l’occasion, les artistes
livreront leur interprétation d’un sommet de l’oeuvre de Schumann, le cycle Frauenliebe und Leben, opus
42 (L’amour et la vie d’une femme), basé sur des poèmes d’Adelbert Von Chiamisso dans lesquels sont relatées les principales étapes de la vie d’une femme.

Ballade romantique
avec Chopin et Edna Stern

Les célébrations du 200e anniversaire de Chopin au Domaine Forget permettront au public de découvrir la pianiste israélienne d’origine belge Edna Stern (10 juillet). Le public se laissera assurément envoûter par cette étoile montante de la scène internationale, une artiste d’une rare
curiosité musicale et intellectuelle, dont le jeu, empreint d’une réelle sensibilité, est doté d’une stupéfiante palette de couleurs. Pour ses débuts au Festival, la pianiste interprétera notamment les Études posthumes no 1 et 2, les Deuxième et Troisième Ballades, la « Grande Valse » en la bémol majeur, opus 42 et la Deuxième sonate en si bémol mineur, opus 35, qui renferme la célèbre Marche funèbre.


LES SOLISTES
Carte blanche à Alexandre Tharaud

Cette saison, le Festival a donné carte blanche au pianiste Alexandre Tharaud pour trois concerts.

La première soirée (21 juillet), toute française, sera placée sous le signe de la complicité alors qu’Éric Le Sage se joindra à Alexandre Tharaud pour interpréter la Sonate pour deux pianos de Poulenc, la Suite Dolly et Masques et Bergamasques de Fauré et un arrangement pour deux pianos d’André Caplet de La Mer de Debussy. Lors du second rendez-vous (29 juillet), le public pourra assister à un duel sympathique entre deux cousins : le piano et le clavecin. Pour l’occasion, Alexandre Tharaud et
son invité, le jeune et brillant claveciniste Benjamin Alard, donneront vie à des oeuvres de Bach, Rameau et Couperin.

Chopin et Tharaud :
une soirée sur le ton de la confidence

Pour conclure (31 juillet), Alexandre Tharaud dévoilera quelques pages de son « journal intime » en interprétant des oeuvres parmi les plus populaires de Chopin, qui ravivent des moments importants de son parcours, des souvenirs ou des êtres qui lui sont chers. Parmi les titres choisis, mentionnons le Nocturne, opus 9 no2 en mi bémol majeur, la Fantaisie-Impromptu en ut dièse mineur, opus 66 et la Première Ballade en sol mineur, opus 23. Pour débuter cette soirée intime, il offrira son arrangement de Rosamunde opus 26 D.797 de Schubert.

Pepe Romero et Aniello Desiderio :
maîtres de la guitare

Les amoureux de la guitare sont conviés au récital de Pepe Romero (3 juillet), membre de l’illustre famille de guitaristes et grand ambassadeur de la guitare classique dans le monde entier. À l’occasion de son retour au Domaine Forget, il interprétera des oeuvres d’Albeniz et Tárrega. Les amateurs seront nombreux à prendre place dans la salle Françoys-Bernier pour entendre le guitariste virtuose et pédagogue accompli Aniello Desiderio (9 juillet), qui, la saison dernière, a offert une prestation
exceptionnelle. Le programme réunit des oeuvres de Rodrigo, Albeniz, Torroba, Turina et Giuliani.

Les fugues du Domaine de François Rabbath

Pour donner le coup d’envoi à la série, le contrebassiste et compositeur François Rabbath (16 juillet) dévoilera Les fugues du Domaine, une récente création composée au Domaine Forget dans laquelle la contrebasse dialogue tour à tour avec le violon, l’alto et le violoncelle. Des oeuvres de Vivaldi, Ravel et Lafrance figurent également au programme de ce concert qui rassemblera plus de 25 contrebassistes, notamment Ali Yazdanfar et Étienne Lafrance, auxquels se joindront le violoniste Mark Fewer et les pianistes Élise Desjardins et Sylvain Rabbath.
Onze musiciens et pédagogues – les violonistes Yehonatan Berick, Mark Fewer, Helmut Lipsky et Jonathan Swartz, les altistes Misha Amory, François Paradis et Frank Perron, les violoncellistes Matt Haimovitz, Paul Marleyn, Johanne Perron et Thomas Wiebe– seront réunis (22 juillet) pour faire découvrir le chef-d’oeuvre de musique de chambre de Dohnanyi, la
Sérénade pour trio à cordes opus 10, le Quatuor no2 pour violon, alto et deux violoncelles d’Arensky, une oeuvre
écrite en mémoire de Tchaïkovski, et le Sextuor à cordes en mi bémol majeur, opus 41 d’Eduard Franck, un
compositeur méconnu de l’époque romantique.

Autour de la violoncelliste Emmanuelle Bertrand

Pour conclure la série, le Festival accueille Emmanuelle Bertrand, l’une des figures incontournables du violoncelle français. Pour ses débuts au Domaine Forget (6 août), elle jouera, en création canadienne, une oeuvre écrite pour elle par la pianiste et compositeur Pascal Amoyel,
intitulée « Itinérance ». Elle partagera la scène avec les violonistes Marie Bérard et Jonathan Swartz, les altistes James Dunham et Jocelyne Bastien et les violoncellistes Benoît Loiselle et Blair Lofgren. Parmi les oeuvres au programme, mentionnons le Sextuor à cordes no2, opus 36 de Brahms.

LA MUSIQUE ANCIENNE
Salsa Baroque

Après avoir remporté un prix Opus dans la catégorie « Meilleur concert de l’année – Musiques médiévale, de la Renaissance et baroque », en février dernier, et le Prix du public du Conseil des arts de Montréal, l’Ensemble Caprice sera de retour au Domaine Forget (23 juin) pour présenter Salsa Baroque, un concert qui permettra la découverte d’un nouveau continent musical. Sous la direction du Flûtiste Matthias Maute, les musiciens de l’ensemble transporteront le public en Amérique du Sud,
au 17e siècle, et dévoileront un métissage de la polyphonie européenne et de la musique traditionnelle latine.

Une rencontre entre chants et culture corses, musique persane et musique ancienne

Constantinople et l’ensemble vocal corse Barbara Furtuna seront réunis pour présenter Canti di a
Terra
(4 août), un voyage envoûtant au coeur de la Méditerranée, une rencontre inédite et audacieuse entre chants et culture corses, musique persane et musique ancienne. S’y entremêleront certains des plus beaux chants sacrés et profanes corses, lamentes, folias et de nouvelles créations communes aux deux ensembles.

CONCERT FAMILIAL GRATUIT

Le Festival réserve aux jeunes un joyeux après-midi avec Pierre et le pou (11 juillet), de la compagnie Sacré Tympan. Présenté gratuitement, ce spectacle créé par Pierre Labbé, qui réunit trois musiciens conteurs, est inspiré de trois contes traditionnels. Un rendez-vous à la fois fou, ludique et empreint d’une belle sensibilité.

MUSIQUE NOUVELLE EN CHARLEVOIX
Hommage à Gilles Tremblay

Cette année, le milieu musical québécois rend hommage à Gilles Tremblay, compositeur renommé et l’une des figures marquantes de la scène québécoise depuis près de 50 ans. Le Festival tenait aussi à lui dédier une soirée (11 août), le compositeur étant un estivant de Charlevoix et ami de longue date du Domaine Forget. La nature et les oiseaux seront au coeur du concert qui rassemblera plusieurs musiciens : la percussionniste Marie-Josée Simard, la flûtiste Marie-Hélène Breault, la harpiste Valérie Milot, et la pianiste Louise Bessette. L’auteur Pierre Morency, ami de longue date de Gilles Tremblay, ponctuera la soirée de lectures. Le programme comprend notamment le Triojubilus (1985) pour flûte, harpe et percussions, Envol, (1986) pour flûte seule, extrait des Vêpres de la Vierge de Gilles Tremblay, et des oeuvres de Gonneville, Messiaen et Gougeon.

La musique d’aujourd’hui dans tous ses éclats

Le Nouvel Ensemble Moderne et sa directrice artistique, Lorraine Vaillancourt sont de retour
pour présenter l’événement annuel Musique nouvelle en Charlevoix. Fidèle à la tradition, le premier concert (19 août) permettra au public d‘entendre des créations de jeunes compositeurs et stagiaires de l’Académie. Le lendemain (20 août), la violoniste Mira Benjamin, stagiaire et interprète invitée, lauréate du stage 2009, sera la soliste dans la pièce (d’)Aller (1996) pour violon soliste et 16 instruments du compositeur français Philippe Leroux. Thalleïn (1984) pour 14 instrumentistes de Iannis Xenakis et une création de Christopher Mayo, un jeune compositeur canadien parmi les plus prometteurs de sa
génération, complètent le programme.

LE DOMAINE DANSE ET LES SOIREES JAZZ
Deux soirées de danse sont au programme cette saison.

D’abord, la chorégraphe Karine Ledoyen et sa compagnie, Danse K par K (2 juillet) proposent Cibler, une réflexion sur l’isolement et sur la
façon dont les êtres s’unissent et se séparent, parfois ludique, parfois noire, à mi-chemin entre le théâtre et la danse. Ensuite, le Domaine Forget accueille la compagnie ezdanza (8 juillet), dirigée par le danseur et chorégraphe mexicain Edgar Zendejas qui, dans chacune de ses pièces, traite des concepts de beauté, de mystère et de cruauté avec une force poétique inouïe. Intitulé « De là-haut », le spectacle présenté réunira une création et des pièces tirées du répertoire de la compagnie.

Cinq soirées jazz

Pour débuter la série jazz, le Festival accueille une jeune sensation, la chanteuse coréenne Youn Sun Nah (25 juin), dont la carrière est en plein essor. Les festivaliers auront le plaisir de la découvrir en primeur, puisque c’est au Domaine Forget qu’elle amorcera sa tournée des festivals de jazz canadiens en compagnie du guitariste Ulf Wakenius, partenaire d’Oscar Peterson pendant plusieurs années.

Le trompettiste Tiger Okoshi et la pianiste Lorraine Desmarais seront de retour (18 août) en
compagnie du guitariste Sylvain Provost, du contrebassiste Frédéric Alarie et du batteur Yves
Boisvert
, à l’occasion du stage de jazz de l’Académie de musique et de danse.

Hommage à Django Reinhardt, Oscar Peterson et Peggy Lee
L’ensemble Gypsie Planet (1er juillet) rendra hommage à Django Reinhardt, dont on célèbre cette année le 100e anniversaire de naissance. Dédiée aux musiques tziganes et swing musette, la formation rassemble de brillants musiciens, notamment les guitaristes Christian Ecoudé, Jean-Baptiste Laya et David Reinhardt, petit-fils de Django. La série se poursuivra avec un hommage à Oscar Peterson
(12 août) offert par nul autre que le pianiste Oliver Jones, auquel se joindront le contrebassiste Éric
Lagacé
et le batteur Jim Doxas. Enfin, la chanteuse Carol Welsman(4 septembre) transportera le
public dans l’univers de Peggy Lee, chanteuse jazz et populaire, actrice et compositrice, qui a brillé sur la scène artistique américaine pendant plus de sept décennies.

LES BRUNCHES-MUSIQUE
Des plaisirs pour tous les sens !

Tous les dimanches de l’été, du 13 juin au 5 septembre , le public pourra profiter des brunchesmusique
présentés sur la magnifique terrasse du pavillon Joseph-Rouleau, qui offre une vue imprenable sur le fleuve Saint-Laurent. Chaque brunch-musique est divisé en deux services,
permettant ainsi à un plus grand nombre de personnes de savourer un excellent repas et de se détendre en famille ou entre amis. Des musiciens et ensembles invités ajoutent à l’atmosphère conviviale en proposant divers styles de musique, du jazz à la chanson française en passant par des
airs celtiques et des rythmes sud-américains.

LES CONCERTS ET COURS DE MAITRE
DE L’ACADEMIE INTERNATIONALE DE MUSIQUE ET DE DANSE

23 événements gratuits

Fidèle à sa mission, l’Académie Internationale de musique et de danse du Domaine Forget ouvre ses portes aux mélomanes. En effet, tous pourront assister gratuitement à l’un ou l’autre des 12 cours de maître publics donnés par des musiciens et pédagogues chevronnés. Le tromboniste Joe Alessi
donnera le coup d’envoi (1er juin) et lui succéderont le corniste Radovan Vlatkovic (8 juin), le bassoniste Gustavo Nuñez (15 juin), le flûtiste Emmanuel Pahud (22 juin), le guitariste Pepe Romero (29 juin), l’altiste Paul Silverthorne (13 juillet), le contrebassiste François Rabbath (20 juillet), la violoniste Mimi Zweig (27 juillet), le Quatuor Pacifica (29 juillet), le pianiste Menahem Pressler (30 juillet), le contrebassiste Paul Ellison (3 août) et la chanteuse jazz Carol Welsman (5
septembre).

À ces cours de maître s’ajoutent 11 concerts des étudiants ayant participé au stage de chant (9
juin), de cuivres (11 juin), de bois (24 juin), de guitare (9 juillet), de danse (10 juillet), de cordes (24 juillet, 5 et 6 août), de jazz (21 août), de jazz vocal (6 septembre) et le concert du Choeur du Domaine Forget (14 août).

ABONNEMENT

Cette année, le livret d’abonnement passera de 10 à 12 entrées aux concerts de la programmation régulière du Festival International du Domaine Forget. Les deux billets ajoutés devront être utilisés par des personnes âgées de 30 ans et moins. Offert au montant de 285 $ (taxes incluses), l’abonnement permettra à nouveau aux festivaliers d’économiser et de profiter de nombreux avantages. Pour de plus amples renseignements, consultez le site Internet au

www.domaineforget.com

INFORMATION ET RESERVATIONS

Téléphone : 418 452-3535 ou 1 888-DFORGET (336-7438)
Télécopieur : 418 452-3503
www.domaineforget.com

REMERCIEMENTS

Le Domaine Forget tient à remercier chaleureusement les commanditaires majeurs et les partenaires
privilégiés qui rendent possible la saison 2010.

Il tient à remercier M. Michel Guimond, député de
Montmorency – Charlevoix – Haute-Côte-Nord, Mme Pauline Marois, députée de Charlevoix à l’Assemblée nationale, Hydro-Québec, Power Corporation du Canada, Fondation J. A. de Sève,
Loto-Québec, Casino de Charlevoix, Bell, BPR, Desjardins, Financière Sun Life, Stein Monast, BMR Henri Jean & Fils de La Malbaie, Consulat général de France à Québec, Palais Montcalm, Alcoa, Fondation Sybilla Hesse, Groupe Soucy, Industrielle Alliance, Assurance et services financiers,
Provigo, Restaurants Mikes, Bilodeau Immobilier, BMO Banque de Montréal, CAA-Québec, Caisse d’économie solidaire Desjardins, Cascades inc., Financière Sun Life et Dufour Services Financiers inc., Joseph Ribkoff, Restaurant Le Traditionnel Bagel Maguire, Samson Bélair Deloitte & Touche,
Forum culturel/Ambassade d’Autriche, Radio-Canada Télévision, RDI, Tourisme Charlevoix, Baie St-Paul Chrysler inc., Conservatoire de musique de Québec, Grand Théâtre de Québec, Municipalité de Saint-Irénée, Groupe Archambault, Hebdo Charlevoisien, TVC-VM, Radio Classique ainsi que
PianoPlus Michel Pedneau, Réseau Billetech et Admission, Zoom Média et D’Addario Music Foundation.

Le Domaine Forget tient aussi à souligner l’apport essentiel du Patrimoine canadien, du Conseil des arts et des lettres du Québec, du ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec, de Tourisme Québec, du ministère des Relations internationales du Québec, de la Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale, du Centre local de développement de la MRC de Charlevoix-Est, du ministère des Ressources naturelles et Faune du Québec ainsi que d’Espace musique, la radio musicale de Radio-Canada et diffuseur officiel du Festival International du Domaine Forget, qui contribue au rayonnement par l’enregistrement et la diffusion de concerts.