Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Jusq’au 15 août 2010

Tradition et nouveauté
au Festival Orford 2010 : une renaissance!

C’est au Centre d’arts Orford que Jean-François Rivest, directeur artistique, a dévoilé aujourd’hui sa première programmation pour le Festival Orford 2010, qui a lieu du 18 juin au 15 août. Après l’annonce de la Semaine Kent Nagano et l’OSM, M. Rivest présente maintenant une programmation étoffée. De nombreuses activités complémentaires, alliant les différentes formes d’art, s’ajouteront aux concerts présentés dans le cadre du Festival. Cette démarche s’appuie sur la tradition d’excellence qu’offre le Centre d’arts Orford depuis maintenant 59 ans.

L’éloge du piano

Plus de 150 artistes et deux orchestres symphoniques fouleront les planches du Festival. La tradition pianistique d’Orford se poursuivra avec de grands noms dont, entre autres Till Fellner, Mari Kodama, Anton Kuerti, Jean Saulnier, Wonny Song et l’ensemble Orford Six Pianos. Deux pianistes représentant des générations éloignées feront chacun un récital Chopin, duquel on célèbre le bicentenaire de naissance cette année : le jeune prodige Jan Lisiecki, et le grand Aldo Ciccolini.

L’âge d’or du romantisme

De nombreux artistes participeront également à la célébration de Frédéric Chopin, Robert Schumann et des compositeurs de la même époque : les violonistes Christian Tetzlaff, Alexandre Da Costa, Jonathan Crow, Angela et Jennifer Chun, le Nouveau Quatuor à cordes Orford et le Quatuor Pacifica, le violoncelliste Yegor Dyachkov, le bassoniste Stéphane Lévesque ainsi que de nombreux solistes de l’Orchestre symphonique de Montréal et professeurs de l’Académie Orford.

Musique sacrée et chant

Une place de choix sera faite à la musique sacrée et au chant. Il y aura d’abord deux prestations à l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac : un récital de la hautboïsteLouise Pellerin et de l’organiste Luc Beauséjour, ainsi qu’un concert de motets baroques de l’époque du roi Louis XIV, donné par la soprano Shannon Mercer et un ensemble vocal et instrumental, sous la direction de l’organiste Martin Robidoux. Monteverdi sera à l’honneur dans deux autres concerts. D’abord, la soprano Suzie LeBlanc et ses complices du Nouvel Opéra nous proposent des extraits des derniers motets du maître de San Marco de Venise. Le Studio de musique ancienne de Montréal présentera, à la Cathédrale de Sherbrooke, Les Vêpres de Monteverdi pour voix solistes, double-chœur et orchestre. Des chanteuses extraordinaires se feront aussi entendre, avec notamment la soprano canadienne la plus connue dans le monde, Adrianne Pieczonka, et la plus célèbre Reine de la nuit au pays, Aline Kutan.

Orchestre symphonique de Montréal
et le nouvel Orchestre de l’Académie Orford

La création d’un nouveau stage d’orchestre de haut niveau à l’Académie du Centre d’arts Orford permettra aux festivaliers d’apprécier l’énergie des jeunes musiciens d’orchestre : l’Orchestre de l’Académie Orford ~ OAO!. Maestro Kent Nagano dirigera la Troisième de Schumann avec l’OAO!. Jean-François Rivest, lors du tout premier concert de cet orchestre, dirigera les Tableaux d’une Exposition de Moussorgski. Puis, à la fin de l’été, les jeunes musiciens interpréteront la Cinquième Symphonie de Chostakovitch. Le Festival aura le plaisir de présenter deux concerts de l’OSM. Maestro Kent Nagano dirigera Haydn, Schubert, Mendelssohn et Brahms. L’ensemble baroque Tafelmusikprésentera également une variété de pièces pour ensemble à cordes sur instruments d’époque.

Nouvel ensemble Camerata Orford

Un nouvel ensemble résident voit également le jour : Camerata Orford, composé de jeunes dans la vingtaine parmi les plus prometteurs au Québec et dont le violon solo est nul autre qu’Alexandre Da Costa. Comme premier concert, le nouveau directeur artistique a choisi un programme varié dont l’élément central est sa propre transcription du célèbre Quatuor à cordes no 3 de Chostakovitch.

Musique de notre temps

Le Festival Orford 2010 proposera quelques concerts de musique du monde et de jazz : la splendeur des voix corses avec le quatuor vocal Barbara Furtuna et l’Ensemble Constantinople, le trio du pianiste Oliver Jones et enfin la recréation de l’album de jazz le plus célèbre de tous les temps : Kind of Blue de Miles Davis, avec le trompettiste Ron Di Lauro. L’altiste Kim Kashkashian, artiste réputée partout dans le monde, donnera, avec sa complice percussionniste, un concert de musique nouvelle particulièrement dynamique et fascinant sur le thème des mains. Un événement à ne pas manquer sera le concert de l’ensemble de percussions Sixtrum, animé et commenté par l’irremplaçable Catherine Perrin. Le public sera invité à prendre la parole, à poser des questions au compositeur Denis Gougeon et à discuter avec les musiciens.

Compositeurs à l’honneur

Denis Gougeon sera à l’avant-plan comme premier compositeur en résidence pour la saison estivale à Orford. Ses œuvres seront interprétées par plusieurs artistes tout au long du Festival et il donnera une conférence dans la série Les Humanités. Grâce à l’ensemble de sa contribution, à sa stature internationale, à la qualité de sa production, à l’accessibilité de son style et au fait qu’il est originaire de la région de l’Estrie, il a été nommé compositeur de l’été 2010. Par ailleurs, au cours de la Semaine Kent Nagano et l’OSM, Jörg Widmann sera l’artiste à l’honneur. Dans la nouvelle génération, il est un des créateurs le plus en vue et sa musique est jouée par les plus grands orchestres du monde.

Les Humanités

Une autre nouveauté, cette année : la présentation d’une grande série de conférences intitulée Les Humanités, qui permettra aux stagiaires de l’Académie et au grand public de diversifier leurs points de vue sur l’art, l’histoire et l’être humain. Des conférenciers de renoms participeront à cette série : l’historien Jacques Lacoursière, la directrice du Musée des beaux-arts de Montréal Nathalie Bondil, le pianiste David Breitman, le conservateur en chef adjoint du Musée des beaux-arts de Montréal Hilliard Goldfarb, l’anthropologue Serge Bouchard, le psychiatre Marc Laporta, les musicologues Dujka Smoje et Jean-Jacques Nattiez, le kinésiologue François Prince, le percussionniste Robert Leroux et le clarinettiste André Moisan. Le réalisateur Charles Binamé donnera une conférence sur le rôle de la musique dans son film Eldorado, présenté la veille à notre tout nouveau Ciné-club Orford, offert gratuitement tous les lundis soirs et animé par Jean-François Rivest. Ces soirées se veulent accessibles à tous les amateurs des grands chefs-d’œuvre du septième art. Finalement, deux expositions d’œuvres de la collection de l’Université de Sherbrooke et du Musée des beaux-arts de Sherbrooke seront présentées tout au long de l’été dans la Galerie Essilor de la salle Gilles-Lefebvre.

Activités publiques de l’Académie

Puisque le pendant naturel du Festival est, bien sûr, l’Académie internationale, il est intéressant pour le public d’avoir la possibilité d’assister au processus de la pédagogie musicale. Certains des professeurs les plus renommés offriront des classes de maître publiques chaque semaine. Les Beaux concerts de la relève TD se poursuivent cette année, et proposent une quinzaine de récitals d’étudiants de l’Académie du Centre d’arts.

Rayonnement

Parmi la trentaine de concerts professionnels, deux se donneront à l’abbaye de Saint-Benoît-du-Lac, un à la Cathédrale de Sherbrooke et cinq à l’église Saint-Patrice à Magog. De plus, une dizaine de concerts de la série Orford sur la route sont prévus dans diverses municipalités de la région ainsi qu’une dizaine de concerts de la série Mardis Bleu Classique.

Tous les détails de la programmation sont disponibles au www.arts-orford.org

Billets, forfaits repas concerts et abonnements en vente à la billetterie du Centre d’arts Orford au 819 843-3981, 1 800 567-6155.

Municipalités de la série Orford sur la route

Deauville – Mercredi 7 juillet à 20 h

Cookshire – Mercredi 14 juillet à 20 h

Sherbrooke – Lundi 19 juillet à 19 h

Lac-Brome- Mercredi 21 juillet à 20 h

Eastman – Mercredi 28 juillet à 20 h

Lac-Brome – Lundi 9 août à 20 h

Sainte-Catherine-de-Hatley – Mercredi 11 août à 20 h