Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Si vous n’avez pas encore entendu votre concert de Noël, il est encore temps. L’Orchestre symphonique de Montréal présente Le Messie de Handel à la Basilique Notre-Dame, mercredi le 15 et jeudi le 16 décembre à 19 h 30.

Une tradition à redécouvrir

L’immense popularité du Messie, qui remonte au temps de Handel, aurait sans doute surpris son auteur qui se considérait d’abord et avant tout comme un compositeur d’opéra. Le Messie constitue encore aujourd’hui l’une des plus grandes merveilles du répertoire que l’OSM se plaît à présenter de façon annuelle aux mélomanes.

Si, pour emprunter au critique Lawrence Gilman, » la caractéristique principale de tout chef-d’œuvre réside dans son pouvoir infini de renouvellement « , le Messie constitue encore aujourd’hui, plus de 250 ans après sa création, l’une des rares œuvres qui ait pu séduire un si grand nombre d’auditeurs.

Iwan Edwards, chef des chœurs de l’OSM depuis 19 ans, dirige le plus célèbre de tous les oratorios jamais écrits. Des chanteurs de renom seront les solistes de cette production. La soprano Isabel Bayrakdarian, gagnante du premier prix en 2000 du Concours Operalia (mis sur pied par Placido Domingo), a eu une saison 2003/2004 des plus chargées qui lui a permis notamment de tenir les rôles de Teresa dans Benvenuto Cellini au Metropolitan de New York, de Susanna des Nozze di Figaro au Chicago Lyric Opera et au Los Angeles Opera. Son troisième CD, Cleopatra, a récemment été lancé sous étiquette CBC Records. La mezzo-soprano Norine Burgess, qui a complété ses études à Calgary et à Toronto avant de se joindre au Canadian Opera Company a pu être entendue au Vancouver Opera, au Manitoba Opera et à l’Edmonton Opera. Elle a interprété également le rôle de Miss Mary Lloyd dans l’opérette Die Herzogin von Chicago de Emmerich Kálmán au Volksoper de Vienne. Le ténor Martyn Hill a eu l’occasion de chanter aussi bien le Messie que le rôle de l’Évangéliste dans les Passions de Bach, l’Elijah de Mendelssohn, The Dream of Gerontius d’Elgar et La Damnation de Faust de Berlioz. En 1998, il créait le rôle titre de l’opéra Ramanujan de Sandeep Bhagwati à la Biennale de Munich. La basse Clayton Brainerd a notamment chanté au Edinburgh Festival, au Carnegie Hall, au Astoria Music Festival et avec le San Francisco Symphony. Il a chanté Der Fliegende Höllander de Wagner sous la direction de Michael Tilson Thomas et La Damnation de Faust de Berlioz sous celle de Seiji Ozawa, à l’Opéra de Paris mais aussi lors d’une tournée au Japon.

Iwan Edwards, chef d’orchestre
Isabel Bayrakdarian, soprano
Norine Burgess, mezzo-soprano
Martyn Hill, ténor
Clayton Brainerd, basse
Choeur de l’OSM

George Friedrich Handel, Le Messie

Billets en vente sur le site

au (514) 842-9951(billetterie OSM) et au (514) 842-2212 (billetterie Place des Arts) et sur le réseau Admission.