Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

Du 6 février au 2 septembre 2007

Le Petit Chaperon rouge à pas de loup : une exposition ludique et colorée pour toute la famille

Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) annonce la tenue de l’exposition Le Petit Chaperon rouge à pas de loup à l’Espace Jeunes de la Grande Bibliothèque.

Conte privilégié quand vient le moment de raconter une histoire aux enfants, Le Petit Chaperon rouge est devenu un classique de la littérature grâce aux versions de Charles Perrault et des frères Grimm. Tous connaissent par cœur les formules « Tire la chevillette, la bobinette cherra » et « Mère-grand, que vous avez de grandes dents! ». L’Espace Jeunes de la Grande Bibliothèque propose une version ludique et colorée de ce conte mille fois réinventé dans une exposition interactive pour toute la famille, particulièrement, pour les jeunes de 13 ans et moins.

Mettant en valeur plus de 120 illustrations et artefacts, des documents anciens et des ouvrages plus contemporains, l’exposition entraîne les visiteurs dans l’univers « grandeur nature » du Petit Chaperon rouge tel qu’imaginé par l’illustrateur québécois Pierre Pratt. Les jeunes prendront grand plaisir à découvrir différentes versions du conte en choisissant le trajet du loup ou celui de la fillette à travers une forêt mystérieuse pour se rendre à la maison de la mère-grand y « tirer la chevillette ». Les adultes, quant à eux, pourront découvrir la face cachée de ce conte issu de la tradition orale qui fait partie de l’imaginaire collectif.

Plusieurs activités sont aussi proposées en marge de l’exposition, dont des visites interactives pour les familles (dès le 25 février 2007), des visites de groupes (écoles primaires, centres de la petite enfance et camps de jour), des activités d’animation (spectacles, rencontres avec des illustrateurs et des auteurs, Heure du conte, films) et un dossier sur le portail Jeunes di sote www.banq.qc.ca

Annie Langlois, auteure de cinq livres destinés aux jeunes lecteurs et d’une thèse de doctorat sur Le Petit Chaperon rouge, et Pascale Grenier, bibliothécaire à l’Espace Jeunes de la Grande Bibliothèque et responsable du Centre québécois de ressources en littérature pour la jeunesse, sont les commissaires de l’exposition.

BAnQ invite le public à visiter l’exposition Le Petit Chaperon rouge à pas de loup du 6 février au 2 septembre 2007

À l’Espace Jeunes
Grande Bibliothèque
475, boul. De Maisonneuve Est

Entrée libre

Renseignements : 514 873-1100 et sur le site http://www.banq.qc.ca
www.banq.qc.ca.

Au sujet des différentes versions du Petit Chaperon rouge

Aujourd’hui, à travers le monde, il existe des milliers d’œuvres — livres, films, llustrations, etc. — qui relatent le conte du Petit Chaperon rouge ou qui s’en inspirent. Personne ne sait exactement où et quand est née cette histoire, mais on sait qu’elle était largement diffusée dans la tradition orale en France à l’époque où Charles Perrault l’a transcrite pour la première fois. En effet, plusieurs dizaines de versions orales du conte, destiné principalement aux adultes, existaient alors. On y retrouvait des scènes ou des détails qui ont été retirés par Perrault lorsqu’il a choisi d’adresser ce conte aux jeunes. Le conte que nous connaissons aujourd’hui est donc bien différent de sa version d’origine.

Charles Perrault (1628-1703) a transcrit et publié l’histoire du Petit Chaperon rouge en 1697 dans les Histoires du temps passé, aussi appelées Contes de ma mère l’Oye. Sans doute son conte le plus célèbre, il présente un dénouement rare pour le genre : la mort de l’héroïne, mettant les enfants en garde contre « les méchants loups ». Cet aspect moralisateur du conte s’est perpétué jusqu’à nos jours. Quant aux frères Grimm, Jacob (1785-1863) et Wilhelm (1786-1859), ils ont opté dans leur version de 1812 pour une fin heureuse : un chasseur intervient et ouvre le ventre du loup endormi pour en extraire la petite fille et sa grand-mère, bien vivantes.

Le Petit Chaperon rouge à pas de loup :
Au sujet de l’Espace Jeunes de la Grande Bibliothèque et de BAnQ

Lieu accueillant où les jeunes de 13 ans et moins peuvent choisir parmi plus de 80 000 documents à emprunter — livres, disques, films —, l’Espace Jeunes de la Grande Bibliothèque offre aussi de nombreuses activités culturelles conçues à l’intention de la famille. Il loge le Centre québécois de ressources en littérature pour la jeunesse, qui est le seul en Amérique du Nord à se consacrer exclusivement à la conservation et à la diffusion de collections en littérature jeunesse de langue française.

La Grande Bibliothèque est un important centre de rayonnement de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), une institution qui a pour mission d’acquérir, de conserver et de diffuser le patrimoine documentaire publié, archivistique et filmique du Québec ou relatif au Québec. BAnQ offre aussi à tous les Québécois — sur place, par Internet ou par prêt entre bibliothèques — un accès gratuit à de vastes collections universelles et aux services d’une bibliothèque publique d’envergure.

BAnQ regroupe la Grande Bibliothèque et le Centre de conservation à Montréal ainsi que des centres d’archives à Gatineau, Montréal, Québec, Rimouski, Rouyn-Noranda, Saguenay, Sept-Îles, Sherbrooke et Trois-Rivières.