Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Le lundi 27 février 2012 à 20 h


LE QUATUOR HAGEN
Lukas Hagen, violon
Rainer Schmidt, violon
Veronika Hagen, alto
Clemens Hagen, violoncelle
de la Série Émeraude de Pro Musica

à la Maison symphonique de Montréal où la musique de chambre se joue dans des conditions optimales
Un fini instrumental à peu près sans concurrence, une assurance collective et un format sonore parfois incroyable, une virtuosité individuelle souvent stupéfiante… voilà les caractéristiques du Quatuor Hagen !

Le Quatuor Hagen en est à sa cinquième apparition à Montréal, sous les auspices de la Société Pro Musica. Cet ensemble, fondé à Salzbourg, exerce toujours dans cette ville d’Autriche une présence active et féconde : ses membres enseignent la musique de chambre au Conservatoire local et ils participent régulièrement au célèbre Festival de cette ville, à des Mozartwoche ainsi qu’à diverses séries de concerts.
Le Quatuor Hagen était à l’origine formé de membres d’une même famille qui avaient grandi dans une ambiance musicale peu commune. Sa réputation commença à s’établir dès sa première apparition à Lockenhaus en 1981, où la formation remporta plusieurs prix – bientôt suivis d’autres récompenses lors des concours de Portsmouth, d’Évian, de Bordeaux et de Banff. L’une des membres quitta le groupe en 1987 et fut remplacée par le violoniste Rainer Schmidt.
Ce changement d’effectif ne modifia en rien les traits qui avaient jusque-là caractérisé l’ensemble : rigoureuse cohésion dans le jeu, profonde compréhension des oeuvres, raffinement des interprétations. Depuis lors, de nombreuses tournées européennes et américaines ont consacré la renommée du groupe.

Après des études au Mozarteum de Salzbourg, aux Muiskhochschulen de Bâle et de Hanovre ainsi qu’à l’Université de Cincinnati, les membres du Quatuor ont eu comme professeurs ou comme collègues des musiciens de grande réputation, tels Hatto Beyerle, Heinrich Schiff et Walter Levin. À ces influences, il convient d’ajouter celles de Nicolas Harnoncourt et de Gidon Kremer – ce dernier invitant régulièrement le Hagen au Festival de musique de chambre de Lockenhaus.

Les musiciens du Hagen cultivent un répertoire vaste et éclectique, qu’ils enrichissent sans cesse et qui va du classique au contemporain. Sous étiquette Deutsche Grammophon, ils ont enregistré de nombreux disques, où figurent Mozart, Haydn, Beethoven, Schubert, Schumann, Verdi, Wolf, Dvoràk, Janáček, Kodàly, Debussy, Ravel, Webern, Ligeti, Lutoslowski et bien d’autres compositeurs. Parmi les artistes qui se joignent épisodiquement au Quatuor Hagen, on peut également citer l’altiste Gérard Caussé, le violoncelliste Heinrich Schiff ainsi que les pianistes Paul Gulda et Oleg Maisenberg. Leur dernier enregistrement des quatuors n°3, 7 et 8 de Chostakovitch est sorti en mai 2006.

La force individuelle de la fratrie et de Rainer Schmidt s’exprime plutôt dans la façon que peuvent avoir chacun d’eux d’emmener d’autorité à un instant donné les trois autres dans une direction dont aucun ne doutera. Lukas Hagen joue sur un Stradivarius (Crémone, 1724) et Veronika sur un alto de Giovanni Paolo Maggini (Brescia, 1610), deux instruments prêtés par la Banque nationale d’Autriche.

Les qualités acoustiques de la Maison symphonique vont ajouter un nouvel éclat au professionnalisme incomparable de cette formation. Également, nous aurons le bonheur de la retrouver après treize ans absence des salles américaines, pour une cinquième participation aux séries Pro Musica. Ce sera un des événements majeurs de cette saison.

PROGRAMME

Beethoven, Quatuor en fa mineur, op. 95
Haydn, Quatuor, op. 33, no 2
Mozart, Quatuor en majeur, K. 575

Ce concert est présenté par Pro Musica et Hydro-Québec.

À la Maison symphonique de Montréal

Remarque : les concerts de la série Émeraude débutent dorénavant à 20 h.

Billets: 56 $, 28 $ pour les étudiants (taxes et redevances en sus),

Billetterie de la Place des Arts 514-842-2112 ou 1-866-842-2112 ou
www.laplacedesarts.com