Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->


Le Requiem de Mozart
par I Musici de Montréal et
le Studio de musique ancienne de Montréal
dirigé par Jean-Marie Zeitouni

À l’occasion des commémorations entourant le Jour du Souvenir, Jean-Marie Zeitouni dirigeait la nouvelle version du Requiem de Mozart, telle que complétée par Robert Levin. L’événement réunissait sur la scène de la Maison symphonique deux institutions culturelles de marques : l’Orchestre de chambre I Musici de Montréal et le Studio de musique ancienne de Montréal qui célèbrent respectivement leur 30 et 40 ans d’existence cette année. Les solistes Charlotte Corwin (soprano), Emma Char, (alto), Yann Beuron (ténor, Aleksey Bodganov (baryton) les accompagneront pour la réalisation de cette œuvre majeure, la dernière qu’écrivit Mozart avant de mourir. Deux œuvres de Beethoven complétaient le programme.

Depuis quelque temps déjà, les musicologues sont parvenus à lever le voile sur plusieurs aspects de la mystérieuse histoire entourant le Requiem de Mozart. Plus récemment, quelques musiciens insatisfaits du travail de Süssmayer, l’élève de Mozart qui compléta les partitions après la mort du maître, ont proposé d’autres possibilités parmi lesquelles celle de Robert Levin, qui trouve de plus en plus d’adeptes parmi les chefs affectionnant ce chef-d’œuvre universel. En quoi ce choix est-il plus satisfaisant ? C’est ce qu’I Musici nous invitait à découvrir.

Jean-Marie Zeitouni, chef
Charlotte Corwin, soprano
Emma Char, alto
Yann Beuron, ténor
Aleksey Bodganov, baryton
L’Orchestre de chambre I Musici de Montréal
Le Studio de musique ancienne de Montréal

• Ludwig van Beethoven : Elegischer gesang
• Ludwig van Beethoven : Quatuor à cordes no 11 en fa mineur, opus 95 (orch. Gustav Mahler)
• Wolfgang Amadeus Mozart : Requiem en ré mineur K. 626 (orch. Robert Levin)

CRITIQUE

Novembre, le mois des morts. C’est sur ce thème que Jean-Marie Zeitouni a élaboré le programme de la soirée musicale du 14 novembre. Pour la circonstance, tous les interprètes portaient le noir intégral.

La première partie du programme était consacrée à deux oeuvres de Beethoven. Le Elegischer gesang, un chant choral mélancolique, composé pour commémorer le décès de la femme de son ami Pasqualati. Tristesse et souvenir tendre nous viennent à l’esprit en l’écoutant. On nous propose ensuite un Quatuor à cordes dont les arrangements ont été faits par Gustav Mahler. On en donne la description comme étant une oeuvre pleine de surprises, d’irrégularités et de caractéristiques uniques Elle est certainement dramatique et sombre.

C’est en deuxième partie qu’on entend le Requiem de Mozart. La performance des choristes du Studio de musique ancienne de Montréal était toute en nuance. Les voix se faisaient, tour à tour, légères et sombres et nous faisaient vibrer au moment voulu. Quatre solistes participaient aussi au rendu de l’oeuvre. L’interprétation de la soprano, Charlotte Corwin, à la voix d’une superbe texture et d’une très belle ampleur, m’a particulièrement touchée. La voix du baryton Aleksey Bogdanov était agréablement très présente dans des tons très graves.

Bien que justes, on n’entendait malheureusement pas toujours les voix d’Emma Char, alto, et d’Yann Beuron, ténor. Et pourtant à la Maison symphonique, il ne devrait pas être difficile de faire porter les voix autant que les instruments. Un malheureux repetatur d’une situation similaire alors que Jean-Marie Zeitouni dirigeait le Messie de Handel.

0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément

L’Orchestre de chambre I Musici de Montréal

Fondé en 1983 par le regretté Yuli Turovsky, l’Orchestre de chambre I Musici de Montréal est composé de 15 musiciens, dont le répertoire varié s’étend de la musique baroque à la musique contemporaine. Jean-Marie Zeitouni, reconnu pour son style expressif et convaincant, en est le directeur artistique. La particularité d’I Musici est avant tout la grande passion qui anime le cœur de ses musiciens au talent exceptionnel. L’ensemble accorde une place toute particulière aux artistes canadiens émergents et s’associe à des artistes de renom, du Canada et de l’étranger, en plus de créer des partenariats et des synergies avec d’autres ensembles musicaux.

Pour en savoir plus sur I Musici de Montréal