Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

LE TEMPS DES FÊTES À L’OSM

KENT NAGANO ET FRED PELLERIN CÉLÈBRENT NOËL

RÉCITAL DE LA PIANISTE HÉLÈNE GRIMAUD

LE MESSIE DE HANDEL : UNE TRADITION ESSENTIELLE

LES PLANÈTES DE HOLST DIRIGÉES PAR ARILD REMMEREIT ET CONCERT DU LAURÉAT DU CONCOURS OSM STANDARD LIFE

SIMONE DINNERSTEIN JOUE RHAPSODY IN BLUE

Le mois de décembre se déclinera sur tous les modes, de l’intimité du récital de la pianiste Hélène Grimaud au foisonnement orchestral des Planètes de Holst, alors que l’OSM sera placé sous la direction d’Arild Remmereit. Deux pianistes comptent parmi les solistes invités : Leif Ove Andsnes dans le Premier Concerto de Beethoven et Simone Dinnerstein dans Rhapsody in Blue de Gershwin, lors de sa première présence avec l’Orchestre symphonique de Montréal. Le lauréat de la 72e édition du Concours OSM Standard Life aura également le privilège de jouer avec l’Orchestre le 6 décembre.

Décembre est également synonyme de traditions du temps des Fêtes. L’OSM et son chœur, ainsi que des solistes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal, sous la direction de John Oliver, offriront donc deux représentations du Messie, célèbre oratorio de Handel. Kent Nagano dirigera quant à lui l’Orchestre lors de trois représentations du Noël conté par Fred Pellerin, production originale alliant musique symphonique et le bagout d’un de nos plus grands conteurs. Autre tradition du temps des fêtes, l’OSM participera à la guignolée des médias le 1er décembre.

LEIF OVE ANDSNES & LE PREMIER CONCERTO DE BEETHOVEN
Les Grands Concerts du Jeudi 1 Air Canada
1er décembre 20 h – La Maison symphonique de Montréal

Sir Roger Norrington, chef d’orchestre
Leif Ove Andsnes, piano
VAUGHAN WILLIAMS, The Wasps (Les Guêpes), ouverture
BEETHOVEN, Concerto pour piano no 1
VAUGHAN WILLIAMS, A London Symphony

Invité des grands orchestres, également excellent récitaliste, Leif Ove Andsnes est l’un des pianistes les plus salués sur la scène internationale actuellement. Il retrouve l’OSM, pour la première fois depuis 1998, dans le Premier Concerto pour piano de Beethoven, tributaire des styles de Mozart et Haydn, mais qui contient déjà le germe de ce qui allait caractériser symphonies et concertos du maître de Bonn.

En s’illustrant aussi bien dans le domaine symphonique que dans celui de la musique de chambre, de l’opéra, des pages chorales et de la musique de film, Ralph Vaughan Williams occupe une place unique au panthéon de la musique britannique. Sir Roger Norrington, premier chef du Radio Sinfonie Orchester de Stuttgart, reconnu particulièrement pour son travail sur le répertoire du 19e siècle, dirigera les œuvres de son compatriote. Il s’entretiendra avec l’animateur Kelly Rice dans la salle, dès 19 h, lors de la causerie pré-concert.

HÉLÈNE GRIMAUD EN RÉCITAL
Les Récitals, 3 décembre à 20 h – La Maison symphonique de Montréal

Hélène Grimaud, piano

MOZART, Sonate no 8, K. 310
BERG, Sonate, opus 1
LISZT, Sonate en si mineur
BARTOK, Six danses populaires roumaines

Née à Aix-en-Provence en 1969, Hélène Grimaud enregistre en 1985, encore aux études, la sonate no 2 de Rachmaninov, ce qui lui vaudra le Grand Prix du disque. Dès 1987, elle devient une véritable vedette du piano, multipliant récitals et concerts en tant qu’invité des orchestres les plus prestigieux. En 2002, elle signe un contrat d’exclusivité avec Deutsche Gramophone, qui a gravé l’année dernière le programme du récital présenté ici.

En se servant de la Sonate d’Alban Berg (peut-être l’opus 1 le plus parfait du répertoire) comme de l’axe principal de ce récital, Hélène Grimaud propose un parcours le long du Danube, de l’intensité dramatique de la Sonate en la mineur de Mozart à l’effervescence des Six danses populaires roumaines de Bartók, avec détour obligé par la monumentale Sonate de Liszt en si mineur.

LES PLANÈTES DE HOLST ET CONCERT DU LAURÉAT
Les Grands Concerts du mardi Homeocan
6 décembre 20 h – La Maison symphonique de Montréal

Arild Remmereit, chef d’orchestre
Lauréat du premier grand prix du 72e Concours OSM Standard Life (bois, cuivres et chant)
Chœur de femmes de l’OSM
MOREL
, Il faut inventer la terre
Œuvre concertante interprétée par le lauréat du Concours OSM Standard Life
HOLST
, Les Planètes
MATTHEWS, Pluto – The Renewer

Les Planètes restent l’œuvre-phare de Gustav Holst. Le premier mouvement, « Mars », fut composé tout juste avant le début de la Première Guerre mondiale, en 1914. Il s’agit donc plus d’une prophétie que d’une réaction à la tragédie. Le compositeur devait ranger les partitions après les avoir terminées puisqu’il croyait que personne ne pourrait monter une œuvre demandant un aussi grand orchestre en temps de guerre. En septembre 1918, Balfour Gardiner loua le Queen’s Hall pour une représentation semi-privée. Imogen, la fille du compositeur, déclara plus tard : « Ils [les deux ou trois cents amis ou musiciens qui étaient venus écouter] trouvèrent les clameurs de Mars presque insupportables après quatre années d’une guerre qui se poursuivait. […] Mais c’est la fin de Neptune qui fut inoubliable, avec son chœur de voix féminines s’évanouissant au loin, jusqu’à ce que l’imagination ne pût faire la différence entre le son et le silence. »

Écrit à la demande de Kent Nagano, Pluto – The Renewer se veut un prolongement aux Planètes de Holst. Particulièrement évocatrice et écrite dans un style plus moderne qu’atonal, la pièce aurait fait dire au compositeur Colin Matthews : « Je me suis peut-être approché de Holst plus que je ne l’aurais pensé. »

Le programme sera complété par Il faut inventer la terre du compositeur canadien François Morel et une œuvre concertante interprétée par le lauréat du Concours OSM Standard Life, dédié cette année aux bois, cuivres et chant. Il est placé sous la direction du chef norvégien Arild Remmereit, qui a accepté de remplacer Ludovic Morlot, précédemment annoncé. Directeur musical du Rochester Philharmonic Orchestra, il a d’abord renversé la critique en 2005 alors qu’il faisait ses débuts avec le Pittsburgh Symphony Orchestra, le Baltimore Symphony, le Philharmonique de la Scala, le Philharmonique de Munich et l’orchestre symphonique de Vienne. De 1987 à 1990 il a étudié avec Leonard Bernstein à l’Orchestra dell’Academia nazionale di Santa Cecilia à Rome et a assisté son mentor dans nombre d’enregistrements à Vienne.

Ce concert sera diffusé en direct dans le cadre des Soirées Classiques sur les ondes d’Espace musique.

Concert présenté par La Compagnie d’assurance Standard Life du Canada.

LES PLANÈTES DE HOLST
Les Matins symphoniques Fondation J.A. De Sève
9 décembre 10 h 30 – La Maison symphonique de Montréal

Arild Remmereit, chef d’orchestre
Simone Dinnerstein, piano
Chœur de femmes de l’OSM
GERSHWIN
, Rhapsody in Blue
HOLST, Les Planètes

Arild Remmereit dirige de nouveau l’OSM dans Les Planètes de Holst. Le programme est cette fois complété par la populaire Rhapsody in Blue de George Gershwin. « J’entends souvent de la musique au cœur même du bruit, expliqua le compositeur quelques années plus tard. Et, tout à coup, j’ai entendu – et l’ai même vu sur le papier – la structure entière de Rhapsody, du début à la fin. Aucun nouveau thème n’est venu à moi, mais j’ai travaillé sur du matériau thématique déjà dans mon esprit et tenté de concevoir l’œuvre comme un tout. Je l’entendais comme une espèce de kaléidoscope musical de l’Amérique – de notre vaste pot-pourri (melting pot), de notre inégalable énergie, de notre blues, de notre folie des métropoles. »

Elle sera interprétée par Simone Dinnerstein, pianiste américaine qui devait prendre public et critique par surprise en 2005 grâce à son interprétation des Variations Goldberg de Bach. L’album tiré du concert, paru en 2007, grimpera non seulement au sommet des ventes classiques de l’US Billboard, mais aussi du palmarès Amazon, tous genres musicaux confondus, devant les rois de la musique populaire. Dinnerstein renouvelle la prouesse avec son disque suivant, The Berlin Concert et mène depuis une carrière iconoclaste.

Série présentée avec la collaboration de Nespresso et du Hyatt Regency de Montréal.

MUSIQUE DE CHAMBRE AU MBAM: MOZART & BRAHMS
Musique de chambre au MBAM, 9 décembre 18 h 30
Salle Bourgie du MBAM

Ann Chow, violon
Alison Mah-Poy, violon
Nathalie Racine, alto
Sylvain Murray, violoncelle
Alain Desgagné, clarinette

WEBER, Quintette pour clarinette et cordes en si bémol majeur
BRAHMS, Quintette pour clarinette et cordes en si mineur

Présenté en complément d’une visite commentée dont le thème est « L’art européen et le romantisme », ce concert propose de découvrir deux quintettes avec clarinette de l’époque romantique. Écrit en partie pour Frederick Baermann, un des virtuoses de la clarinette de l’époque, ami de Carl Maria von Weber, le Quintette en si bémol majeur, très exigeant techniquement, demeure l’une des œuvres les plus intéressantes pour ce type de formation. Quand Clara Schumann entendit le Quintette pour clarinette et cordes en si mineur de Brahms, elle devait écrire : « C’est une œuvre réellement merveilleuse, les gémissements de la clarinette envoûtent, touchent profondément. Quelle musique intéressante, profonde et pleine de sens! » Profondément automnale, elle comprend notamment un Adagio particulièrement lyrique et une série de variations enlevées.

NOËL CONTÉ PAR FRED PELLERIN – COMPLET
Concerts spéciaux, 16 décembre 19 h 30, 17 décembre 14 h (supplémentaire) et 19 h 30
La Maison symphonique de Montréal

Kent Nagano, chef d’orchestre
Fred Pellerin, conteur

Œuvres de Humperdinck (ouverture de Hansel et Gretel), Schubert (Entracte no 3 de Rosamunde), Adams (extrait de Shaker Loops), Tchaïkovsk (deux extrait de Casse-noisette), Ravel (Ma Mère l’Oye, « Jardin fééerique ») et Julien Bilodeau.

Fred Pellerin et l’OSM sous son directeur musical Kent Nagano redéfinissent les traditions du temps des fêtes en proposant un concert au concept unique, d’une durée de 90 minutes sans entracte, rencontre exceptionnelle entre deux univers. Entre les œuvres symphoniques, le populaire conteur, lauréat de trois Félix aux derniers galas de l’ADISQ dont « spectacle de l’année – interprète » grâce à Saint-Élie-de-Chanson, narrera une histoire de Noël de son crû, conçue tout spécialement pour le public de l’OSM.

Radio-Canada offrira au public le spectacle le jeudi 22 décembre dès 21 h à la Télévision, sur Espace musique et sur Radio-Canada.ca.

Concerts présentés par la Financière Sun Life.

LE MESSIE DE HANDEL
Concerts spéciaux
21 et 22 décembre 19 h 30 – La Maison symphonique de Montréal

John Oliver, chef d’orchestre
Solistes de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal :
Lucia Cesaroni
, soprano
Emma Parkinson, mezzo-soprano
Isaiah Bell, ténor
Stephen Hegedus, baryton-basse
Chœur de l’OSM

HANDEL, Le Messie (orchestration de Mozart)

Les célébrations entourant la fête de la Nativité ne seraient être complètes sans une interprétation du Messie de Handel. Conçu sur un livret de Charles Jennens, basé sur une traduction de la Bible du roi James, Le Messie cible quelques événements de la vie de Jésus : sa naissance, sa mort et sa résurrection. Avec tout son talent de compositeur d’opéra, Handel a su mettre en valeur le côté dramatique de chaque texte. Il aurait dit, en composant le célèbre « Hallelujah », que c’était « comme s’il voyait Dieu sur son trône, avec les anges qui l’entourent ». L’œuvre connaîtra rapidement un succès qui ne s’est jamais démenti.

Elle est présentée dans l’orchestration qu’en a tiré Mozart et sera dirigée par John Oliver, fondateur du Tanglewood Festival Chorus en 1970, qui a dirigé depuis l’ensemble dans plus de 900 représentations, tant à Boston, à Tanglewood, au Carnegie Hall de New York que lors de tournées en Europe et en Extrême-Orient. Les solistes sont tous membres de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal.

L’occasion est belle ici également de retrouver l’OSM sur DVD, sous la direction de Kent Nagano, dans cette œuvre essentielle. Une magnifique interprétation captée par Radio-Canada, dans le décor enchanteur de la basilique Notre-Dame, les 12 et 13 décembre 2010. La réalisation en a été confié au réputé Jocelyn Barnabé. Produit par la Société Radio-Canada et distribué par Universal, le DVD du Messie de Handel est disponible en magasin.

Renseignements: (514) 842-9951 ou www.osm.ca

L’Orchestre symphonique de Montréal est présenté par Hydro-Québec

La saison 2011-2012 est présentée en collaboration avec Banque Nationale