Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Sons ->

Les lundi 12 et mardi 13 octobre 2009, 20 h

Trio Fibonacci « EXOTISME »
Rentrée montréalaise
Conservatoire de musique de Montréal
Incluant 1 création et 3 premières canadiennes
Julie-Anne Derome , violon – Gabriel Prynn, violoncelle – Anna D’Errico, piano

Après une saison 10e anniversaire fort bien relevée et une feuille de route truffée de tournées en Italie, Allemagne, Afrique du sud, en plus d’une série de 12 concerts présentés à Montréal, le Trio Fibonacci, qui termine tout juste une tournée de huit concerts en Inde, s’apprête à marquer le début de sa 11e saison artistique avant de
s’envoler à nouveau pour San Francisco, la Belgique, l’Allemagne, l’Italie, l’Angleterre et l’Afrique du sud !

Place à la musique les 12 et 13 octobre !

En 2001, le Trio Fibonacci et son invité, le clarinettiste François Houle, ont été acclamés par le public en Colombie-Britannique avec leur interprétation du Quatuor pour la fin du temps de Messiaen. Le Trio est ravi de réinviter ce musicien canadien d’exception dans un concert, le lundi 12 octobre, en proposant un programme aussi universel que leur feuille de route : le Trio Con leggerozza pensosa pour violon, clarinette et violoncelle (1990) d’Elliott Carter (É-U) et Court Studies pour quatre musiciens (2005) de Thomas Adès (R-U), deux pères spirituels de la musique contemporaine nord-américaine. La soirée se continue avec Largo pour violon, clarinette et piano (1901) du génie britannique Charles Ives (R-U), Les voitures d’eau pour clarinette, violoncelle et piano (1998) de Yannick Plamondon (Canada), un des compositeurs québécois les plus frappants de sa génération, Le Corps Abstrait s’abandonne à la lumière pour violon et violoncelle (2007) de François Houle (Canada) ainsi que le Trio Rombach pour clarinette, violoncelle et piano (1997) de Pascal Dusapin (France), compositeur fétiche du trio Fibonacci.

Depuis la découverte par Debussy des gamelans indonésiens à l’exposition universelle de 1889 à Paris, les compositeurs français ont montré un penchant immodéré pour l’exotisme : 1922, la création de Boléro de Ravel dont le thème emprunte plusieurs formes du mode andalou; 1934, la création d’Ecuatorial de Varèse, oeuvre vocale s’inspirant des Quichés mayas guatémaltèques; 1946, Messiaen commence Turangalîla symphonie, qui emprunte des modes et rythmes indiens. De fait, dans le concert du 13 octobre, le Trio Fibonacci interprétera des oeuvres françaises issues de ces univers, avec la Sonate pour violon et violoncelle (1920) de Maurice Ravel, l’Île de feu pour piano (1949-1959) d’Olivier Messiaen et Treis pour trio (2000) de Christophe Bertrand (première canadienne). Également au programme, iv2 pour violoncelle seul de Mark André (première canadienne), oeuvre dont les effets instrumentaux témoignent d’un exotisme sonore au territoire inconnu, Oracle pour violon et
violoncelle
(2009) de Paul Frehner (création), et le Trio n°1 avec piano (1999, 17′) de Marc Monnet (première canadienne). En septembre 2009, Julie-Anne Derome et Gabriel Prynn créent la nouvelle version de l’oeuvre de Paul Frehner s’inspirant de la musique indienne, Oracle, lors de leur tournée en Inde. Le public aura l’occasion de l’entendre en première canadienne.

Le Trio Fibonacci

Formé en 1998, Le Trio Fibonacci est né d’un désir de faire revivre la formation de trio avec piano. Quoique remarqué pour ses interprétations virtuoses et inspirées de la musique d’aujourd’hui, le trio défend avec passion les répertoires des différentes époques. La pianiste italienne Anna D’Errico s’est récemment jointe au Trio qui mène une carrière internationale éloquente, participant à de nombreux festivals et créant depuis ses débuts de nombreuses oeuvres de compositeurs canadiens et internationaux. Le Trio remportait d’ailleurs en 2002 le Prix Opus pour son rayonnement à l’étranger. La liste de leurs enregistrements, acclamés par la critique, sera bonifiée d’une nouvelle parution au cours
de la prochaine saison, faisant paraître un nouveau disque de trios canadiens sous étiquette Centrediscs de Toronto. Le Trio Fibonacci a été ensemble-résident à la Chapelle Historique du Bon-Pasteur de 2004 à 2007; il est maintenant en résidence au Conservatoire de Québec.

www.triofibonacci.com

Conservatoire de Musique de Montréal
4750, avenue Henri Julien (Métro Mont-Royal)

Renseignements : 514 270-7382

Billets : 18 $ et 10 $

Le Trio Fibonacci tient à remercier de leur soutien financier le Conseil des arts et des lettres du Québec, le Conseil des Arts du Canada ainsi que le Conseil des Arts de Montréal.