Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

Du 31 octobre au 8 décembre 2007

Le vrai monde?
de Michel Tremblay

Un grand classique du théâtre québécois

Incontournable! Troublant!

Une illusion de moins, c’est une vérité de plus. – Alexandre Dumas Fils

Claude a 23 ans.

Son rêve? Écrire.

Son inspiration? Sa propre famille.

Il vient de terminer l’écriture de sa première pièce de théâtre dans laquelle il met en scène trois personnages qu’il côtoie depuis toujours: son père, sa mère et sa sœur.

Le scandale éclate immédiatement. Le moment de la confrontation est venu. Et elle sera violente!

La question se pose dans toute sa brutalité: où se trouve le vrai monde? Dans ce qu’on appelle « la vraie vie »? Ou dans la perception qu’en a l’écrivain?

Qu’est-ce que le vrai? Qu’est-ce que le faux? Qui sommes-nous dans le regard des autres?
Comment accepter le monde de Claude sans crier de toutes ses forces à l’outrage, au mensonge et à la trahison?
Claude a-t-il commis un crime impardonnable en dévoilant ce qu’on appelle « des secrets de famille »?

Le vrai monde?, une œuvre fascinante dans laquelle Michel Tremblay explore avec courage et lucidité les chemins mystérieux de la création littéraire.

Pièce de Michel Tremblay
Mise en scène de René Richard Cyr

Avec

Benoît McGinnis, Émilie Bibeau, Normand D’Amour, Josée Deschênes, Bernard Fortin, Marie-France Lambert et Milène Leclerc.

Décor : Pierre-Étienne Locas
Costumes : Sarah Balleux
Éclairages : Étienne Boucher
Musique : Alain Dauphinais
Accessoires : Normand Blais

Depuis sa création, Le vrai monde?…

a été traduit
– en écossais et en anglais: The Real World?
– en allemand: Die wahre Welt?
– en néerlandais: Het Ware Leven?
– en italien: Il mundo vero?
– en portugais: Overdadeiro mundo?
– en polonais: W Najlepszej Wierze
– et aussi en grec et en arabe.

a remporté
– Le prix Chalmers en 1989
– Le prix Gémeaux du meilleur scénario dramatique en 1992
– Le Coffre d’or (prix de la meilleure dramatique télévisée) au 18e Festival international de télévision à Plovdiv, Bulgarie, en 1992

a été joué
– au Centre national des Arts, en coproduction avec le Théâtre du Rideau Vert (création le 2 avril 1987), puis au Théâtre du Rideau Vert, à Montréal, à partir du 15 avril 1987
– au Canadian Stage, à Toronto (création en anglais)
– à Peterborough, Ontario
– à Winnipeg, Manitoba
– à Edmonton, Alberta
– à Salmon Arm, Colombie-Britannique
– à Londres, Angleterre
– à Franklin, Indiana, États-Unis
– à Glasgow, Écosse (création en écossais)
– à Anvers, Belgique
– à Lausanne, Suisse
– en 1999, au Théâtre du Rideau Vert
– au Théâtre Blanc, à Québec
– avec le Théâtre populaire du Québec, en tournée au Québec

L’oeuvre colossale de Michel Tremblay
– 33 pièces de théâtre
– 20 romans
– 25 scénarios, pièces et romans adaptés pour la télévision et le cinéma
– 2 comédies musicales
– 4 recueils de nouvelles
– 1 recueil de contes
– 26 traductions ou adaptations
– 1 livret d’opéra (Nelligan)
– Les paroles d’une douzaine de chansons pour Pauline Julien, Renée Claude, Monique Leyrac et Ginette Reno

MICHEL TREMBLAY

Michel Tremblay est l’un des auteurs marquants de notre temps. Fils spirituel du Plateau Mont-Royal et figure dominante du théâtre québécois, il s’est aussi imposé comme romancier, traducteur, adaptateur et scénariste.

Plusieurs pièces de Michel Tremblay ont été acclamées à l’étranger. Elles ont été montées dans de nombreuses villes du Canada et des États-Unis, ainsi qu’en Angleterre, en Écosse, en Irlande, en France, en Belgique, en Hollande, en Italie, en Tchécoslovaquie, en Suède, en Finlande, au Danemark, en Suisse, en Allemagne, en Roumanie, en Inde, au Mexique, au Chili, au Venezuela, au Brésil, au Zaïre, en Australie, au Japon et en Indonésie.

De nombreux articles de journaux ainsi que plusieurs études et thèses ont été consacrées à Michel Tremblay et son œuvre. Il est cité dans les dictionnaires Larousse et Robert, l’encyclopédie Who’s Who et le Dictionary of International Biography. En 1987, la revue Lire de Paris mentionne la pièce Les Belles-Sœurs dans sa rubrique La bibliothèque idéale: le théâtre comme une des cinquante pièces à avoir chez soi si on s’intéresse au théâtre depuis ses origines.

Michel Tremblay a reçu plus d’une cinquantaine de prix au cours de sa carrière. En 1984, le gouvernement français rend hommage à l’ensemble de son œuvre en le nommant chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres de France et il est promu officier en 1991. De plus, cette même année, il est nommé chevalier de l’Ordre national du Québec.

Le souffle qui l’habite depuis près de quarante ans ne semble, heureusement, pas en voie de s’estomper. La preuve? Son plus récent roman, La Traversée du continent, paraît le 30 octobre et il nous annonce déjà une suite.

RENÉ RICHARD CYR

René Richard Cyr a grandi dans le quartier du faubourg à m’lasse, voisin du Plateau Mont-Royal où Michel Tremblay a planté le décor de plusieurs de ses pièces et de ses romans. Ce voisinage n’est sans doute pas étranger à cette profonde compréhension qu’a René Richard Cyr de l’univers de Tremblay. « Ma première rencontre avec l’œuvre de Michel Tremblay s’est faite par le truchement de la télévision avec En pièces détachées. J’ai eu alors la très nette impression que ces personnages étaient un peu mon père, ma mère, ma tante, ma parenté », se rappelle-t-il.

Diplômé de l’École nationale de théâtre en 1977, René Richard Cyr célèbre cette année ses trente ans de carrière au cours de laquelle il a laissé une marque profonde dans l’univers artistique québécois. Homme de théâtre, homme de spectacle, c’est dans ce domaine-là que vont ses passions, ses plaisirs, ses engouements, ses folies et ses engagements profonds: il est comédien, metteur en scène, auteur dramatique, professeur et réalisateur. Sa sensibilité, son intelligence, ses exigences de qualité, son respect profond des créateurs, des artistes et du public font de lui un pilier du théâtre québécois.

Reconnu comme un excellent directeur d’acteurs, ses mises en scène sont toujours étonnantes et bouleversantes. Il a su conquérir les spectateurs de la Compagnie Jean Duceppe avec, entre autres, L’Examen de passage d’Israel Horovitz, Soudain l’été dernier de Tennessee Williams, Frères de sang, théâtre musical présenté en collaboration avec Les Productions Libretto, À toi, pour toujours, ta Marie-Lou de Michel Tremblay, 24 poses (Portraits), Les bonbons qui sauvent la vie et de Serge Boucher.

Codirecteur général et directeur artistique du Théâtre d’Aujourd’hui de 1998 à 2004 et codirecteur du Théâtre Petit à Petit de 1981 à 1998, René Richard Cyr s’est vu, en cours de carrière, décerner plusieurs prix et récompenses qui sont la preuve de la diversité et de l’ampleur de son talent.

Le vrai monde?
de Michel Tremblay
mise en scène de René Richard Cyr

À l’affiche
Du 31 octobre au 8 décembre
du mardi au vendredi à 20 h
le samedi à 16 h et 20 h 30
les dimanches 11 novembre et 25 novembre à 14 h 30

Au Théâtre Jean-Duceppe de la Place des Arts

Réservations :

Billetterie de la Place des Arts 514 842-2112 ou 1 866 842-2112 ou en ligne : www.pda.qc.ca

Réseau Admission 514 790-1245 ou en ligne www.admission.com

Prix des billets
29,34 $ à 46,64 $
(incluant taxes et redevance)