Art et culture
Accueil -> culture -> Jocelyne Tourangeau -> Lumières ->

L’éducation de Rita

Jusqu’au 20 avril 2019
MISE EN SCÈNE Marie-Thérèse Fortin
DISTRIBUTION Émilie Bibeau / Benoît Gouin
• UNE PIÈCE DE Willy Russell
• TRADUCTION DE Maryse Warda
• CONCEPTEURS Décors LOÏC LACROIX HOY Costumes CYNTHIA ST-GELAIS Accessoires CLAIRE RENAUD Éclairages ERWANN BERNARD Musique PHILIPPE BRAULT Maquillages FLORENCE CORNET
• PHOTO DE L’AFFICHE © Julien Faugère
Durée 2 heures et 10 minutes (avec entracte)

Résumé
La jeune coiffeuse Rita se sent perdue dans sa vie. Elle soupçonne que l’existence, la vraie, se cache quelque part et souhaite y accéder à tout prix.
Rita décide de s’inscrire à l’université qui la réfère à Frank, professeur érudit qui s’avère être aussi un poète alcoolique désabusé, complètement inadéquat comme enseignant. Mais son humour touche Rita qui le convainc de la prendre pour étudiante. Elle découvre alors des œuvres qui vont bouleverser sa vie et sa conception du monde. Ce faisant, elle s’éloigne de son mari et de sa famille qui ne comprennent pas ses nouvelles ambitions. Rita poursuivra-t-elle sa quête de savoir au risque de tout perdre ?

CRITIQUE
C’est une Émilie Bibeau transformée qui joue Rita. Elle a un look complètement mode, avec ses cheveux gonflés. Elle porte un chandail violet, un ceinturon rouge, une jupe noire, serrée et courte, des espadrilles violet et d’immenses boucles d’oreilles turquoise. Elle ne cadre pas avec l’idée qu’on se fait des étudiants en littérature. Elle s’est inscrite à l’Université Populaire pour apprendre ce qu’est la culture, la vraie, l’intellectuelle, ce qu’elle ne trouve pas dans les soirées passées au pub. Elle rencontre son tuteur dans son bureau où la lumière du jour se pointe à travers une immense fenestration à carreaux et où des bibliothèques chargées de livres sont adossées à chaque mur, une pièce où Rita se sent immédiatement bien. Rita est directe et tandis que Frank, son professeur lui explique en termes érudits ce qu’est l’assonance, Rita lui répond simplement que c’est une rime qui ne marche pas. Rita est une battante et malgré des débuts difficiles, elle persiste et réussit à s’approprier tous les codes littéraires auxquels Frank la confronte. Oui, elle réussit son examen, mais ses efforts l’ont transformée. Quand Frank le lui en fait part, elle lui fait la plus belle réponse qui peut exister. Oui, elle sait qu’elle n’est plus la même, mais maintenant, elle a le choix. Et aussi curieusement, en même temps que les enseignements de Frank ont transformé Rita, la spontanéité de Rita a aussi changé la vie de Frank.

Une pièce intelligente, traduite avec une belle exactitude par Maryse Warda, une mise en scène efficace de Marie-Thérèse Fortin et une interprétation magnifique d’Émilie Bibeau et de Benoît Gouin. À voir et revoir même, juste pour le plaisir.

*****
0 Au secours, 1 Pas du tout, 2 Un peu
3 Assez, 4 Beaucoup, 5 Passionnément

Théâtre du Rideau vert
4664, rue Saint-Denis, Montréal
Billetterie : https://www.rideauvert.qc.ca/piece/leducation-de-rita/